Vendredi 2 juillet 2021, dans le cadre prestigieux et symbolique de l'amphithéâtre Pierre Daure de l'université de Caen, la séance plénière du conseil régional de Normandie s'est tenue pour ouvrir solennellement la seconde mandature de l'unité normande avec la réelection d'Hervé Morin à la présidence de la Normandie...

Capture d’écran du 2021-07-03 00-26-39

https://actu.fr/normandie/caen_14118/l-emotion-d-herve-morin-reelu-president-de-la-normandie-son-dernier-mandat_43153944.html

L'émotion d'Hervé Morin réélu président de la Normandie, son dernier mandat

Hervé Morin sorti large vainqueur des élections du 27 juin 2021 s'apprête à retrouver son siège de Président du Conseil Régional. Il se dit très ému à l'aube de son dernier mandat.

Vendredi 2 juillet 2021, c’est dans l’amphi Daure de l’Université de Caen (Calvados) que les 102 nouveaux conseillers régionaux élus dimanche 27 juin 2021 ont désigné le nouveau président de la Région Normandie

Sourires crispés pour certains, les battus, détendus pour les autres, les gagnants, le Conseil régional, élu pour les 6 années et 9 mois à venir, s’est doté de son nouvel exécutif.

Le dernier mandat d’Hervé Morin

S’il affichait un visage détendu et serein avant le vote des 102 élus régionaux, Hervé Morin, 59 ans, qui a été réélu dans son fauteuil de Président confie à Liberté « son émotion ». 

Ce n'est pas la même qu'en 2015 puisque c'était historique de devenir Président de la Normandie réunifiée. Certains pensaient que c'était impossible, moi je l'avais porté pendant des années ; je n'y croyais plus mais François Hollande nous l'a donnée. Cette chance que me donnent les Normands m'impose d'être concentré sur l'idée de faire en sorte que l'élan donné ces cinq dernières années soit prolongé. D'autant qu'il s'agit là de mon dernier mandat.

Hervé Morin Président sortant de la région Normandie

Quatre candidats à la Présidence mais une seule déclaration écrite

Doyen de l’assemblée régionale, Yves Bonnet élu de la Manche, a eu la charge d’ouvrir la séance. Il a d’abord souhaité « un travail en commun pour le meilleur de la Normandie dont l’image est internationalement connue. »

A l’appel des candidatures pour la Présidence, Mélanie Boulanger pour l’Union de la Gauche et des Ecologistes, Nicolas Bay pour le Rassemblement National  et Laurent Bonnaterre pour la Majorité Présidentielle ont rejoint Hervé Morin, candidat de la Droite et du Centre à sa propre succession. 

59 voix sur 102 pour Hervé Morin

Pas de chance pour ceux qui espéraient que l’élection du Président aille vite, seul le Président sortant a déposé par écrit sa déclaration de candidature. Aucun de ses trois opposants n’a rempli cette obligation légale. La séance a alors dû être interrompue pendant une vingtaine de minutes. Ce n’est qu’après que les élus ont pu aller déposer, les uns après les autres, leur bulletin dans l’urne.

Majorité absolue pour Hervé Morin

Le dépouillement s’est ensuite déroulé sans encombre. 101 des 102 suffrages ont été exprimés, avec un seul vote blanc. 59 voix sont allées à Hervé Morin, lui permettant d’obtenir la majorité absolue. 20 voix sont revenues à Mélanie Boulanger, 15 à Nicolas Bay et 7 à Laurent Bonnaterre.  

« Je tiens à remercier ceux qui nous ont fait confiance, a salué Hervé Morin, juste après sa réélection. Ils ont vu une région innovante et réactive. C’est le même état d’esprit qui nous portera ces 7 prochaines années. »


Lire aussi:

https://www.francebleu.fr/infos/politique/herve-morin-reconduit-a-la-tete-de-la-normandie-annonce-que-ce-sera-son-dernier-mandat-1625222856

"Ne pas rempiler pour le mandat de trop"

Immédiatement après sa réélection, Hervé Morin, qui aura 60 ans le 17 août prochain, a annoncé qu'il quitterait la vie politique à l'issue de ce nouveau mandat. "Il va durer 6 ans et 9 mois, et comme lors du précédent, je vais mettre toute mon énergie dans la réalisation des grands projets en cours et de ceux qui restent à venir". Mais le souvenir de son grand père "pleurant sur son frigo au soir d'une élection perdue", lui fait dire qu'il ne rempilera pas "pour le mandat de trop". Et sur ce qui pourrait l'occuper quand il prendra sa retraite politique : "l'écriture, en autres choses..."

En attendant, la journée de ce vendredi se poursuit par l'élection des 15 vices présidents, et 18 membres qui viendront compléter la commission permanente.

Capture d’écran du 2021-07-03 00-39-23


Sur le document suivant on prendra connaissance de la liste des élus en charge des vice-présidences qui vont composer et animer le nouvel exécutif régional normand pour les six prochaines années:

Sophie Gaugain, et c'est heureux,  garde sa première vice-présidence en charge du développement économique et de l'intelligence économique territoriale, un poste stratégique sinon essentiel pour l'avenir de la Normandie.

On notera, cependant, que la culture est reléguée à la 12ème vice-présidence confiée à Patrick Gomont le maire de Bayeux...

Capture d’écran du 2021-07-02 23-39-58

Lire enfin dans la "lettre des décideurs" (n°9 datée du 2 juillet 2021) diffusée par Paris-Normandie:

Capture d’écran du 2021-07-03 01-39-41

Commentaire de Florestan:

Avec un tel sectarisme dans la gauche régionale, il est probable que la présidence de la commission des finances ne réintègre la majorité régionale après avoir été confiée jusque-là pendant six ans aux socialistes (en l'occurrence l'inénarrable Marc-Antoine Jamet) en signe d'ouverture à la gauche par Hervé Morin  dans le consensus de la réunification normande...


 Présentation du gouvernement de la Normandie à lire dans Ouest-France:

Le choix de la continuité et de l'expérience...

https://www.ouest-france.fr/normandie/normandie-sept-femmes-huit-hommes-decouvrez-les-vice-presidents-d-herve-morin-41d382c2-dbe1-11eb-98dc-3cdca81107b3

1re vice-présidente en charge des affaires économiques : Sophie Gaugain

Sophie Gaugain conserve son portefeuille et son rang. La maire LR de Dozulé (Calvados) a été assistante parlementaire de la députée Nicole Ameline. Proche de Xavier Bertrand, elle préside Les Républicains du Calvados et est secrétaire générale adjointe du parti. Elle pourrait entrer au Parlement et viser plus haut si le président des Hauts-de-France entrait à l’Élysée.

2e vice-président en charge de l’emploi, de la formation et de l’orientation : David Margueritte

Même portefeuille, même rang. Le mandat s’inscrit dans la continuité pour celui qui préside l’agglomération du Cotentin depuis un an. L’avocat se consacre désormais à ses mandats. Sa priorité : adapter la carte des formations. « La question cruciale est celle de l’immersion professionnelle, estime-t-il. Jeunes et demandeurs d’emploi doivent pouvoir tester les métiers en fonction de leurs attentes. »

3e vice-présidente en charge de l’agriculture, la pêche, la forêt, l’agroalimentaire et la filière équine : Clotilde Eudier

Maire de Saint-Romain-de-Colbosc, 2e vice-présidente d’Édouard Philippe au Havre Seine Métropole, Clotilde Eudier, qui était tête de liste en Seine-Maritime, passe de la 11e à la 3e vice-présidence. L’agricultrice a « adoré » son premier mandat régional : « C’est être vraiment dans l’action. » En agriculture, comme dans la pêche, elle veut donner la priorité à la compétitivité et à la transition écologique.

4e vice-président en charge des lycées et de l’éducation : Bertrand Deniaud

Avocat au barreau d’Alençon, le vice-président en charge des lycées poursuit ses affaires avec « une immense joie et la satisfaction d’avoir la confiance du président ». L’éducation n’était pas le sujet de prédilection du fils d’Yves Deniaud, qui fut député et conseiller régional pendant deux décennies, « mais j’adore avoir ce contact direct avec les jeunes Normands et les enseignants. Je travaille pour leur vie quotidienne ».

5e vice-présidente en charge des finances : Virginie Carolo-Lutrot

Originaire de Notre-Dame-de-Gravenchon, la maire (SE) de Port-Jérôme-sur-Seine depuis 2014 et présidente de Caux-Seine-Agglo depuis 2020, fait son entrée à la Région. Elle a mené sa carrière professionnelle dans la fonction territoriale. Elle a notamment été directrice d’une agence d’urbanisme S’occuper des finances est particulièrement intéressant. On peut être dans la transversalité de toutes les politiques. »

6e vice-président en charge des transports et des mobilités : Jean-Baptiste Gastinne

Le premier adjoint du maire du Havre, qui lui a confié son écharpe quand il était à Matignon, conserve son portefeuille des transports. Sur son bureau : l’arrivée des nouveaux trains, l’amélioration du trafic ferroviaire et des chantiers routiers. Depuis le retour d’Édouard Philippe, Jean-Baptiste Gastinne, qui est aussi premier vice-président du Havre Seine Métropole, redonne des cours d’histoire-géographie au lycée.

7e vice-présidente chargée de l’attractivité du territoire, du tourisme et du nautisme : Marie-Agnès Poussier-Winsback

Marie-Agnès Poussier-Winsback, 54 ans, est 7e vice-présidente en charge de l’attractivité du territoire, du tourisme et du nautisme, comme pendant le précédent mandat. La maire LR de Fécamp (Seine-Maritime) depuis 2014, qui a succédé à son grand-père, ancienne enseignante d’économie et assistante parlementaire proche de Bruno Le Maire, préside la communauté d’agglomération Fécamp Caux Littoral.

8e vice-président en charge de l’aménagement du territoire et aux collectivités locales : Guy Lefrand

Né à Caen, Guy Lefrand est maire LR d’Évreux depuis 2014. Le médecin urgentiste de 58 ans reste 8e vice-président à l’aménagement du territoire et aux collectivités locales, comme entre 2015 et 2021. Il préside à côté la communauté d’agglomération Évreux Portes de Normandie (62 communes, 100 000 habitants) et continue d’exercer sa profession d’urgentiste à la clinique Pasteur d’Évreux.

9e vice-présidente en charge de l’enseignement supérieur, la recherche et le numérique : Julie Barenton-Guillas

Julie Barenton-Guillas fait son entrée à la Région. Installée à Vernix (Manche), elle est issue du monde socio-professionnel. Dirigeante d’entreprise dans les travaux publics, elle était vice-présidente du Conseil économique, social et environnemental régional (Ceser). Investie dans la formation, elle est présidente du CFA des travaux publics d’Alençon. L’enseignement supérieur va être un des enjeux de la prochaine mandature.

10e vice président en charge de la politique de ville : Rodolphe Thomas

Le maire d’Hérouville-Saint-Clair (Calvados), aux portes de Caen, depuis 2001, est l’un des trois élus Modem de la majorité régionale. Rodolphe Thomas, 58 ans, reste vice-président chargé de la politique de la ville mais recule du 4e au 10e rang. L’ancien garagiste, député de 2002 à 2007, est premier vice-président en charge de l’emploi et… de la politique de la ville à la communauté urbaine de Caen la Mer.

11e vice-présidente en charge des ressources humaines : Catherine Gourney-Leconte

Elle entame son deuxième mandat régional et accède à une vice-présidence. Maire de Campagnolles (Calvados) depuis 2008, Catherine Gourney-Leconte est également vice-présidente de l’Intercom de la Vire au Noireau. Spécialiste de l’aménagement du territoire et de la fonction territoriale, elle a toujours eu le goût de servir le public ». « L’homme est au cœur de tous les projets », souligne-t-elle.

12e vice-président en charge de la culture : Patrick Gomont

Il garde son portefeuille de la culture. Maire de Bayeux depuis 2001, président de Bayeux Intercom, il est devenu vice-président au cours du dernier mandat après le départ d’Emmanuelle Dormoy. Nous aurons des enjeux importants, notamment sur le patrimoine dans les années à venir. Nous devons faire vivre le Frac réunifié et travailler de près avec Normandie Images ou la Fabrique du patrimoine.

(Commentaire de Florestan: la valoration du patrimoine régional et de la culture spécifiquement normande ne fait pas l'objet d'une vice-présidence particulière... A surveiller de près!)

13e vice-présidente en charge des sports : Aline Louisy-Louis

C’est sa première expérience politique. À la tête d’un cabinet d’ingénierie en santé à Rouen, elle est déjà investie dans le monde économique, vice-présidente à la CCI de Rouen et trésorière de la CCI Normandie. Escrimeuse, elle est diplômée du Centre du droit et de l’économie du sport de Limoges. Elle siège dans des commissions des fédérations françaises de rugby et du sport. Le sport, c’est ma madeleine de Proust.

14e vice président en charge de l’environnement, la mer et les énergies : Hubert Dejean de la Batie

Maire depuis 2014 de Sainte-Adresse, commune voisine du Havre, Hubert Dejean de la Batie, 66 ans, est 14e vice-président en charge de l’environnement, de la mer, du littoral et des énergies comme lors de la dernière mandature. Hier, il retrouvait l’université de Caen où il était étudiant en géographie. Ce spécialiste des questions environnementales est président national et régional du Conservatoire du littoral.

15e vice-président en charge des affaires européennes et internationales et des actions en faveur du rayonnement de la Normandie : François-Xavier Priollaud

Administrateur à l’Assemblée nationale, le maire de Louviers, président délégué de l’agglomération Seine-Eure, ajoute « les actions en faveur du rayonnement de la Normandie » à son portefeuille. Spécialiste des questions européennes, il souligne le poids des fonds de l’Union européenne (1 milliard d’euros) pour « participer à la transformation de la région ». Il veut aussi « consolider » le forum Normandie pour la paix.