Billet de Florestan:

"Tous Normands!' Tel est le slogan fédérateur invitant chaque Normande et chaque Normand à former une communauté de destin avec la Normandie et ses héritages en partage: l'actuelle majorité régionale présidée par Hervé Morin, notre premier président régional authentiquement normand, s'inquiète de faire connaître au plus grand nombre et notamment aux citoyens électeurs habitant et travaillant en Normandie tout ce qui se cacherait encore derrière ce prestigieux vocable aussi historique qu'évident: la Normandie c'est maintenant une réalité institutionnelle et politique qui oeuvre à l'intérêt général de la Normandie et des Normands... Mais encore faudrait il que les Normands le sachent!

La Normandie n'est pas qu'une carte postale, n'est pas qu'un monument historique, n'est pas qu'un passé ayant un prestige mondial et elle n'est surtout pas qu'un découpage territorial: c'est une action publique au service de tous les Normands dans leur quotidien et pour leur assurer un avenir.

Nous avons toujours dit qu'il était essentiel sinon vital pour l'avenir du projet normand que les Normands puissent en être correctement informés. Mieux: nous pensons que la Normandie doit faire l'objet d'une éducation populaire, d'une véritable pédagogie car l'identité normande en dépend. En effet, contrairement à la Bretagne voisine où ce sont les Bretons qui font l'identité régionale, c'est la Normandie et la connaissance de plus en plus approfondie de sa matière qui fait l'identité régionale des Normands.

Nous avons ici salué régulièrement le fait que l'actuelle majorité régionale présidée par Hervé Morin avait assumé l'idée d'une authentique action régionale normande et ainsi faire de la Normandie, en ces temps d'incertitudes, le bouclier social des Normands: mais encore faudrait-il que ces derniers le sachent!

Nous estimons, en effet, que l'effort de vulgarisation des problématiques de l'intérêt général normand n'est pas assez fait et il ne faut pas trop compter sur les médias régionaux en leur état actuel pour le faire avec un angle résolument normand: c'est l'angle, au contraire, suivi ici par l'Etoile de Normandie depuis sa création et nous constatons avec plaisir que cela intéresse de plus en plus de lecteurs qui découvrent ici et ailleurs les thématiques normandes.

Cependant, il faut bien avouer que du côté du conseil régional on a, peut-être, surestimé l'évidence normande et sous-estimé la réalité plutôt consternante qu'une majorité de Normands connaissent assez mal leur région au delà des clichés éculés: un récent sondage a, d'ailleurs, confirmé cette réalité.

Les élections régionales de mars 2021 approchent et il est urgent, de notre point de vue, que l'effort d'action régionale normande déjà engagé depuis le retour à l'unité régionale au 1er janvier 2016 puisse se poursuivre et s'approfondir: il faut donc que les Normands soient informés de ce qui a été fait et de ce qu'il reste à faire. Il faut que les Normands soient, tout simplement, informés de ce qu'il y à faire en Normandie pour eux-mêmes et pour l'avenir de leurs enfants.

En conséquence, nous considérons qu'il faut mettre en place une stratégie de communication normande pilotée par le conseil régional visant à soutenir toutes les initiatives qui permettent de conscientiser les Normands à leur Normandie: c'est une politique qui est plus ambitieuse que celle consistant à faire paraître, de temps à autre, une feuille d'informations institutionnelle...

Un journal régional normand sous format papier distribué massivement dans les boîtes aux lettres n'a pas été considéré comme suffisamment pertinent par Hervé Morin au début de sa  mandature eu égard au coût d'une telle entreprise. Mais il faut constater que toutes les autres grandes collectivités normandes, à commencer par les départements, ne se privent pas de bourrer nos boîtes aux lettres comme d'autres pourraient bourrer nos urnes... Pourtant, cette propagande des collectivités est souvent intéressante à lire pour la bonne et simple raison qu'on y trouve des informations précises sur les politiques publiques menées et les projets à venir. L'inconvénient majeure de cette presse gratuite c'est qu'elle peut être localiste (ne parler que de sa commune ou que de son département), nombriliste (mettre sa goule d'élu à toutes les pages) ou unanimiste (propagande de la majorité électorale qui tient l'exécutif).

L'avantage majeur c'est la profondeur de la diffusion: le journal traîne des jours durant sur la table de la cuisine ou du salon pour permettre une lecture offerte à toute la famille (notamment les plus jeunes) avant de finir dans le bac réservé au tri sélectif... Mais l'essentiel aura été fait: les principales informations auront pu être ainsi partagées et discutées à l'occasion de la conversation familiale et un espace vécu mental régulièrement entretenu dans l'esprit des gens.

Il faut donc un journal gratuit normand parlant de toute la Normandie à tous les Normands distribué gratuitement à tous les Normands: "Tous Normands" est un excellent titre!

https://en.calameo.com/read/0063810004231f3069b75

thumbnail