Nouvel exemple de notre patrimoine normand en péril: le manoir de la Chapelle d'Oissel, près de Rouen qui a le malheur de se trouver au bord d'une départementale très passante, près d'une importante zone industrielle et qui sera situé pas très loin, en contrebas, du futur contournement autoroutier Est.

L'urgence est ici de préserver le cadre paysager immédiat de beaux vestiges datant des XVIe et XVIIe siècles dont un élément remarquable par sa qualité architecturale et décorative est classé MH depuis 1946: l'enjeu serait d'assurer la mise en valeur paysagère de cet ensemble par la création d'un jardin de style "Renaissance"...

https://www.paris-normandie.fr/id160222/article/2021-01-28/contournement-est-de-rouen-oissel-ils-se-battent-pour-preserver-le-manoir-de-la

Contournement Est de Rouen : à Oissel, ils se battent pour préserver le manoir de la chapelle

image_manoir_de_la_chapelle_oissel_208

Patrimoine. Branle-bas de combat et pétition en ligne pour le comité citoyen de défense historique d’Oissel qui tente de sauver le manoir de la chapelle et son puits classé du XVIe, menacés par le contournement est de Rouen.

Chapelle romane du XIIe siècle, tourelles carrées et portique du XVIe, colombier du XVIIe et, cerise sur le château, un puits du XVIe siècle classé monument historique. Les amateurs d’Histoire salivent déjà. Les amateurs du patrimoine, eux, crient au secours. Car cet ensemble appelé Manoir de la chapelle, à Oissel, est menacé par le projet de contournement est de Rouen.

Si tant est que cette autoroute se fasse, elle passerait au-dessus des 8,5 ha de cette propriété privée. Mais les voiries pour y accéder devraient bien évidemment être modifiées pour absorber le flux des poids lourds et, du coup, inclure l’élargissement de la rue Désiré-Granet, qui relierait la zone industrielle d’Oissel au rond-point des vaches. Du manoir, il ne resterait alors que le puits, que son classement rend intouchable ou presque... puisqu’il serait déplacé.

« Démolition interdite »

La Ville d’Oissel dénonce cette vision de l’aménagement. « Rien n’est acté », dit le cabinet du maire en évoquant le rapport de la commission d’enquête publique du 9 septembre 2016 et la « démolition interdite » que mentionne, en pièce jointe, un courrier du ministère de la Culture. Quant à l’élargissement de la rue ? « Ce n’est qu’une demande des industriels qui n’est pas intégrée au projet de contournement est. »

Le scénario fait toutefois bondir trois amateurs de vieilles pierres, membres du Comité citoyen de défense historique d’Oissel. Trois pauvres David prêts à affronter Goliath. Fabrice Dhollande, Jérôme Lanier et Alexis Deloume racontent comment, « par hasard », en consultant les tracés du projet de contournement est de Rouen, ils ont vu sur la carte le fameux manoir. « Guillaume le Conquérant y a tenu un concile », raconte Alexis Deloume, qui a bien travaillé son sujet et rêve, avec ses deux collègues, d’une réhabilitation complète des lieux.

Et c’est vrai qu’il est beau ce manoir. Juste un peu cerné par les sites industriels de la zone d’Oissel–Saint-Étienne-du-Rouvray (future zone Seine Sud) et surtout, propriété de DS Smith Rouen Paper Mill, ex-Papeterie de la Chapelle. Car il vient de là, ce nom. Il a été choisi par les papetiers qui posaient leur usine en bord de Seine en 1929. Bien avant 1946 et le classement du puits.

Tout beau, mais mollement entretenu, le manoir a toutefois été rénové dans les années 1980 par l’entreprise experte Lanfry. Le livre que Guy Pessiot consacre à la rive gauche en dit quelques mots, notamment sur le puits, qui sera déplacé du jardin pour laisser place à l’énorme extension de la papeterie. « Le puits du XVIe occupait l’axe opposé à la demeure et faisait partie d’un jardin de type renaissance », précise Alexis Deloume en égrainant les détails remarquables de cet ensemble. Mais il faut croire que le respect des périmètres de protection n’était pas une priorité en ces temps reculés du XXe siècle. Du moins en zone industrielle.

Pétition en ligne pour la sauvegarde du manoir de la chapelle sur change.org

Une pétition tardive

La pétition lancée par le Comité de défense historique d’Oissel arrive un peu tard dans le processus de concertation du projet de contournement est de Rouen.

Car le travail réalisé par les trois historiens amateurs aurait sans nul doute éclairé les experts qui ont animé les diverses réunions organisées dans le cadre de l’enquête publique. C’est d’ailleurs à l’occasion de l’une d’elles, au palais des Congrès d’Oissel, en 2014, que le maire, Stéphane Barré, alerte la Dreal (Direction régionale de l’environnement, de l’aménagement et du logement) sur l’avenir du manoir et de son puits dans le projet de contournement. Il semble qu’il ait été bien seul à s’en inquiéter à ce moment-là. Car depuis 2014, il n’y a bien que lui aujourd’hui que ce manoir préoccupe. « Nous l’ouvrons chaque année lors des Journées du patrimoine, explique un représentant de DS Smith, le propriétaire. Et je n’ai souvenir que d’un seul visiteur. »

De fait, les manifestations d’intérêt ont été bien rares, excepté le programme de restauration mené dans les années 1980.

Les opposants au contournement Est se sont bien évidemment intéressés à ce manoir pensant y trouver un argument de poids. Mais la « piste » n’était visiblement pas bonne à suivre.


Commentaire de Florestan:

Faut-il croire que le patrimoine est un sujet trop marqué à droite pour certains écolos-bobos qui s'agitent en ce moment sur la question du Contournement Est?

 Pour en savoir plus sur ce patrimoine architectural de qualité:

http://oissel.net/2007/08/lancien-manoir-de-la-chapelle-1/

Capture d’écran du 2021-01-29 18-14-28


 Commentaire de Florestan:

Nous nous permettrons de suggérer la démarche suivante:

La ville d'Oissel pourrait demander de flécher financièrement le nécessaire auprès de la région Normandie qui a déjà prévu de financer à hauteur de plusieurs millions d'euros des travaux consistant à améliorer l'insertion paysagère du contournement Est et à financer les indispensables compensations environnementales au projet.

Parmi ces compensations environnementales, il serait possible de prévoir pour le manoir de la Chapelle d'Oissel:

La création d'un jardin de style Renaissance autour du puits pyramidal à quatre colonnes toscanes du XVIe siècle classé MH (voir l'image ci-dessus) qui est conservé en arrière du manoir.

La requalification paysagère de la route qui borde le manoir.

Le financement des études d'architecte-paysagiste nécessaires à un tel projet.

Le maire d'Oissel peut prendre l'attache du cabinet du président de région sans tarder!