Dans la perspective des prochaines élections régionales, Hervé Morin, le président de la Normandie rappelle dans un entretien accordé au Figaro ce 18 février 2021 l'intérêt de prendre enfin un peu plus au sérieux l'idée décentralisatrice ou la question régionale.

La fin du mandat d'Emmanuel Macron approche et il faut dire que sur les questions qui nous importent, la décentralisation et la régionalisation, le bilan est plutôt , voire, très négatif!

Même sur les modestes avancées prévues par le projet de loi "4D" (Différenciation, déconcentration, décentralisation, décomplexification) porté par la ministre Jacqueline Gourault, on n'est pas sûr que cela pourra aller jusqu'à son terme d'autant plus que le véritable objectif de cet exercice de "et en même temps" juridique consiste à neutraliser la montée en puissance du bloc régional suite à la réforme de 2015 en renforçant la présence de l'Etat déconcentré sur les territoires et en privilégiant le relais des élus locaux du bloc communal et départemental...

Malgré tout, la Normandie, seule vraie région de France associant sur le même territoire la région fonctionnelle et la province identitaire, fait heureuse exception: dans le texte à lire ci-dessous, Hervé Morin précise son objectif:

"bâtir une communauté de destin" et "faire en sorte que l'on soit fier d'être Normand."

Franchement, qui oserait s'opposer à ces objectifs pour les Normands et l'avenir de la Normandie?

Capture