A lire ce qui suit, on ne manquera pas de relever que la "macronisation" politique de la vallée de la Seine normande, du Havre à Vernon en passant par la métropole rouennaise, trouve concrètement ses limites...

D'où cette suggestion que nous faisons au Nouveau Maître de Rouen:

Ecrire à un ancien Premier ministre pour espérer obtenir aussi ce que l'actuel maire du Havre a pu obtenir...

Quant à la promesse faite à Rouen par le président Macron lors de la catastrophe Lubrizol d'aider à l'organisation d'un événement international pour redorer le blason (pas assez normand) de la métropole rouennaise, on en aura en mémoire le mot célèbre d'un certain... Charles Pasqua: "les promesses n'engagent que ceux qui les écoutent!"


 

Capture d’écran du 2021-04-22 11-23-23

https://www.ouest-france.fr/normandie/rouen-76000/renforts-de-police-la-colere-de-maires-de-la-metropole-de-rouen-25bf8946-a1fd-11eb-9cfa-87482dbf206e

Renforts de police. La colère de maires de la Métropole de Rouen

Trente-cinq maires de l’agglomération de la capitale normande adressent un courrier à Gérald Darmanin, en réaction à la décision du ministre de l’Intérieur d’attribuer des moyens de police supplémentaires à d’autres circonscriptions de Seine-Maritime que celle de Rouen.

En déplacement lundi 19 avril 2021, à Montpellier (Hérault), Emmanuel Macron a confirmé le déploiement de 10 000 policiers et gendarmes supplémentaires d’ici 2022. En Seine-Maritime, les postes de policiers créés, en 2021, seront au nombre de treize pour la circonscription de sécurité publique Bolbec-Lillebonne et de 48 pour celle du Havre.

Des affectations qui font bondir le maire de Rouen et président PS de la Métropole Rouen Normandie. « Pour Rouen et son agglomération, 500 000 habitants, la première de Normandie et la 8e de France… Rien, zéro. C’est pourquoi, 35 maires de l’agglomération adressent un courrier au ministre afin qu’il augmente également le nombre de policiers et policières sur notre territoire », détaille Nicolas Mayer-Rossignol dans un communiqué.

« Pas même un accusé de réception »

Et de s’indigner : « En avril 2019, le ministre de l’Intérieur avait annoncé 36 policiers supplémentaires pour l’agglomération de Rouen. Deux ans plus tard, l’essentiel de ces renforts promis n’est toujours pas arrivé. Le 15 décembre 2020, 22 maires de la Métropole lui ont adressé un courrier alertant sur les difficultés dans un certain nombre de quartiers de notre agglomération en termes de sécurité publique. Quatre mois plus tard, nous n’avons reçu aucune réponse, pas même un accusé de réception. Quel crédit accorder à des annonces de renforts, alors qu’ils attendent encore les postes promis il y a deux ans par le prédécesseur de Monsieur Darmanin ? Comment aussi faut-il interpréter ces annonces médiatiques, à quelques semaines d’échéances locales, alors même que les élus attendent une réponse à un courrier qui date de plus de quatre mois ? »

Trente-cinq maires de la Métropole ont ainsi décidé d’adresser un courrier à Gérald Darmanin, l’interrogeant sur l’augmentation des effectifs policiers sur leur territoire.