Avec le reportage poignant à découvrir ci-après sur le site de la Voix Le Bocage   nous voilà emportés très loin des lumières médiatiques et idéologiques de nos métropoles boboïsées.

Nous sommes loin des délires festifs de l'art contemporain parisien ou des rêveries fumeuses d'Anne Hidalgo de Paris Plage jusqu'au Havre. Mais ici devant ce corps de ferme délabré à Courvaudon, en ce bocage normand profond qui témoigne de cette France périphérique silencieuse et disparue décrite non sans courage par le géographe Christophe Guilluy, une France périphérique qui s'était soudainement et violemment réveillée en jaune sur les rond-points de l'automne 2018, on sera à des années lumières de quelques planètes rouennaises qui sont sorties de notre système solaire, pour ne pas dire de notre galaxie: la planète David Bobée et la planète Mayer-Rossignol ne s'intéressent pas à cette misère là parce qu'elle manque d'hygiène.

Elle sent mauvais parce qu'elle pense mal. Et quand il lui arrive de voter, elle vote mal...

On lira ce reportage de Sébastien Lucot, en intégralité, sous le lien suivant:

https://actu.fr/normandie/courvaudon_14195/en-normandie-ruine-sa-ferme-d-un-hectare-vendue-aux-encheres-15-000_36621000.html

En Normandie, ruiné, sa ferme d'un hectare vendue aux enchères

15 000 €

À Courvaudon (Calvados), un corps de ferme vétuste va être vendu aux enchères. En surendettement, le propriétaire n'a plus d'autre choix que d'ouvrir la porte à l'huissier.

25654-201007115952901-0