Pauvre ville de Rouen!

Capture d’écran du 2020-10-14 23-46-15

Un an, tout juste, après la catastrophe industrielle de Lubrizol qui avait assombri le ciel de Rouen d'un épais panache noir de fumées toxiques et qui avait terni quelque peu l'image et la réputation de notre métropole normande, voici que va s'abattre une nouvelle catastrophe sur la capitale historique de notre Normandie:

Après les fumées de Lubrizol, le couvre-feu du Covid!

https://www.francebleu.fr/infos/societe/un-couvre-feu-dans-la-metropole-de-rouen-de-21h-a-6h-a-compter-de-samedi-1602699256

Un couvre-feu dans la métropole de Rouen de 21h à 6h à compter de samedi

Rouen fait partie des neuf métropoles concernées par le couvre-feu annoncé ce mercredi par Emmanuel Macron. Il s'appliquera de 21h à 6h du matin. Une mesure pour lutter contre la deuxième vague de l'épidémie de coronavirus.

Le couvre-feu annoncé par Emmanuel Macron ce mercredi s'appliquera à partir de vendredi minuit (samedi 00h00) à la métropole de Rouen. Il s'appliquera pendant au moins quatre semaines. La métropole normande n'est pourtant pas encore placée en zone d'alerte maximale, contrairement aux autres métropoles concernées par la mesure (Paris, Lille, Lyon...).

Tous les bars, restaurants, cinémas, théâtres... devront donc fermer leurs portes à 21h. Les déplacements entre 21h et 6h du matin devront être limités au strict nécessaire. Une attestation sera nécessaire en cas de déplacement. Une dérogation sera mise en place pour les personnes qui travaillent tard, de nuit, qui ont une urgence médicale... Ceux qui n'auront pas d'autorisation s'exposeront à une amende de 135 euros.

Limiter les contacts sociaux

L'objectif de ce couvre-feu selon le président de la République, c'est de limiter les contacts sociaux : "Ce qu'on veut surtout attraper à travers cette mesure, c'est tout ce qui a fait progresser le virus dans ces régions, c’est-à-dire les rendez-vous 'privés', les party, les anniversaires, les moments de convivialité où on se retrouve à 50 et 60, des soirées festives. Malheureusement, parce que ce sont des vecteurs d'accélération de ce virus."


 Commentaire de Florestan:

Pour Rouen, l'une des conséquences les plus immédiates, sera l'annulation de la foire de la Saint-Romain qui avait déjà l'objet d'âpres discussions entre les forains et la préfecture pour l'établissement d'une jauge minimale et d'un protocole sanitaire stricte pour obtenir le droit d'ouvrir le 23 octobre prochain.

Comme le couvre-feu est instauré à Rouen et dans sa métropole à partir du 17 octobre 2020 de 21h00 à 6h00 du matin pour au moins quatre semaines, la foire de la Saint-Romain est, de fait, annulée!

https://www.paris-normandie.fr/actualites/societe/covid-19-couvre-feu-a-rouen-vers-une-annulation-de-la-foire-saint-romain-MA17351049?utm_source=newsletter_mediego&mediego_euid=7b65029da2&utm_campaign=newsactu&utm_medium=email&mediego_ruuid=319d95b7-5277-4773-a9d2-01cc4fcc0ba6_0&mediego_campaign=20201015_news_actu&utm_content=20201015

Double peine donc pour Rouen et les Rouennais: après Lubrizol, le Covid!

Voire triple peine!

Car n'était-ce pas un certain Emmanuel Macron qui avait promis d'organiser à Rouen un événement international pour redorer le blason d'une ville enfumée par une catastrophe industrielle?

L'enfumage en provenance de l'Elysée n'est pas loin d'être autant catastrophique pour la métropole de la Normandie...


 Triple peine en effet... Voire quadruple peine pour les Rouennais!

Le Nouveau Maître de Rouen est contraint de s'en prendre au maître qu'il courtisait naguère...

https://actu.fr/normandie/rouen_76540/couvre-feu-a-rouen-une-catastrophe-et-un-desastre-selon-le-maire-nicolas-mayer-rossignol_36800622.html

Couvre-feu à Rouen :

« Une catastrophe » et « un désastre »,

selon le maire Nicolas Mayer-Rossignol

Le maire et président de la Métropole Nicolas Mayer-Rossignol, s'est exprimé jeudi 15 octobre 2020, après l'annonce de la mise en place d'un couvre-feu à Rouen.

Le maire de Rouen, Nicolas Mayer-Rossignol, s’est exprimé sur les réseaux sociaux après l’annonce par Emmanuel Macron de la mise en place d’un couvre-feu dès samedi 17 octobre 2020, à minuit à Rouen.

S’il se garde de juger la gestion de crise de l’Etat, il prend acte de cette décision qu’il a qualifié de « désastre pour le territoire » chez nos confrères de France Bleu, et de « catastrophique » sur BFM TV.

À lire aussi:

Une « task force » économique

Le maire de Rouen en a appelé « à la responsabilité et au sens civique de chacun » pour faire respecter cette nouvelle mesure. Il a également demandé à l’Etat de l’aide et du soutien pour les services publics dans les territoires les plus touchés, notamment pour les écoles, mais aussi le CHU de Rouen et le CH du Rouvray. « Les projets absurdes de réduction de moyens, comme en ce moment-même au Centre Hospitalier du Rouvray, doivent être abandonnés, souligne-t-il. Nous avons besoin de plus de lits. »

Ce soutien devrait selon lui également aller « vers les secteurs économiques les plus touchés ». Au même titre qu’il a eu une pensée pour les victimes de la Covid et pour les  soignants, il a évoqué le coup « plus que rude » pour les « cafés, bars, restaurants, commerces de proximité », ainsi que « celles et ceux qui travaillent dans le monde de l’événementiel, du tourisme, de la culture, du sport… » 

Il a annoncé la création au niveau local d’un conseil de défense économique, sorte de « task force » réunissant les représentants des acteurs économiques, ceux de tous les groupes politiques métropolitains, ainsi que ceux des collectivités locales, les parlementaires et l’État.

Enfin, parmi les acteurs impactés, se trouvent  les forains de la foire Saint-Romain, dont la tenue est plus que jamais compromise, voire même « inenvisageable » avec ces nouvelles restrictions, selon les mots de l’édile.


 

CONSEIL URGENT à

MONSIEUR MAYER-ROSSIGNOL:

Vous avez le droit sinon le devoir

de demander aussi l'aide

de la région Normandie!

 

La métropole de Rouen crée un conseil de défense économique local: on espère que l'évidence d'une solidarité normande sera mise en oeuvre!

https://www.metropole-rouen-normandie.fr/actualite/2020/covid-19-creation-dun-conseil-de-defense-economique-local-9928

La Métropole Rouen Normandie crée dès le 15 octobre 2020 un Conseil de défense économique local pour faire face aux conséquences économiques de la pandémie liée au Covid-19.

A situation exceptionnelle, moyens exceptionnels. Alors que le Président de la République annonce que  la métropole de Rouen fait partie des 8 territoires où un couvre-feu (21h -6h), Nicolas Mayer-Rossignol crée dès le 15 octobre 2020 un Conseil de défense économique local : une ‘task force’ réunissant les représentants des acteurs économiques (industrie, commerce, artisanat, tourisme, hôtellerie, événementiel, culture, sport, agriculture...), les représentants de tous les groupes politiques métropolitains sans exclusive, ainsi que les représentants des collectivités locales (Région, Département), les parlementaires et l’Etat.

Ce Conseil de défense économique se réunira en visioconférence dès vendredi et de façon hebdomadaire, pour :

  • faire le point sur la situation sanitaire, économique et sociale
  • partager et co-construire, de façon agile et pragmatique, les mesures les plus utiles à notre activité économique locale et à nos emplois.

La première réunion du Conseil de défense économique local a lieu vendredi 16 octobre.

D’ores et déjà la Métropole Rouen Normandie travaille à des mesures d’urgence en direction des entreprises et des associations les plus gravement touchées, ainsi que pour faciliter le télétravail dans nos PME.

thumbnail


Commentaire de Florestan:

Hervé Morin et le préfet Durand avaient prévu de présenter ensemble, ce vendredi 16 octobre à l'hôtel de préfecture de région de Rouen, le plan de relance pour l'économie normande.

Capture

 

La crise du Covid met cruellement en lumière la responsabilité des uns et des autres: entre ceux qui travaillent sans a priori ni arrières pensées pour l'intérêt général normand et ceux qui, sans vergogne, poursuivent d'autres buts.

Sur l'Etoile de Normandie, nous veillerons tout particulièrement à suivre et à vérifier qui fait quoi pour la Normandie et les Normands en cette nouvelle période de difficultés historiques...