Quand on ne suit pas sérieusement les dossiers normands à l'occasion d'une campagne électorale improvisée et dont le monde se contrefiche ou presque, on prend le risque de certaines polémiques inutiles car mal fondées...

C'est ainsi que la section normande d'Europe Ecologie Les Verts qui devrait s'occuper un peu plus de la question régionale à l'instar de leurs camarades écologistes Bretons au lieu de s'enfermer dans des idéologies stériles en suivant la prescription médiatique parisienne, se sont encore trompés de polémique au sujet de la publication d'un indicateur mesurant le "verdissement" des politiques publiques régionales...

Sauf que cet "enviroscore" soi-disant objectif est plutôt biaisé et ce, sur un point fondamental sinon le point aveugle des idéologues du Parti Vert: la contribution massive et décisive de la production électro-nucléaire à l'économie décarbonée pour parer l'effet de serre et le changement climatique qu'il induit.

Quand on voit qui est à l'origine de ce fameux "enviroscore" on ne sera pas surpris de la mauvaise note affichée pour la Normandie, région industrielle spécialisée dans l'électro-nucléaire: en effet, les promoteurs de cette machine de guerre mise à la disposition d'un certain terrorisme intellectuel et moral sont des associations grassement payées et subventionnées par le lobby des affairistes de l'éolien...

Si l'on devait intégrer la contribution des centrales nucléaires normandes à lutte contre l'effet de serre, il est certain que notre région aurait largement plus de la moyenne!

A lire, dans la Lettre des décideurs publiée par Paris-Normandie (n°5 datée du 4 juin 2021)

Capture4