Grave atteinte à l'environnement en Normandie vendredi 29 mai 2020 à l'occasion d'un violent incendie au centre de tri des déchets de Donville-les-bains dans l'agglomération granvillaise...

Un immense panache de fumée noire portée par un vent de Nord-Est soutenu (le Nordet de beau temps) s'est dirigé vers la côte puis la mer en direction de la Bretagne et en jetant une partie de la ville de Granville  sous le vent du panache avec ses retombées de poussières plus ou moins toxiques sur les maisons, les jardins, la plage de Donville.

Bref! cet incendie ressemble comme à s'y méprendre à un second... Lubrizol!

9429

https://www.francebleu.fr/infos/faits-divers-justice/donville-les-bains-degats-enquete-et-dechets-ce-que-l-sait-apres-l-incendie-du-centre-de-tri-1590845644

Donville-les-Bains : dégâts, enquête et déchets, ce que l'on sait après l'incendie du centre de tri

Samedi 30 mai 2020 à 15:34 -
Par , France Bleu Cotentin
 
Un violent incendie a ravagé le centre de tri de déchets de Donville-les-Bains près de Granville, ce vendredi. Une enquête a été ouverte pour déterminer les causes du sinistre. Deux bâtiments sur trois sont fragilisés ou partiellement détruit selon le sous-préfet d'Avranches.
 

Les pompiers sont toujours mobilisés au centre de tri de déchets de la société Sphère à Donville-les-bains, près de Granville, après l'incendie qui l'a ravagé ce vendredi 29 mai. Jusqu'au moins ce dimanche, ils refroidissent le site et veillent à ce qu'il n'y ait pas de nouveaux départs de feu.

à lire aussi Donville-les-Bains : après quatre heures de lutte, l'incendie au centre de tri des déchets est sous contrôle

Une expertise doit être réalisée une fois qu'il n'y aura plus de danger, mais les dégâts sont importants. D'après le sous-préfet d'Avranches, deux des trois bâtiments ont été très fragilisés ou partiellement détruits. La cinquantaine de salariés du site sont au chômage technique.

Pas de fumées toxiques

Au lendemain du sinistre, Gilles Traimont se veut rassurant : "on sait ce qui a brûlé et la teneur des fumées dégagées, il n'y avait pas de produits toxiques."

"Comme pour des feux de pneus ou de matières plastiques, cela dégage une odeur forte qui peut incommoder la population. On ne va pas dire qu'il n'y a pas de pollution, mais il n'y a pas de risque pour la santé", poursuit le sous-préfet.

Concernant les bruits d'explosions rapportés par les riverains, cela pourrait être des "bouteilles de gaz qui n'était pas totalement inertes" ou encore des batteries même si "le stock a été très peu touché."

 

Bassins de rétention d'eau

Les pompiers ont également creusé des bassins de rétention d'eau pour éviter la pollution de la rivière du Boscq. Un camion-pompe les transfère ensuite des lieux de stockages pour les traiter et recycler.

Le sous-préfet d'Avranches rappelle que des pompiers patrouillent dans le voisinage pour rassurer la population et effectuer pour ceux qui le souhaitent des mesures de gaz pour vérifier l'absence de danger. Il suffit d'appeler le 18 pour en faire la demande.

Une enquête en début de semaine

Le parquet de Coutances a été saisi pour enquêter sur la cause du sinistre. Pour le moment, impossible de déterminer son origine ou si celle-ci est accidentelle ou criminelle. Il faudra attendre pour cela que le site soit refroidi et sans danger. Un expert est attendu en début de semaine prochaine. 

D'après le procureur, plusieurs éléments restent à vérifier : les bâtiments étaient-ils aux normes? Le centre de tri a-t-il respecté les règles sur la quantité de déchets stockés? Pour y répondre, les services de l'État vont être entendus par la justice pour juger de la conformité de l'installation.

29 communes concernées

Le centre de tri s'occupaient des déchets sélectifs (papiers, plastiques, verres, etc.) de 29 communes sur le territoire de Granville Terre et Mer. "On va faire le point dés lundi avec les responsables de La Sphère", explique Jean-Marie Sévin, président de la communauté de communes.

Il distingue plusieurs échéances : trouver à court terme une solution pour la semaine prochaine, puis à moyen terme sur les semaines à venir comment faire avec l'arrivée de l'été et son lot de touristes ou de résidents non-permanents. Sur le long terme, il rappelle que "le centre de tri était appelé à quitter Donville d'ici trois, quatre ans. Ça se fera sûrement plus rapidement."

"On a contrat avec le prestataire Sphère, on ne le laissera pas tomber. On va avec lui et les autres collectivités, regarder quelles sont les solutions de répartition qu'on va mettre en oeuvre sur d'autres sites", précise l'élu.

"C'est un événement inattendu, mais je n'ai pas d'inquiétude, la solidarité va jouer. Ce sera sûrement plus compliqué, plus coûteux, mais je suis sûr qu'on va trouver les solutions pour assurer la continuité du service", conclut le président de Granville Terre et mer.


 

Commentaire de Florestan:

Voilà un beau sujet de campagne électorale pour le 28 juin, que cela soit à Granville ou à Rouen!

MjAyMDA1NTc2ZTkyYTYyZDA5M2YyYTE2NTdjYzE5NWNhZTVlMDQ