On connaissait déjà les "Khmers Verts" mais voici une nouvelle expression pour qualifier le militantisme sectaire de plus en plus insupportable des écologistes (ici nous ne faisons pas la nocive confusion entre défense de l'environnement et écologisme):

Le prestigieux quotidien britannique, The Times, a décidé de prendre fait et cause pour le berger de Genêts trainé en justice par des "Zélotes" verts sous prétexte que sa bergerie est construite sur le domaine maritime littoral. On rappelle que les Zélotes étaient, à l'époque de Jésus, le parti des Juifs qui voulait s'opposer militairement à l'occupation romaine en provoquant une guerre d'insurrection nationale... Mal leur en a pris puisque l'aventure des Zélotes se termina dans un massacre absolu: la "guerre des Juifs" menée en 70 par les impitoyables légions romaines de l'empereur Vespasien...

"Khmers Verts"; "Zélotes Verts" voire... "Cathares Verts" tant qu'on y est! Car nous assistons à la montée en puissance d'une nouvelle foi religieuse en Occident: l'Ecologisme qui pourrait remplacer le Christianisme.


https://actu.fr/normandie/genets_50199/le-times-s-interesse-au-berger-de-genets-qui-est-contraint-de-demonter-sa-bergerie_41472839.html

Le quotidien britannique, The Times, s'intéresse au berger de Genêts, contraint de démonter sa bergerie

le-times

Le Times, le quotidien anglais, a écrit un article sur le berger de Genêts qui refuse de démonter sa bergerie. L'éleveur risque de payer 150 euros par jour d'astreinte.

Le berger de Genêts a trouvé sa place sur le site Internet du Times. Les médias nationaux français ont aussi évoqué son histoire comme TF1. Le sujet intéresse maintenant de l’autre côté de la Manche

Le quotidien britannique relate l’histoire de François Cerbonney qui refuse de démonter sa bergerie dans la baie du Mont-Saint-Michel, le 28 avril.

Il refuse de démonter

Son histoire a été, dans un premier temps, relatée par la presse locale dont La Gazette de la Manche à plusieurs reprises. L’éleveur qui risque de payer 150 € par jour a reçu le soutien de nombreux habitants.

À lire aussi:

Une cagnotte bientôt en place

Cette nouvelle médiatisation est assurément un plus pour le collectif qui défend l’éleveur. Ces derniers ont créé une BAD (Bergerie à défendre) à l’instar d’une ZAD (Zone à défendre), le 19 avril

Les défenseurs sont joignables par mail. Une cagnotte sera mise en place début mai. Une journée de soutien sera aussi organisée lorsque les conditions vont le permettre.