De nos jours, il faut bien du courage pour nommer un cat un cat et surtout de refuser d'acheter les yeux fermés un cat en eune pouque!

La députée LREM Aurore Bergé a eu le courage de dire ce qu'elle pensait d'un certain rappeur havrais qui dispose des amitiés politiques que l'on sait et qui avait osé proposer un concert pour la réouverture de la salle du Bataclan à Paris avec des chansons aux paroles pour le moins douteuses sinon indécentes après le massacre que l'on sait..

L'Etoile de Normandie apporte, en conséquence, tout son soutien à Aurore Bergé.

https://www.paris-normandie.fr/id169378/article/2021-02-27/le-havrais-medine-qualifie-de-rappeur-islamiste-aurore-berge-porte-plainte-pour?mediego_ruuid=83bef385-fa12-4fbd-b36c-b0ec82d3a03a_3&mediego_euid=b00E80C&mediego_campaign=20210228_7130de2d-5a37-44d3-8049-be54233d8046

Le Havrais Médine qualifié de « rappeur islamiste » : Aurore Bergé porte plainte pour les menaces reçues

B9726273374Z

Le rappeur Havrais Médine a porté plainte pour diffamation après avoir été qualifié de « rappeur islamiste » par Aurore Bergé. La députée LREM, menacée sur Internet depuis ses propos, va à son tour porter plainte, contre X.

Depuis qu’elle a qualifié le rappeur havrais Médine d’« islamiste », ce qui lui vaut une plainte de ce dernier, la députée LREM des Yvelines a reçu des centaines de messages d’insultes et de menaces.

Samedi 27 février 2021, elle va porter plainte contre X à la gendarmerie après avoir constitué « un dossier exhaustif » de plusieurs dizaines de messages.

« J’ai déjà, comme beaucoup d’élus malheureusement, subi des messages de menaces et d’insultes. Je n’ai jamais subi ce volume-là, à tel point que j’ai dû couper la possibilité de commenter mes publications sur Instagram ou certains tweets. Maintenant, j’ai beaucoup de messages privés qui continuent à m’être envoyés comme "on va t’égorger, on va te retrouver, on connaît ton adresse" », détaille la députée.

La députée soutenue

Sur Twitter, Aurore Bergé a également reçu de nombreux messages de soutien, y compris hors de sa famille politique : le secrétaire national d’EELV Julien Bayou s’est ainsi dit « scandalisé par les menaces et attaques sexistes » qu’elle reçoit.