On le sait, le Breton de Paris se fait volontiers journaliste comme les Savoyards se faisaient ramoneurs, les Alsaciens déménageurs, les Auvergnats restaurateurs et les Normands... libraires ou imprimeurs.

Alors quand un article parlant de la coutume normande toujours vivace dans nos îles de Jersey, Guernesey et dépendances parait dans la grande presse parisienne habituée à nous vendre régulièrement les beautés armoricaines, c'est une rareté que l'Etoile de Normandie ne pouvait pas rater...

Surtout lorsqu'il s'agit d'évoquer un sujet ô combien exotique depuis une salle de rédaction parisienne et que nous avons amplement traité ici, à savoir, la question des droits de pêche et de l'avenir des accords de la baie de Granville qui depuis 2000 avaient réussi à pacifier les relations professionnelles entre pêcheurs Jersiais, Normands et... Bretons.

(source: les Echos, 9 juillet 2020)

IMG_3775