Dans la matinale de France Culture de ce 23 avril 2021, le billet politique de Stéphane Robert revenait sur l'une des préoccupations récurrentes de l'Etoile de Normandie, à savoir les effets territoriaux parfois néfastes d'une métropolisation poussée à outrance avec aussi une autre question encore plus fondamentale:

Qu'est-ce qu'une vraie région, cohérente, harmonieuse, à taille humaine?

1

Le Bourbonnais est l'une de nos plus belles provinces de France: elle fut le berceau de la famille qui est montée sur le trône de France avec Henri IV après la dynastie des Valois qui s'y trouvait depuis le début du XIVe siècle. Une vraie province donc qui devrait se trouver dans une vraie région et non pas au bout d'un machin néo-régional trop grand allant des Alpes à l'Auvergne!


 

La métropolisation et l’éloignement du terrain 23 04 2021

https://www.franceculture.fr/emissions/le-billet-politique/le-billet-politique-du-vendredi-23-avril-2021

Connaissez-vous Moulins ?

À retrouver dans l'émission

Le Billet politique par Stéphane Robert

Certains territoires semblent être devenus invisibles pour de nombreux responsables politiques. Dans son livre, "l'impasse de la métropolisation", l'historien Pierre Vermeren décrit un phénomène de regroupement des élites sociales, économiques et politiques au centre des grandes agglomérations.

Le 15 avril dernier, Najat Vallaud-Belkacem, ex-ministre de l’éducation et actuelle tête de liste socialiste aux élections régionales en Auvergne-Rhône-Alpes, était l’invitée de l’émission "Lyon Politiques" sur l’antenne locale de BFM TV, BFM Lyon. Et à l’issue d’une petite demi-heure d’interview sur son projet, ses attentes, ses ambitions, le journaliste Léo Chapuis lui pose cette question :

- Pour terminer, un petit questionnaire sur la région, du tac au tac, est-ce que vous pouvez nous dire la population de la région ? - Bah bien sûr. Huit millions à peu près. Enfin, c'est sept millions et quelques. - Et la préfecture de l'Allier ? La préfecture de l'Allier ?! Euuuuuuuuh, allez-y ? - Moulins. Bruno Bonnel, le candidat de La République En Marche n'avait pas fait mieux.

Effectivement, quelques semaines plus tôt, le 23 février, le même Léo Chapuis recevait, toujours dans cette émission "Lyon Politiques", le candidat La République En Marche aux élections régionales, le très dynamique député et chef d’entreprise Bruno Bonnel. Et il lui avait cette même question :

- La préfecture de l'Allier ? - Ca doit être Vichy. - Moulins. - Moulins, eh bah oui. - Vous y étiez en plus, non ? - Tout à l'heure, j'y étais. J'arrive de Moulins.

La préfecture de l’Allier, département situé au Nord du Puy-de-Dôme et de Clermont Ferrand, c’est donc Moulins, ville de 20 000 habitants, capitale historique du Bourbonnais.

Cette question et le fait que les personnalités à qui elle est posée ne savent pas y répondre peut sembler, à première vue, ne pas vraiment porter à conséquence. Elle ressemble à une question piège posée malicieusement pour faire trébucher un candidat qui n’a pas suffisamment révisé ses fiches. En réalité, elle est révélatrice d’un phénomène profond et problématique.

Une déconnexion des élites qui aspirent à gouverner

Elle rappelle la question sur le prix de la baguette de pain, ou celle sur le prix du timbre, questions révélatrices d’une certaine déconnexion des élites qui gouvernent ou qui aspirent à gouverner le pays.

Mais là, plus encore qu’une méconnaissance des réalités quotidiennes et des questions pratico-pratiques, cette question sur la préfecture de l’Allier montre que deux des principaux candidats, têtes de listes, aux régionales ne connaissent pratiquement pas le territoire qu’ils prétendent administrer. Il y a en effet douze départements en Auvergne-Rhône-Alpes et donc douze préfectures. 

Au-delà d'un phénomène de déconnexion d'avec le reste de la population, ceci est révélateur d’un phénomène de sécession territoriale des élites qui ne vivent plus physiquement au contact du reste de la population.