12 avril 2020

Le quotidien normand PARIS-NORMANDIE victime collatérale de la crise du coronavirus?

Dans un billet récent nous vous avions alerté sur la situation financière inquiétante sinon catastrophique dans laquelle se trouve la société éditrice du quotidien Paris-Normandie: Jean-Louis Louvel, dans un premier temps et, ensuite, Pierre-Antoine Capton, les deux financiers qui devaient jouer les bonnes fées à la demande d'Hervé Morin, le président normand bien conscient de l'importance stratégique pour notre région de conserver dans notre métropole régionale un quotidien et un média indépendant, semblent vouloir ne pas honorer... [Lire la suite]

31 mai 2020

Incendie de Donville-les-Bains: un second Lubrizol en Normandie?

Grave atteinte à l'environnement en Normandie vendredi 29 mai 2020 à l'occasion d'un violent incendie au centre de tri des déchets de Donville-les-bains dans l'agglomération granvillaise... Un immense panache de fumée noire portée par un vent de Nord-Est soutenu (le Nordet de beau temps) s'est dirigé vers la côte puis la mer en direction de la Bretagne et en jetant une partie de la ville de Granville  sous le vent du panache avec ses retombées de poussières plus ou moins toxiques sur les maisons, les jardins, la plage de... [Lire la suite]
Posté par Collectif BEN à 20:04 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
24 mai 2020

Le festival "Normandie impressionniste" est maintenu: il débutera le 4 juillet 2020

Le festival "Normandie Impressionniste" édition 2020 aura bien lieu car il faut redémarrer la Normandie! Et redémarrer le meilleur de la Normandie: l'admiration et la contemplation de l'image normande. Une image qui fut pionnière dans la modernité des images avec le courant pictural de l'Impressionnisme qu'il ne faut pas confondre avec l'image d'une Normandie seulement vue depuis... Paris (n'en déplaise à un certain Erik Orsenna, actuel président du festival "Normandie Impressionniste" qui est partisan comme d'autres éminences... [Lire la suite]
17 mai 2020

Retour du COVID 19 après la date du 11 mai 2020 un peu partout en France sauf en Corse et en... Normandie!

La mise en quarantaine de fait de la Corse de part son évidence géographique insulaire peut expliquer qu'il n'y ait pas de nouveaux cas de contamination au Covid-19 dans l'île de Beauté... Même si on pourrait invoquer aussi la vigilance toute particulière de l'exécutif régional sinon régionaliste corse pour éviter toute relance de l'épidémie: malgré certaines caricatures à lire ci-après dans une certaine presse hebdomadaire parisienne qui se croit nationale, le fait est là, la vigilance corse contre le Covid-19 est efficace! ... [Lire la suite]
Posté par Collectif BEN à 15:25 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , ,
12 mai 2020

Il faut renforcer la Normandie, l'une des principales bases industrielles de la France! (Claude Bébéar a fait son temps...)

Avoir eu si longtemps, trop longtemps, une conception absolument trop "ricardienne" de la mondialisation a eu pour effet de couper la branche sur laquelle nous nous étions crus bien solidement installés... A force de confier aux autres ce que nous ne souhaitions plus faire ici nous mêmes sous prétexte que c'est sale, que ça pue, ou que ce n'est plus assez rentable car là-bas ils le feraient mieux que nous pour trois fois rien, à force de croire que nous pourrions nous contenter de n'être que la partie la plus sublimée dans la matière... [Lire la suite]
06 mai 2020

6 MAI 2020 17heures: INVITATION à une visioconférence sur l'avenir du quotidien PARIS-NORMANDIE

L'Etoile de Normandie relaye l'information suivante puisqu'il s'agit de l'intérêt général de la Normandie dans le domaine sensible des médias et de l'information: la liquidation judiciaire de Paris-Normandie, le dernier quotidien normand indépendant des grands groupes (notamment celui des Bretons de Ouest-France) pose la question de savoir si le reflet médiatique régional normand peut être maîtrisé par des décideurs normands... Pour la suite, on vous laisse découvrir cette initiative du Club de la presse et de la communication de... [Lire la suite]

30 avril 2020

6 JUIN 2020: les cérémonies du 76ème anniversaire du Débarquement de 1944 sont annulées.

Voilà qui n'est pas une information: on s'en doutait et la météo du ciel n'y est, évidemment, pour rien. Les cérémonies et commémorations du 6 juin prévues en Normandie, à l'occasion du 76ème anniversaire du Débarquement sont annulées en raison des incertitudes liées aux conditions du déconfinement en Normandie et notamment sur le littoral du Calvados où les plages sont toujours placées dans une sorte de "zone interdite" par arrêté préfectoral: sur ce point précis, on peine à comprendre qu'une relative affluence de population... [Lire la suite]
29 avril 2020

Déconfinement de la Normandie: les interrogations concrètes d'Hervé MORIN

Encore beaucoup trop de flou dans les annonces d'Edouard Philippe du 28 avril 2020 à l'Assemblée nationale qui ont donné l'impression générale que le gouvernement planifie en catastrophe la préparation d'une échéance (celle du 11 mai) qui a été décidée a priori et en solitaire par le président de la République. A la décharge du Premier ministre, on peut dire qu'il est extrêmement difficile de décider et de gouverner lorsque l'incertitude est totale et que cette incertitude peut être, de surcroît, renforcée par certaines décisions... [Lire la suite]
21 avril 2020

AVRIL 2020, lutte contre le coronavirus: renaissance effective de l'unité normande derrière un... duc!

C'est historique! https://www.ouest-france.fr/normandie/un-nouveau-logo-pour-la-normandie-4086540 Depuis plus de soixante ans, en Normandie, nous n'avions pas vu ça!  En effet, dans notre région peuplée de Normands que l'on dit volontiers individualistes et méfiants, le localisme pouvait s'apparenter à une maladie incurable notamment chez les élus locaux... "Mefité, mefité co, méfité tréjou!" nous rappelle la célèbre maxime. Eh bien, en ce mois d'avril 2020 historique par la crise sanitaire que nous vivons, il se pourrait... [Lire la suite]
16 avril 2020

L'inquiétude grandit chez les libraires normands: exemple à CAEN

On craint d'avoir à penser que l'économie culturelle n'est pas prioritaire dans les arbitrages de l'urgence sanitaire imposés par le gouvernement. Comme on pouvait s'y attendre, le ministère dirigé par l'ancien maire de Couloummiers pèse d'un poids relatif face à la forteresse de Bercy et sa légion d'inspecteurs des finances qui ont, semble-t-il,  d'autres priorités idéologiques que la culture. Sauf que le secteur culturel avec tous ses effets induits notamment pour dynamiser l'économie locale pèse autant dans le PIB français... [Lire la suite]