... Car de grosses paluches, celles de Londres et celles de Paris, appuient sur le bord de plus en plus fort au risque de faire chavirer notre doris normand!

Les Etats de Jersey sont-ils totalement instrumentalisés par le Foreign office de Londres?

On a franchement envie de répondre... Non!

Les pêcheurs de la côte française de la Manche et leurs comités de pêche concernés sont-ils baladés par la Ministre de la Mer à Paris ou par un commissaire européen lituanien à Bruxelles, qui, par principe ne peut voir nos affaires maritimes normandes que de très loin?

Là encore, on a envie de répondre... Non!

Ci-après, on lira cet article de Ouest-France qui fait état de la réaction très vive du comité régional normand des pêches présidé par le sage Dimitri Rogoff qui s'inquiète de la multiplication des déclarations publiques et politiques sur un sujet très sensible et très complexe.

Nous partageons et comprenons cette réaction. Car c'est assez de palabrer: il faut agir.

Mais il faudrait agir aussi depuis la Normandie et d'une manière générale depuis les régions concernées (Bretagne, Normandie et Hauts-de-France) car il est à craindre que la négociation en cours au niveau national ou européen, à Paris, à  Londres ou à Bruxelles ne se fasse dans le cadre intellectuel et psychologique contraint d'une caricature de mauvais match de rugby au risque d'écraser nos réalités concrètes locales normandes trop subtiles pour les bureaucrates de Bruxelles qui ont pris la liberté d'écraser les accords de la baie de Granville pour simplifier la mise en oeuvre du nouveau traité de commerce liant, désormais, le Royaume-uni au continent européen...

Nous comprenons la réaction des pêcheurs Normands de la côte française mais nous ne sommes pas d'accord sur le fond:

Car il va bien falloir causer avec les autorités jersiaises car elles sont à moins de  ... 30km au large des côtes de la Normandie continentale et parce qu'il s'agit de notre Normandie d'outremer...

76510598

Que cela plaise ou non à Paris, Londres, Bruxelles ou... Rennes (Ouest-France) où le confort intellectuel risque de se vautrer dans un certain affrontement nationaliste!

Nous attendons VIVEMENT une initiative politique du président du Conseil Régional de Normandie sur ce dossier très sensible et complexe de la pêche avec les îles anglo-normandes car, pour l'instant, tout le monde se contrefiche dans cette consternante mésaventure, de l'intérêt général de la Normandie!


 https://www.ouest-france.fr/normandie/peche-a-jersey-le-comite-regional-denonce-des-propos-irresponsables-ad2338c4-b8b4-11eb-8808-bb5efb49456f

Pêche à Jersey. Le comité régional dénonce des « propos irresponsables »

En début de semaine, la sénatrice de la Manche, Béatrice Gosselin, incitait les pêcheurs normands à négocier en direct avec l’île anglo-normande. Le Comité régional des pêches réagit vivement, ce mercredi 19 mai 2021, dans un communiqué.

Dans un communiqué envoyé ce mercredi 19 mai 2021, le Comité régional des pêches de Normandie (CRPMEM) s’insurge contre les propos tenus par la sénatrice de la Manche, Béatrice Gosselin. La parlementaire avait laissé entendre que Jersey n’avait pas reçu les dossiers des pêcheurs normands portant sur le renouvellement de leurs licences, sujet explosif depuis plusieurs semaines. Elle avait pris le contre-pied du ministère de la Mer et invitait même les pêcheurs à se mettre en relation directe avec Jersey.

Le Comité dénonce : « Depuis deux semaines, la problématique concernant les licences de pêche attribuées par Jersey aux pêcheurs normands est au cœur de tous les débats, de toutes les discussions. La relation entre Jersey et la France, notamment sur la question de la pêche, est un sujet complexe. Les déclarations dans la presse de la sénatrice de la Manche Béatrice Gosselin et du député de la Manche Philippe Gosselin peuvent se révéler dangereuses pour la suite des négociations… »

Il appuie : « Le Comité régional représente tous les pêcheurs professionnels de Granville au Tréport. En conséquence, il est neutre politiquement. Les sujets concernant les questions techniques de pêche sont redoutablement complexes et ils demandent un investissement considérable pour y comprendre tous les tenants et aboutissants. Même en cette période électorale, le CRPMEM ne peut admettre des postures ou des propos irresponsables qui tendent à casser le front uni français et européen sur les demandes britanniques indues. »

Contraindre petit à petit la pêche normande

Le Comité met en garde : « Le fait d’inciter les pêcheurs en jouant sur leur légitime crainte pour l’avenir, alimentée par les décisions unilatérales sans préavis de Jersey, à fournir directement leurs données, permettra à Jersey, avant-garde de Londres, de contraindre petit à petit la pêche normande à disparaître de ses eaux avec des mesures aléatoires et individuelles. »


 

Commentaire de Florestan:

La situation actuelle est d'autant plus absurde que pêcheurs Normands de France et pêcheurs Normands de Jersey pratiquent le même type de pêche, une pêche artisanale qualitative respectueuse de la ressource, dans les mêmes eaux (le golfe "anglo-normand" et la Manche)  et que tous ces pêcheurs ont des intérêts communs sinon croisés car les pêcheurs français ont besoin des eaux poissonneuses anglaises pour vivre tandis que les pêcheurs anglais ont besoin de la débarque française pour vivre.

Lire aussi:

Pendant ce temps, la guéguerre navale continue au large de nos côtes normandes...

https://www.dailymail.co.uk/news/article-9595765/Jersey-fishermen-confront-French-trawler-caught-islands-protected-waters.html

unnamed

Note:

Saint-Peter-Port: Saint-Pierre-Port

Sark: Sercq

Manquent aussi sur cette carte, les îles de Brecqhou et de Jethou, dépendances de la seigneurie de l'île de Sercq.