Jerusalem! Jerusalem! convertere ad Dominum Deum tuum!

"Jérusalem, Jérusalem! Convertis toi à ton Dieu": dans l'Ancien Testament, c'est le refrain pathétique des Lamentations attribuées au prophète Jérémie qui se désole de la destruction de Jérusalem après la conquête du roi néo-babylonien Nabuchodonosor...

636F

Ce texte a été abondamment mis en musique à l'occasion de l'office des Leçons de ténèbres autrefois célébré par l'Eglise catholique pendant les jours de la Semaine Sainte précédant le dimanche de Pâques: François Couperin en a composé une admirable...

Mais il n'est pas certain que celle que nous chante l'oiseau qui se prend pour le Nouveau Maître de Rouen soit aussi harmonieuse.

Le texte à lire, ci-après, et laissé sur le compte d'un réseau social bien connu est lamentable dans le double sens de ce mot:

Lamentable puisqu'il s'agit d'une lamentation au sujet de notre métropole normande qui subit une nouvelle avanie. Lamentable car c'est aussi une lamentation... lamentable quant à sa pauvreté symbolique et son manque de perspective politique!

Pour résumer le propos, on dira que la main qui nourrit le chien peut aussi le frapper au nom d'un intérêt général supérieur que seul le maître du chien est capable de définir. En conséquence, le chien se met à gémir tout en grognant avant de japper de nouveau vers son maître avec le fol espoir d'une... récompense.

On vous laisse lire ce qui suit avec la lumière de la métaphore canine qui précède...

https://m.facebook.com/story.php?story_fbid=10158465564362900&id=657012899#_=_

Screenshot_2020-10-15 #Coronavirus les territoires les plus durement - Nicolas Mayer-Rossignol Facebook

Si le Nouveau Maître de Rouen était réellement fier d'être Rouennais et Normand, il aurait pu déclarer ceci:

Rouen et sa métropole ne sont pas seuls face à l'adversité de la pandémie. Nous sommes Normands et Conquérants et savons quoi faire dans les épreuves. Nous espérons pouvoir compter sur la solidarité des concitoyens de toute la Normandie.

Nous allons nous mobiliser tous ensemble, citoyens et élus de notre belle métropole qui est celle de tous les Normands.

Je propose la création d'un conseil de défense économique de la métropole de Rouen avec tous les acteurs de notre société civile et j'invite le président de la région Normandie premier partenaire institutionnel et financier de notre métropole ainsi que le préfet de région qui représente l'Etat à participer à nos travaux pour qu'ensemble nous mettions dès que posssible en oeuvre une solidarité générale pour Rouen et sa métropole, premier bassin d'emplois de notre région.

Vive Rouen, vive notre métropole! Vive la Normandie!

Albert Camus disait: "mal nommer les choses, c'est ajouter du malheur au monde."

Le prophète Jérémie dans ses fameuses lamentations qu'on lui attribue dit aussi à peu près la même chose...

Car ce n'est ni le moment de régler des comptes politiciens et encore moins de faire la leçon aux autres autorités voire de destabiliser celles qui, naturellement, doivent se porter au plus vite au chevet de la métropole de Rouen (la région et la préfecture) en annonçant des mesures et des initiatives sans que ces dernières n'en soient réellement avisées.

Ce vendredi 15 octobre 2020, on se souviendra de la grande pagaille rouennaise sur les bords de la Seine: conseil de défense économique en visio-conférence au siège de la métropole, rive gauche, et présentation du plan de relance régional à la préfecture, rive droite, en présence du président de région et du préfet de région...

Rouen n'a pas besoin d'un nouveau Nabuchodonosor pour se faire déconstruire... Visiblement, le chant d'un rossignol semble suffire!