Sur un réseau social bien connu, nous avons trouvé la vidéo suivante:

https://twitter.com/ceser_normandie?lang=fr

Capture d’écran du 2020-10-11 17-37-03

Le CESER Normandie a identifié sept difficultés qui freinent le développement d'un pourtant très utile "patriotisme" normand en terme d'achat, notamment les procédures de marchés publics sous contrainte de la jurisprudence européenne qui interdit encore de privilégier un prestataire ou un fournisseur sur la base de la préférence locale ou régionale.

Ou encore, la méconnaissance des gros clients institutionnels de Normandie des propositions et opportunités offertes par les entreprises régionales.

Lire, ci-après, le communiqué du CESER Normandie:

https://www.profildinfo.fr/doc_num.php?explnum_id=17336

Voir l'étude du CESER Normandie sur cette question cruciale d'un "patriotisme économique normand" (c'est nous qui précisons, pas le CESER... évidemment!):

https://ceser.normandie.fr/grands-acheteurs-gros-enjeux

Grands acheteurs, gros enjeux

Important en temps ordinaire, le comportement des grands acheteurs en Normandie devient crucial en ces temps de crise sanitaire et économique. Qui sont-ils ? Comment achètent-ils ? Entretiennent-ils des liens forts avec les fournisseurs de biens et de services en région ? Le travail du CESER a permis d'identifier de nombreux freins à l'achat local, entre méconnaissance du tissu économique du territoire et complexité des procédures. Des solutions existent, on vous en dit plus ici-même:

https://ceser.normandie.fr/sites/default/files/2020-09/Grands%20acheteurs_contribution.pdf


 

Commentaire de Florestan:

A partir de la page 12 de cette étude signée Olivier Fleutry et Pierre Allain, on trouvera exposées les solutions proposées et requises pour que les grands acheteurs normands achètent enfin plus... normand.

Page 18, on peut lire ceci:

Capture d’écran du 2020-10-11 18-06-00

Le constat est assez terrible! On a là le passif de plus de cinquante années passées dans un médiocre localisme généré par la division régionale.

Nous pensons nous aussi qu'il faut "renforcer les rencontres entre agents économiques" mais si nous avions eu la possibilité de tenir la plume de cette étude du CESER dit de Normandie, nous aurions écrit:

"renforcer les rencontres entre agents économiques NORMANDS pour développer et renforcer les réseaux d'information d'un PATRIOTISME NORMAND."

Mais de quoi ont-ils peur au CESER?

Ces réseaux n'ont pas attendu que le CESER dit de Normandie s'en inquiète pour exister...

Par exemple, le réseau "Normandie Welcome" animé depuis 2014 par Astrid Froidure.

https://www.normandiewelcome.org/association

Capture d’écran du 2020-10-11 18-15-48