CONSTERNANT!

Après l'épisode du vote surprise de la loi Molac à l'Assemblée nationale qui offrait de bien timides avancées vers un enseignement assuré des langues régionales de France (enfin presque toutes car les langues d'oc et d'oïl furent oubliées comme d'habitude), loi qui, à la demande du ministre de l'Education Nationale, fut en partie censurée, les jacobins de tout poil se sont effrayés d'une mise en danger de la langue française par le retour des patois régionaux alors que le vrai danger qui plane sur l'avenir de la langue française et de la francophonie en général est plutôt du côté de pseudos élites politiques, économiques, culturelles et médiatiques qui refusent la fierté francophone en nous imposant un snobisme anglophile à la fois déplacé et ridicule au point de créer des barbarismes d'autant plus consternants qu'ils s'affichent au coeur de la communication institutionnelle de certaines structures culturelles qui se pensent comme prestigieuses...

On trouvera ci-après, à Deauville avec le tout nouveau centre culturel des "Franciscaines",  un exemple achevé de cette préciosité parfaitement ridicule qui aurait fait gémir d'ironie notre Gustave Flaubert férocement à l'affût des idées reçues de la bêtise bourgeoise qui est, hélas, plus redoutable dans ses effets sociaux que la bêtise populaire:

Deauville qui est le 21 arrondissement normand de Paris, comme chacun sait, se met à l'heure du frangliche car c'est désormais le patois de la capitale...

https://lesfranciscaines.fr/fr/votre-visite/le-pass-friendciscaines

Capture d’écran du 2021-06-23 10-55-45