Malgré tous les efforts de bonne volonté déployés par la nouvelle équipe municipale emmenée par la très médiatique bergère Stéphanie Maubé pour maintenir en 2020 une édition adaptée aux circonstances et contraintes sanitaires, la séculaire foire de Lessay fondée au XIe siècle pour le profit de l'abbaye bénédictine du même nom, le préfet de la Manche a dit... Niet!

Le jacobinisme s'est donc associé à l'épidémie du Covid pour nous pourrir totalement la vie à un détail près cependant... C'est que le Covid, contrairement au jacobinisme masqué qu'on nous impose, est efficace hélas!

On lira ci-après, la réaction de Stéphanie Maubé suite à la regrettable décision du préfet de la Manche, droit dans ses bottes jacobines!

764861

https://www.francebleu.fr/infos/economie-social/la-maire-de-lessay-reagit-a-l-annulation-de-la-foire-la-foire-sait-desormais-sur-qui-elle-peut-1598003644

La maire de Lessay réagit à l'annulation de la foire : "la foire sait désormais sur qui elle peut compter"

La municipalité de Lessay réagit au lendemain de l'annulation de la foire millénaire de la Sainte-Croix. Dans un communiqué, l'équipe communale dénonce l'absence de collaboration avec la préfecture.

Dont acte. La foire millénaire de Lessay n'aura pas lieu en 2020. La faute au Covid-19 évidemment. La faute peut-être aussi aux services de l'Etat. En tout cas c'est ce que l'on comprend à la lecture du communiqué transmis ce vendredi matin par l'équipe municipale de Lessay. Dans ce texte signé des agents et des élus de la commune, les organisateurs de la foire dénoncent l'absence de "collaboration et d'échanges techniques" évoquant une situation "inédite dans l'histoire de la foire où le plan de sécurité se co-construit chaque année en bonne intelligence entre l'équipe municipale et les services de l'Etat".

Remerciements et accusations

Pour les signataires, "la Préfecture s'est murée dans le silence tout l'été malgré (les) nombreuses demandes de rendez-vous". Autre acteur du dossier montré du doigt, sans toutefois être nommé, le président de la chambre d'agriculture qui a fait part de son avis défavorable à la tenue de l'événement. "La foire sait désormais sur qui elle ne doit plus s'appuyer, découvrant des détracteurs aux motifs politiques parfois obscurs", poursuivent les auteurs du communiqué. 

Un texte dans lequel la maire de Lessay, Stéphanie Maubé, et son équipe, saluent aussi ceux qui "se sont révélés des partenaires loyaux". Un hommage est ainsi rendu aux acteurs du monde agricole, des promoteurs du Festival de l'Elevage, jusqu'aux constructeurs de matériel agricole, ou producteurs gastronomiques en passant par le Conseil départemental

Pas question de payer pour sécuriser la fête foraine

Au delà des interrogations liées au comportement des partenaires de la foire, la mairie précise également dans son communiqué ne pas avoir autorisé la fête foraine mais avoir dû prendre en compte sa présence, 80 propriétaires de manèges ayant fait savoir qu'ils viendraient de toute façon sur place. Désormais, va se poser la question du coût de la sécurisation de cet événement. Privée de la manne financière que représente la tenue de la foire agricole de Lessay, la municipalité prévient qu'elle "ne prélèvera pas ces sommes sur le budget communal. Les habitants de Lessay ne paieront pas pour sécuriser les manèges, les parkings, les routes ni assurer la communication sanitaire sur la fête foraine".


 Commentaire de Florestan:

A Lessay, avec la liste emmenée par Stéphanie Maubé ce sont les citoyens du cru qui se sont démocratiquement emparés du pouvoir local. Mais ils ne pensaient pas que, face à leur défense engagée et volontaire de l'intérêt général normand (la foire de Lessay est l'un de nos monuments historiques), ils allaient devoir batailler tout l'été contre trois ennemis coalisés:

Le Covid, le jacobinisme ras la casquette préfectoral de l'Etat et le corporatisme agricole de la chambre d'agriculture.

Ce communiqué exceptionnellement unanime (habitants, agents et élus communaux et organisateurs de la foire) démontre de façon brutale que notre République de caciques est, par principe, incapable de prendre en charge la défense de notre intérêt général car lorsque les initiatives et les bonnes idées ne viennent pas des notables déjà installés (autrement dit, des professionnels d'eux-mêmes), ces derniers n'ont plus qu'un seul pouvoir: celui de nuire!

A l'instar du Covid...

Un autre regret, dans cette consternante affaire: la commune de Lessay qui a, semble-t-il, reçu l'appui du conseil départemental de la Manche, n'a pas fait, à notre connaissance, la démarche de demander le soutien sinon une intervention du président de la Normandie, Hervé Morin: la Normandie est certes une évidence mais, comme nous l'avons déjà dit ici, c'est aussi et surtout une institution concrète qui agit pour défendre l'intérêt général de la Normandie...

Nous suggérons donc que la municipalité de Lessay prenne l'attache du président de région si cela n'a pas déjà été fait!

 Sur la rigidité inefficace de la préfecture départemental de la Manche, on lira aussi ceci:

https://www.ouest-france.fr/normandie/saint-lo-50000/manche-l-aide-covid-du-conseil-departemental-toujours-en-suspens-6943581