Dans une publication spécialisée, nous avons relevé les déclarations de Philippe Deiss, l'ancien directeur du grand port maritime de Rouen et qui dirige aujourd'hui le groupement "Ports de Normandie" qui sont les ports normands gérés par la région. A savoir: Dieppe, Caen-Ouistreham et Cherbourg. Le propos qui suit est important car Philippe Deiss rappelle quelques évidences et fait aussi une offre de service qui si elle était enfin prise au sérieux, permettrait de construire en Normandie le premier système portuaire français en tant que véritable avant-port européen. 

Rb024a88c309797f491105dbbdf77943b

A condition que l'Etat central parisiano-jacobin accepte enfin de tenir compte des contraintes et des opportunités de la réalité qui sont, au principal, au nombre de deux:

1) Un port géré localement par celles et ceux qui le font vivre est plus efficace et plus agile qu'un port géré bureaucratiquement de loin.

2) Un port n'est réellement efficace que si son organisation logistique terrestre (hinterland) l'est aussi.

Sur ce dernier point, la proposition faite par le Normand Philippe Deiss à Stéphane Raison qui préside au futur grand port de l'Axe Seine est intéressante puisqu'il s'agit de renforcer la coopération entre Ports de Normandie et HAROPA notamment sur les capacités logistiques terrestres qu'il faut d'urgence renforcer pour soutenir la concurrence accrue des grands ports de l'Europe du Nord (Anvers, Rotterdam, Hambourg).

Moralité: l'Etat doit cesser d'ignorer les ports "décentralisés".


 

La stratégie nationale portuaire en perspective d'un comité de pilotage

Mercredi 14 avril 2021
https://www.lantenne.com/La-strategie-nationale-portuaire-en-perspective-d-un-comite-de-pilotage_a55920.html

L’application portuaire de la stratégie nationale se fait de façon différente selon qu’il s’agit de Grands Ports maritimes ou de ports décentralisés, de ports métropolitains ou d’outre-mer. La question a fait l’objet d’un webinaire organisé par l’Union des ports de France.

.../...
"L’espace manque pour de nouvelles implantations industrielles"


"Dans la foulée de la stratégie nationale portuaire, on a remis sur le métier le projet stratégique de Haropa", indique ainsi Stéphane Raison, qui dirige la fusion des trois ports. Il annonce l’adoption à la fin de l’année 2021 d’un projet stratégique où l’on va "retrouver dans les grandes lignes la stratégie nationale portuaire, avec beaucoup d’attention portée à l’industrialisation à travers la préparation du foncier." L’espace manque pour de nouvelles implantations industrielles dans les ports maritimes de l’axe Seine, et Stéphane Raison entend aller le chercher dans le domaine privé pour le mettre à disposition des opérateurs. Il affirme aussi l’importance du multimodal, ce qui à Haropa "passera avant tout par le fluvial, car le fer souffre de problèmes d’infrastructures".
.../...
Les ports, des outils des collectivités:

Les ports concédés, explique-t-il, doivent convaincre d’une part la collectivité locale qui est leur autorité concédante, et d’autre part l’État pour être inscrit dans les différents plans d’investissements.

"Nous souhaitons être vus, aussi, comme réceptacles d’investissements structurants." Une vision partagée par Philippe Deiss, directeur général des Ports Normands, construction originale avec une seule autorité portuaire regroupant sept collectivités locales pour l’exploitation des ports de Cherbourg, Caen et Dieppe. "Les ports normands sont un des outils des collectivités pour créer de la valeur ajoutée et des emplois sur leur territoire. C’est cela qu’on nous demande, et non d’augmenter le tonnage."

Philippe Deiss, qui a précédemment dirigé le port de Rouen, estime que les ports décentralisés disposent d’une rapidité dans la prise de décision qui manque aux Grands Ports maritimes. Il dénonce le fait que, pour le plan de relance portuaire, "l’État ignore les ports décentralisés." Et conclut son propos en insistant lui aussi sur la nécessaire coopération entre ports d’État et ports décentralisés, rappelant que les ports normands, de Cherbourg au Tréport, sont officiellement des "ports partenaires" de Haropa.


 

Voir aussi:

https://www.lefigaro.fr/flash-eco/l-etat-donne-le-feu-vert-pour-les-travaux-de-la-premiere-tranche-du-canal-seine-nord-20210414