Billet de Florestan

Alors que la polémique grandit au sujet du bien mal nommé projet de "D-day land" souhaité par Hervé Morin président de la Normandie et qui vient d'être stupidement accusé par les Ecologistes du conseil régional de vouloir "son Puy-du-Fou", il est urgent d'expliquer, une fois encore, ce qu'il conviendrait de faire pour que ce projet soit utile à la transmission de l'histoire et des mémoires de l'un des plus grands événements militaires de toute l'histoire de l'humanité.

https://www.ouest-france.fr/normandie/normandie-les-ecologistes-attaquent-le-d-day-land-d-herve-morin-6905029

Si ce projet s'inscrit dans une démarche d'histoire publique, autrement dit, d'éducation populaire et de transmission d'un savoir et d'une culture historique vers un grand public éloigné du savoir académique, alors il peut être utile tout comme peut l'être le forum mondial de la Paix de Caen pour faire encore rayonner les valeurs pour lesquelles tant d'hommes et de femmes ont péri pendant les cent jours d'enfer de la bataille de Normandie du 6 juin au 12 septembre 1944.

Si au contraire, il s'agit de faire un parc d'attractions thématique de plus alors il y aurait là comme une indécence insupportable par rapport à ce que sont devenus les sites historiques de la bataille de Normandie: des cimetières paisibles où, dans le calme protecteur de notre verte Normandie, reposent les corps de milliers de soldats.

Avec les grands anniversaires décennaux du débarquement qui commencent avec celui célébré en 1984, les plages du Débarquement et les autres sites de la bataille de Normandie font l'objet d'un véritable pélerinage laïc centré sur la piété pour le souvenir de tous les morts et une relation filiale avec les vétérans. Ces derniers étant, bien entendu, de moins en moins nombreux, cette dimension de pélerinage laïc mériterait d'être clairement assumée comme telle et valorisée car ce pélerinage de fait est encore, actuellement, le moyen le plus efficace de transmettre aux jeunes générations cette histoire et les mémoires héroïques et douloureuses qui y sont associées. 

Le forum mondial de la Paix de Caen la veille du six juin est donc une bonne idée qu'il faudrait compléter par deux autres pour que ce pélerinage laïc soit clairement inscrit dans le calendrier et l'agenda des Normands et tous les visiteurs de la Normandie:

1) Faire du 6 juin un jour férié en Normandie.

2) Participation obligatoire des publics scolaires (du primaire au lycée) aux cérémonies et commémorations.

C'est un préalable indispensable, de notre point de vue, pour justifier la construction d'un parc historique qui devrait être consacré non pas à la seule opération Overlord mais à la bataille de Normandie.

Un parc dont les cinéscénies ne doivent pas nous raconter une histoire militaire officielle (par ex: celle vue du seul point de vue du haut-commandement allié anglo-américain) mais qui doit nous raconter toutes les histoires et les mémoires associées à commencer par celle qui reste largement méconnue encore aujourd'hui du rôle joué par l'armée secrète de la France libre combattante gaulliste en Normandie pour préparer le Débarquement, pour le faire réussir dans ses premiers jours (sabotages des communications militaires allemandes) mais aussi pour restaurer l'intégrité de la souveraineté française sur son sol face aux projets de mise sous tutelle des Américains...

Ce projet n'aurait enfin aucune légitimité s'il ne s'agissait pas de réévaluer dans le savoir commun du grand public le rôle joué par les Normands eux-mêmes au coeur de l'enfer, dans les villes et les campagnes d'une Normandie qui fut littéralement crucifiée pour épargner à nos Libérateurs les souffrances d'une campagne de France qui eut été trop longue au goût du généralissime Eisenhower: il fallait avancer au plus vite vers la frontière allemande, éviter de s'enfermer dans une bataille de Paris qui fut contournée et dont la Libération fut confiée aux bons soins de la glorieuse 2ème division blindée FFL du Général Leclerc.

Or pour ce faire, il fallait anéantir le maximum de forces militaires ennemies sur l'enclume... normande.

Sauf que la Normandie n'est pas une enclume.

375185-4

C'était et cela demeure encore un musée d'art et d'histoire à ciel ouvert avec des habitants!

On a donc fait la plus effroyable des guerres là-dedans! Avec son cortège de tragédies humaines et de destructions systématiques et massives:

Le futur projet souhaité par Hervé Morin osera-t-il, par exemple, aborder la question sensible de la destruction systématique de toutes les grandes villes normandes par bombardement aérien?

Caen, ville martyre...

MjAxNjA2ZmU1ZjA3ODMxZGZkMThhMDdiOGU0NzQ1MzFlMDJmOWI

5ede96925c8ae_juin_1944_caen_bombardements_soldatusaideunevieillefemme_afp

https://france3-regions.francetvinfo.fr/normandie/2014/05/31/6-juin-1944-de-la-liesse-la-catastrophe-pour-des-milliers-de-civils-488329.html

Osera-t-on parler de cet "urbicide" qui relève du crime de guerre? (par ex: le bombardement des 5 et 6 septembre 1944 qui a rasé la ville du Havre et tué 5000 civils... pour rien!).

Puisque les Ecolos pas rigolos s'emportent contre le précédent idéologiquement peu recommandable (selon eux) du Puy-du-Fou, rappelons qu'au départ de ce projet de parc d'attractions historiques qui est devenu une destination touristique internationale situé au fin fond de la Vendée, il y avait la volonté de raconter une autre histoire que la doxa officielle qui continue de courir sur la Révolution française: pour la première fois, on entendit parler, enfin, du génocide vendéen par les forces militaires de la Convention robespierriste des années 1793/1794.

Puisse donc ce projet de parc historique sur le débarquement et la bataille de Normandie de l'été 1944 nous proposer bien autre chose qu'une version "son et lumières" du... "Jour le plus long"!

unnamed