15 juillet 2020

Le lin normand reçoit les honneurs de la grande presse parisienne...

La couverture du dernier numéro disponible de l'hebdomadaire culturel Télérama dit tout... Pour une fois, en terme d'image médiatique, la ville de Caen échappe à la monoculture de la Seconde Guerre mondiale pour présenter une autre réalité plus souriante, moins grave qui ne manquera pas de piquer la curiosité du lectorat bobo-écolo dudit magazine pour le plus grand intérêt de notre Normandie qui est la première région linicole mondiale. Ce soudain intérêt de la presse parisienne pour le lin normand s'explique par le fait que des... [Lire la suite]

15 juillet 2020

Alençon: marche du Maine, de Bretagne ou... porte Sud de la Normandie sur la route des Plantagenêts?

Nous avons reçu de nos amis du Mouvement Normand le communiqué suivant qui sera suivi par d'autres avec pour objectif d'analyser les conséquences des dernières élections municipales dans les grandes villes normandes, à commencer par Rouen, Le Havre et Caen. Dans cette première livraison à lire ci-après, on se penche sur le cas du retour de Joaquim Pueyo à Alençon une ville qui reste excentrée à tout point de vue de la centralité de nos affaires normandes: principale ville et ville préfecture du département de l'Orne, le moins peuplé,... [Lire la suite]
15 juillet 2020

La Normandie des villes moyennes, championne de France pour le bon vivre... (Bretons largués! Mais... absence de Rouen)

Avec la crise du Covid 19, nous ne l'avions pas vu passer... Et pourtant! Ce qui suit confirme avec force notre conviction sinon notre évidence normande partagée: la Normandie est la région d'Alphonse Allais. Les villes s'y trouvent à la campagne, y ont une taille humaine et il y fait bon vivre. Comme on le lira dans l'article du Journal du Dimanche paru le 19 janvier 2020, Christophe Bouillon, député socialiste de la Seine-maritime et président de l'association des petites villes de France est ravi de ce classement. Commentaire... [Lire la suite]
15 juillet 2020

Enfin! Un peu de sagesse... Le gouvernement renonce à bouger la date des prochaines élections régionales.

Changement de ton avec l'arrivée de Jean Castex à Matignon: il va falloir demander de l'aide et de l'énergie aux "territoires" comme on dit maintenant pour affronter l'une des plus graves crises économiques et sociales depuis la fin de la Seconde guerre mondiale. Il y a donc urgence à cesser de maltraiter les élus locaux comme ils le furent depuis le début du quinquennat sur fond de rigueur budgétaire et de recentralisation rampante... Avec ce Premier ministre haut-fonctionnaire gascon et maire d'une petite ville du Roussillon, le... [Lire la suite]