Mais le fringuant cavalier maire de Deauville, une ville aussi connue pour sa plage que pour son rôle éminent dans l'économie nationale et internationale de la filière équine, arriverait à la tête du Pari Mutuel Urbain dans un moment difficile de sa longue histoire avec de nombreuses incertitudes à gérer sinon à solutionner et que la crise sanitaire actuelle n'a fait qu'aggraver:

1° Les courses hippiques peinent à attirer un nouveau public: les encourts du PMU subissent depuis de nombreuses années une lente érosion. A l'instar de la musique classique en France, les courses hippiques sont menacées d'une fracture générationnelle et sociale en terme de public et d'image générale. On compte sur la volonté et l'imagination de Philippe Augier pour y remédier.

Pendant le confinement lié au coronavirus, les hippodromes ont été totalement mis à l'arrêt: il y a une urgence financière et, peut-être, une aide spécifique de l'Etat à négocier pour sauver la trésorerie des professionnels. 

3° La filière équine professionnelle liée au PMU n'est pas assez intégrée ni assez organisée pour créer un lobby efficace dans la gestion et la défense des intérêts du cheval sportif, notamment en Normandie: il va falloir faire pleinement passer le message aux intéressés que la Normandie est LA région française du cheval et que le conseil régional de Normandie développe actuellement, en amont et en aval de l'activité du PMU, des outils structurants essentiels tel que le pôle de Goustranville (avec la délocalisation de la section équine de l'école nationale vétérinaire de Maisons-Alfort) ou un campus international du cheval au haras du Pin. La question de rendre plus visible l'évidence de cette excellence équine normande dans les événements nationaux et internationaux se pose aussi.

4° Dans ces conditions, la question que nous avions déjà ici posée va se poser encore plus:

Est-il judicieux de privatiser le PMU comme la Française des jeux l'a été dans le contexte actuel?

Avec le risque d'une perte de souveraineté financière pour assurer l'avenir d'une filière qui est l'héritière de l'une de nos plus belles traditions, notamment en Normandie?

Archive de l'Etoile de Normandie:

http://normandie.canalblog.com/archives/2019/07/03/37475199.html

Lire la brève suivante:

https://actu-fr.cdn.ampproject.org/c/s/actu.fr/normandie/deauville_14220/maire-deauville-philippe-augier-pressenti-pour-presider-le-conseil-d-administration-du-pmu_33871978.html/amp

Philippe Augier, maire de Deauville, pressenti pour présider le Conseil d’administration du PMU

Selon Jour de Galop, mardi 26 mai 2020, Philippe Augier, maire de Deauville (Calvados), devrait être nommé président du conseil d'administration du PMU.

deau-21-854x569

Mardi 26 mai 2020, selon Jour de Galop, Philippe Augier, maire de Deauville (Calvados), ville phare de la filière équine, et Président de France Congrès et Evénements depuis 2001, devrait être nommé président du conseil d’administration du PMU. Il remplacerait ainsi Bertrand Méheut qui a annoncé sa démission.