Repéré pour vous par l'Etoile de Normandie, ce blogue animé par les unions portuaires du Havre, Rouen et Gennevilliers:

https://www.seine-port-union.fr/post/soutien-pour-les-ports-de-l-axe-seine

Capture

Avec ce message... lapidaire!

soutien pour les ports de l'axe seine

A l’attention de Valérie PECRESSE et Hervé MORIN

Madame la Présidente, Monsieur le Président,

SeinePort Union est la fédération des Communautés Portuaires du Havre, de Rouen, de Gennevilliers et de Paris.

Les conflits sociaux nationaux ont eu des répercussions sur nos ports, et les ont ramenés de manière brutale à une situation que nous n’avions plus connue depuis 1992. Les enjeux échappent entièrement aux places portuaires locales, pourtant l’impact que les « ports morts », décrétés par la CGT, auront sur la perception de notre fiabilité sont de nature à en marquer l’attractivité de manière durable. Déjà dans l’immédiat ils mettent en difficulté, voire en péril, nos entreprises.

Votre homologue, Renaud Muselier, président de la Région Sud-Provence-Alpes-Côte d’Azur, également président de Régions de France, a marqué sa solidarité avec le Grand Port Maritime de Marseille par un soutien financier de 3 M €. Nous serions heureux que cette initiative soit reprise pour les ports de l’Axe Seine, dont le poids est encore supérieur à celui de Marseille.

Nous nous tenons à votre disposition pour répondre à cette attente de nos places portuaires.

Sincère considération,

Olivier JAMEY

Président

Atelier du France

Port de Grenelle

75015 Paris

06.85.40.74.82


 Commentaires de Florestan:

Face à ce message lapidaire qui s'apparente à une explication de gravure, il nous paraît indispensable de rappeler quelques éléments de contexte voire de rappeler quelques évidences qui sont pour nous gravées dans le marbre...

1) Le pouvoir parisien, que ce soit celui de l'Etat ou des autres grands acteurs publics et privés se contrefiche des réalités maritimes, portuaires et logistiques: les questions subalternes d'intendance ne les intéressent pas.

Pour mémoire, sur les "accords de Gaillon" en janvier 2017: http://normandie.canalblog.com/archives/2017/01/12/34795835.html

2) L'approche des réalités portuaires demeure abstraite sinon verbeuse et quand elle l'est moins, nos affaires portuaires sont prétexte à un casting politique à l'occasion d'un mécano institutionnel qui nous éloigne des urgences et enjeux vécus concrètement par les professionnels du commerce maritime et de la logistique.

3) Le seul qui a fait preuve de la bonne volonté nécessaire au delà même de ses compétences propres en proposant un projet de long terme, une autre gouvernance (la régionalisation) et des financements, c'est Hervé Morin, le président de la Normandie quand il proposa dès 2017 un projet réaliste de faire de la Normandie et de ses grands ports maritimes une place régionale du commerce maritime dont l'efficacité retrouvée permettrait à la France d'avoir enfin la politique maritime qu'elle mériterait d'avoir.

La Normandie a proposé le financement intégral de la chatière nécessaire à la sécurité des liaisons entre la darse de Port 2000, le port intérieur et la Seine: qu'est-ce qu'on attend?

La Normandie a proposé la régionalisation des GPM de Rouen et du Havre et une réforme en profondeur de la gouvernance portuaire pour associer, enfin, les professionnels portuaires à la direction portuaire: qu'est-ce qu'on attend?

En un mot:

Mettre fin au baratin.

Que fait le ministère de la mer?

Que fait la délégation interministérielle à l'axe Seine?

Des actes, bon sang! M. Castex!