Elizabeth Borne, actuellement ministre dans le gouvernement Castex- Macron a finalement fait savoir qu'elle renonçait à être candidate aux prochaines élections régionales en Normandie.

télécharger

Elle avait justifié cette candidature pour ce "mandat local"  (sic) en se prévalant d'attaches normandes. Peut-être qu'elles n'étaient pas assez intimes car on ne se sert pas de la Normandie, on la sert!

Le temps où la Normandie servait de "drop zone" politique à proximité de Paris est révolu! La Normandie qui est connue et reconnue dans le monde entier est réunifiée: en conséquence, présider la Normandie n'est pas présider un "mandat local" pour reprendre la formule utilisée par Madame Borne car il s'agit de présider un mandat... normand qui donne des responsabilités régionales, nationales et internationales.

Nous saluons donc la sage décision d'Elizabeth car dépasser les bornes n'est pas son genre...

Quant à aller chercher l'actuel maire du Havre pour taquiner en juin prochain l'actuel président normand qui a démontré de toutes les façons possibles que présider la Normandie était tout sauf présider un "mandat local" ce serait prendre quelques désirs partisans pour la réalité.

Nous invitons donc les Marcheurs à marcher d'un pas plus sérieux vers la Normandie...


 Régionales en Normandie. Élisabeth Borne renonce, les Marcheurs accusent le coup (ouest-france.fr)

Régionales en Normandie. Élisabeth Borne renonce, les Marcheurs accusent le coup

La ministre du Travail Élisabeth Borne renonce à être la candidate de la République en marche aux régionales de 2021 en Normandie. Sa candidature était une aubaine pour le parti qui accuse le coup à six mois des élections.

Un pas en avant, deux pas en arrière. Et de la déception sur les côtés. La décision de la ministre Élisabeth Borne de ne pas conduire la liste de la République en marche aux élections régionales de juin 2021 en Normandie a douché l’ambiance dans ses rangs.

Mais la ministre a pris de court son propre camp dimanche. Cette déclaration, sur le plateau du Grand rendez-vous Europe 1 - CNews-Les Échos, « ça a été la surprise du chef ».

Un embarras certain

Officiellement, l’annonce laisse de marbre : « Il est trop tôt pour parler de tout cela, nos concitoyens ont d’autres préoccupations et ce n’est pas notre calendrier », dit Ophélie Lerouge, la coordinatrice régionale du parti. Dans les coulisses, le souffle est plus court. La parole aussi : le peu d’empressement de nos interlocuteurs à répondre en dit aussi long sur leur embarras du jour que les mots de ceux qui parlent sous couvert de ne pas être cités.

 Il y a des ateliers sur le projet, des discussions dans les comités départementaux… Nommé par son parti pour préparer les échéances électorales, le député et ancien ministre Stéphane Travert, se concentrerait finalement davantage sur les élections départementales (qui auront lieu à la même date).

Car la bataille s’annonce plus compliquée encore aux régionales pour se faire une place entre une majorité sortante très présente et un Rassemblement national qui n’a pas besoin de faire campagne pour exister. « Sil n’y a personne pour la conduire, est-ce qu’il y aura une liste ? » interrogeait, un brin dépité, un élu ornais proche de la majorité présidentielle, lundi en début de journée.

Les Marcheurs ont ressorti leur liste de potentielles têtes de liste pour trouver la réponse à une question qu’ils espéraient être réglée. « Face à Hervé Morin, il va falloir quelqu’un qui tienne la route, souffle une élue En marche. Si on a une candidature qui fait waouh, on a un peu de temps devant nous. Mais si c’est une personne moins connue, il y a plus de travail. »

Une candidature waouh ? « Édouard Philippe ferait vraiment un bon candidat. Mais lui seul sait aujourd’hui s’il a envie d’y aller. »

À six mois presque jour pour jour du premier tour des régionales (20 ou 27 juin), une partie du métier est à remettre sur l’ouvrage chez les Marcheurs.


 Commentaire de Florestan:

Une "candidature waouh"?

Kézako?

A par celle d'Amandine Petit notre Miss Normandie devenue Miss France, on ne voit pas... Sachant que c'est la Normandie et elle seule qui devrait être la priorité et susciter un "waouh" d'admiration!

Voir aussi:

https://www.20minutes.fr/politique/2937287-20201221-coronavirus-report-regionales-juin-enterine-conseil-ministres