Commentaire de Florestan:

TOUT EST DANS LE TITRE...

Puisque les gens qui se contrefichent de la Normandie (alors que l'inverse n'est pas vrai) vont très certainement s'abstenir de donner leur avis les 20 et 27 juin prochain, les voix authentiquement normandes vont, elles, compter plus que les autres.

Avec une abstention massive, cette élection régionale est plus que jamais la nôtre!

VOTONS UTILE !

VOTONS NORMAND !

VOTONS MORIN qui a, malgré tout, un bilan... normand.

https://www.ouest-france.fr/elections/regionales/vers-une-forte-abstention-aux-elections-regionales-une-etude-parle-d-essoufflement-democratique-816816ae-cdb9-11eb-ba8f-55c2bdb5c1d2

Vers une forte abstention aux élections régionales, une étude parle « d’essoufflement démocratique »

Un sondage publié mardi montre une « apathie démocratique » chez les Français alors que l’abstention pourrait être très importante aux prochaines élections régionales et départementales.

L’abstention se nourrit d’un essoufflement démocratique​, une majorité de Français ne se reconnaissant pas dans les projets portés par les différents candidats aux élections, selon une étude Viavoice pour Libération publiée mardi 15 juin 2021.

Quant à l’élection présidentielle de 2022, 65 % estiment que rien n’est encore joué​, contre 23 % pour qui le résultat est couru d’avance ​et 12 % qui ne répondent pas, selon cette étude parue à cinq jours des régionales et moins d’un an du scrutin présidentiel.

54 % des électeurs inscrits ont l’intention de s’abstenir au premier tour des régionales le 20 juin (contre 49,91 % en 2015), selon un autre sondage de l’Ifop pour le JDD réalisé les 8 et 9 juin.

Une « apathie démocratique »

Il n’y a pas de désertion de la politique par les Français​, selon les auteurs de l’étude Viavoice : le niveau d’abstention représente une préoccupation ​pour 80 % des sondés, et 63 % disent voter à chaque élection, ainsi que 25 % à certaines, contre 4 % qui ne votent à aucune et 4 % qui ne sont pas inscrits sur les listes électorales.

Toutefois, l’alerte d’une apathie démocratique reconnue, voire revendiquée, raisonne dans l’opinion et s’installe peu à peu​, selon les auteurs de l’étude.

Ainsi, si 39 % assurent que leur intérêt pour la politique est resté le même ​ces dernières années, 28 % disent qu’il a diminué ​et 16 % qu’ils n’ont jamais été intéressés par la politique ​(12 % assurent que leur intérêt a progressé​).

Ils sont par ailleurs 34 % à dire qu’ils comprennent les Français qui choisissent de s’abstenir et sont de plus en plus d’accord avec eux​, contre 31 % qui les comprennent mais ne sont pas d’accord avec eux ​et 28 % qui ne les comprennent pas.

Manque de réponse politique aux attentes des Français

Parmi les raisons expliquant l’abstention, les Français placent en tête le fait que les candidats et leurs projets ne répondent pas aux attentes des Français ​(44 %), devant la lassitude des Français face aux débats politiques ​(42 %), le fait que les élus et dirigeants politiques ne comprennent pas les préoccupations des Français ​(41 %), et la volonté de manifester un mécontentement à l’égard des politiques ​(37 %).

La vie démocratique accuse le coup​, insistent les auteurs de l’étude : 68 % des sondés considèrent que leurs intérêts personnels et leurs idées ​sont mal représentés ​(20 % pensent le contraire), et 55 % que la démocratie fonctionne mal ​(contre 38 %).

Les sympathisants du RN et les électeurs proches d’aucun parti sont les plus critiques sur ces deux critères, tandis que ceux de la majorité présidentielle sont les plus satisfaits.

Les citoyens comme « acteur » du changement ?

Interrogés pour savoir quel acteur ​a le pouvoir pour changer ce qui ne va pas dans la société​, 62 % citent les citoyens, 61 % l’État, 49 % les entreprises, 42 % les partis et dirigeants politiques, 35 % les ONG et les associations et 32 % les syndicats.

Les Français aimeraient que le débat public et politique ​parle davantage de sécurité (40 %), de pouvoir d’achat (30 %), d’immigration (30 %), d’emploi (24 %) ou de santé (24 %). L’environnement arrive en 10e place, à 19 %.

Sondage Viavoice réalisé en ligne selon la méthode des quotas du 2 au 6 juin auprès de 1 000 personnes d’au moins 18 ans. Marge d’erreur entre 1,4 et 3,1 points.


 Pourtant, en Normandie, nous avons la chance d'avoir une situation politique claire: une vraie élection régionale normande avec pour enjeu la discussion d'un bilan authentiquement normand à poursuivre ou non après juin 2021...

https://www.ouest-france.fr/elections/regionales/elections-regionales-a-rouen-francois-baroin-en-soutien-a-herve-morin-0fe91a6a-cd3b-11eb-9738-36a14b1f8485

Élections régionales. À Rouen, François Baroin en soutien à Hervé Morin

Président de l’Association des maires de France, maire de Troyes (Aube), l’élu LR François Baroin participait ce lundi 14 juin, dans la soirée, à Rouen, à un meeting de soutien au centriste Hervé Morin.

MjAyMTA2OTQzNDNjNDVlNDk0OTU4M2UxMTNiMzUxZWY2ZjZhNTk

Devant une centaine de maires, de l’Eure et de la Seine-Maritime principalement, parmi les 612 maires engagés aux côtés d’Hervé Morin, le président sortant de la Région Normandie a salué ainsi son invité, ce lundi 14 juin, à Rouen : « Nous sommes amis et nous avons quelques passions communes, comme le vin. » Il a aussi évoqué des convictions partagées avec l’élu du Grand Est : « Une lutte contre le jacobinisme, le centralisme », « la volonté de ne pas être des marchepieds pour le Rassemblement national ».

Le soutien « évident » de François Baroin à Hervé Morin

François Baroin a parlé d’un soutien « évident » même si les appartenances politiques diffèrent. « Hervé est un président engagé et talentueux. J’ai beaucoup aimé travailler avec lui à plusieurs périodes de nos vies politiques respectives, au gouvernement, en étant fidèles à nos familles respectives. Il a fait un travail formidable et je suis très heureux de partager une estrade avec lui. »

Pour le président de l’Association des maires de France, Hervé Morin est « un partenaire des LR, UDI et non inscrits, et on peut additionner nos forces… Aujourd’hui, c’est l’esprit de rassemblement qui nous anime, sur des valeurs, et en répondant aussi à une demande des Français d’un besoin de clarté… Hervé Morin est clair, je suis clair sur une alternance de gouvernement d’une part, et d’une continuité de l’action régionale d’autre part ».


 

Voir enfin (Ouest-France, 15 juin 2021)

Nathalie Goulet soutient, désormais, Hervé Morin...

Retour à la niche!

Captureg