Construit en 1975 avec le concours de valeureux et laborieux ouvriers portugais du BTP (dont certains sont morts sur ce chantier suite à la chute d'un voussoir...), le viaduc de Calix indispensable au bon fonctionnement du système routier normand, montre d'inquiétants signes de faiblesse structurelle: en outre, du fait de la présence, en contrebas, du dépôt pétrolier de la ville de Caen, le site est excessivement sensible quant aux risques majeurs.

Un récent rapport du Sénat a alerté sur l'état de vétusté plutôt inquiétant des ouvrages d'art en France et l'accident tragique de l'effondrement du viaduc de Gênes ont sensibilisé les autorités publiques qui ont décidé d'intervenir en prévenant les urgences: de gros travaux d'entretien et d'amélioration sont donc prévus pour le viaduc de Calix.

https://actu.fr/normandie/caen_14118/fissures-sur-le-viaduc-de-calix-a-caen-poids-lourds-interdits-et-travaux-a-venir_42930400.html

Fissures sur le viaduc de Calix à Caen : poids lourds interdits et travaux à venir

viaduc-calix-caen-peinture-blanche

En raison de fissures sur le viaduc de Calix à Caen, la circulation des poids lourds est interdite jusqu’à ce que des travaux soient effectués.

Les effets combinés variations de températures et passage des poids lourds ont fragilisé le viaduc de Calix à Caen (Calvados). Un ouvrage long de près de 1 200 m, mis en service en 1975. 

Des fissures se sont agrandies

Alors que des microfissures (0,3 mm) étaient apparues en 2018. Trois ans plus tard, en avril et mai 2021, les capteurs de contrôle ont détecté « des ouvertures plus importantes », témoigne Alain De Meyère, le directeur de la Dirno (Direction Interdépartementale des Routes Nord-Ouest).

« Ouvertures anormales dans le béton »

« Un pic a été atteint le 27 mai », poursuit M. De Meyère qui évoque, « en terme technique » :

Un problème sérieux. Il s’agit d’ouvertures anormales dans le béton. Ces fissures s’ouvrent le jour et se referment la nuit.

Peinture blanche pour faire baisser la température

Les analyses ont démontré que qu’il fallait protéger le pont du « gradient thermique » : l’effet de la chaleur sur le pont.
Pour y remédier, une couche de peinture blanche « qui réverbère la chaleur » est en train d’être posée sur la chaussée en haut du pont, sur une longueur de 250 m. L’intervention sera terminée ce week-end.

« Plus préoccupant »

Mais un « autre sujet plus préoccupant », alerte la Dirno. Là encore ce sont les capteurs du pont, qui relèvent des informations toutes les cinq secondes, qui ont démontré que, l’effet de la chaleur ajouté aux passages des camions « sollicite fortement l’ouvrage. » Alain De Meyère résume :

Les fissures s’ouvrent et se referment sous l’effet des passages des poids lourds.

Un phénomène qualifié, toujours en terme technique, « d’inquiétant. » Il en résulte une « crainte de plasticité, que le câble du caisson ne fasse plus son effet ».

Poids lourds interdits jusqu’à mi-novembre

Pour faire simple, le viaduc de Calix a été construit avec une succession de caissons (des blocs en béton) reliés et serrés entre eux par des gros câbles. « Le câble dit de précontrainte serre les blocs du pont. Avec les poids lourds, les câbles se tendent et se détendent. »
Avant que les travaux ne soient effectués, entre début octobre et novembre 2021, et par « prévention », la circulation des véhicules de plus de 3,5 tonnes va être interdite sur le pont à partir du dimanche 27 juin à 8 h du matin. Et ce jusqu’à mi-novembre 2021. Des déviations sont mises en place (lire ci-dessous). Les véhicules légers ne sont pas concernés.

À lire aussi

« Des travaux de couture »

Les travaux qui vont être menés se limiteront aux trois caissons touchés par les fissures, ceux les plus hauts du pont, 38 m au-dessus de l’Orne. Il s’agit de « travaux de couture ». Sur chaque fissure seront fixées des plaques de carbone. Il sera aussi ajouté une barre tendue : « une précontrainte de chaque côté de la fissure. Le principe est simple, cela a déjà été fait ailleurs », assure Alain De Meyère.

Une fois le chantier terminé, les poids lourds pourront à nouveau emprunter le viaduc de Calix. La circulation des particuliers ne devrait pas être trop impactée pendant le chantier. « Au maximum, une voie sera neutralisée".

Des déviations

Chaque jour en moyenne, 85 000 véhicules passent sur le pont de Calix, dont 3 500 à 4 000 camions (5 % du trafic). Pour ces derniers des déviations sont mises en place.

Soit en empruntant le périphérique sud, avec une petite boucle vers Cormelles pour les poids lourds de plus de 4,15 m (5 % des camions).

L’autre déviation concerne plus les camions qui se rendent au terminal ferry de Ouistreham en venant de Paris. La route conseillée est de sortir à Giberville pour rejoindre le pont de Pegasus à Bénouville. Le pont de Colombelles étant déjà interdit aux poids lourds.