Si les Shadoks normands devaient voter, ils voteraient Europe Ecologie Les Verts...

Capture d’écran du 2021-01-23 00-10-49

https://actu.fr/politique/elections-regionales-en-normandie-les-ecologistes-se-ressemblent-d-abord-entre-eux_38829521.html

Élections régionales en Normandie : les écologistes se ressemblent d'abord entre eux

Les écologistes partent rassemblés pour la bataille des élections régionales derrière Laëtitia Sanchez, maire d'une commune de l'Eure. Elle lance un appel à les rejoindre.

Qui m’aime me suive. C’est à gros trait le message passé par les écologistes de Normandie, qui partent à la bataille dans le cadre des élections régionales de juin 2021. Les écologistes ont d’abord choisi de se rassembler pour prétendre damer le pion à Hervé Morin, actuel président Les Centristes de la Région. La tête de liste de ce rassemblement, Laëtitia Sanchez, maire de Saint-Peirre-de-Vauvray (Eure) et conseillère régionale, veut proposer une alternative au « vote de repli et de rejet » — dont le représentant au niveau mondial est, selon elle, Donald Trump — et au « modèle conservateur, dont Hervé Morin est l’incarnation ».

À lire aussi

Un rassemblement « qui peut s’élargir à une gauche qui partage nos valeurs »

Face à la presse, mardi 19 janvier 2021, Laëtitia Sanchez a bien présenté « un rassemblement du pôle écologiste normand » avec Europe Écologie-Les Verts, Génération.s, Cap 21, Génération Écologie, « et ce n’est pas fini », promet l’élue de l’Eure qui appelle « toutes les forces de progrès à nous rejoindre ». Comme le résume Pierre-Emmanuel Hautot, de Génération Écologie, « ce n’est pas l’union de la gauche. C’est un rassemblement des écologistes qui peut s’élargir à une gauche qui partage les valeurs que nous défendons ». « L’écologie est un tout, ce n’est pas un supplément d’âme, un paragraphe en plus dans un programme », achève Caroline Amiel (EELV).

Les communistes retiendront le message de Véronique Bérégovoy : « On ne peut pas être écologiste et pro-nuclaire. L’EPR de Flamanville, ce sont 19 milliards d’euros. Imaginez tout ce qu’on aurait pu faire avec. » Quant au « Printemps normand » mené par Marie Le Vern, conseillère départementale PS de Seine-Maritime et fille de l’ancien président de la Haute-Normandie, le « pôle écologiste » semble regarder cela avec circonspection, même si le dialogue est d’ores et déjà noué. Laëtitia Sanchez en est persuadée, « quand on parle d’écologie, c’est l’original qui est préféré ; on l’a vu dans les grandes villes ». 

À lire aussi:

« En finir avec les années Morin »

Puisque comme le rappelle Rudy l’Orphelin, élu EELV de Caen, « les décisions des prochaines décennies seront déterminantes », il est, à leurs yeux, important d’« en finir avec les années Morin », président « qui est dans un système d’autre fois ». La preuve pour Rudy l’Orphelin, avec la volonté de l’ancien ministre de la Défense de Nicolas Sarkozy de « relancer les aéroports normands » : « Six millions d’euros pour agrandir les aéroports de Deauville et Caen, qui sont à 45 kilomètres l’un de l’autre et à une heure de Rennes, alors que l’avion est 15 à 45 fois plus polluant au kilomètre que le train. » Durant cette campagne, les écologistes souhaitent débusquer les « incohérences » à droite, mais aussi à gauche.

À lire aussi:

Ce rassemblement met en avant « la fin d’une logique de prédation de la nature », avec l’arrêt de l’artificialisation des sols, « la fin du tout-voiture », la création « de plusieurs dizaines de milliers d’emplois » grâce à la transition écologique, la fin du nucléaire (dans une des régions du monde les plus nucléarisées), la rénovation énergétique des lycées, « où l’été, il peut faire jusqu’à 38°C dans certaines classes »…

Nous faisons un travail approfondi et sérieux sur le programme dans l'espoir d'être aux responsabilités et sortir de cette image de doux rêveurs.

Pierre-Emmanuel HautotGénération Écologie.

Les élections régionales devraient avoir lieu en juin 2021. En 2015, la liste écologiste avait remporté 6,14 % des voix au premier tour.