29 avril 2018

A Verson en Normandie et à Joal au Sénégal: SENGHOR est notre grand poète

Identité normande encore avec celui qui en avait le mieux parlé dans les années 1980: Léopold Sédar Senghor, le grand poète et écrivain "africanormand" père de l'indépendance du Sénégal et dont le Conseil régional de Normandie vient de prendre en charge l'avenir et la valorisation du trésor des archives situées dans sa maison de Verson près de Caen. Sauf que nous apprenons que la maison natale du grand homme de lettres, à Joal au Sénégal est dans un certain délabrement parfaitement indigne: il serait donc judicieux de créer un... [Lire la suite]

24 avril 2018

GREVE à la SNCF: Céréaliers inquiets, AXE SEINE en mauvais état et un ancien député-maire du Havre qui fait le sourd...

A peine dix jours de conflit social à la SNCF et les premiers effets négatifs sur l'économie réelle commencent à se faire sentir. On prendra l'exemple du secteur céréalier en raison de son importance stratégique dans l'économie normande puisque le port de Rouen reste l'un des tous premiers ports européens pour l'exportation des céréales. Ainsi, on découvre que le fret ferroviaire, malgré sa médiocrité générale, demeure un mode encore très utilisé pour le transport des céréales, c'est même le mode de transport idéal en terme de coût... [Lire la suite]
11 avril 2018

LE TREPORT/MERS LES BAINS: la population se mobilise contre le MEPRIS de la SNCF

Le jacobinisme technocratique parisiano-centré est à bout de souffle. La preuve en est dans son mépris (parfois violent, on le voit en ce moment dans le bocage de Notre Dame des landes) qui semble être la dernière ressource qui lui reste lorsqu'il s'agit de s'adresser aux populations qui socialement et géographiquement ont le plus besoin de la présence des services publics... A lire, donc, dans la dernière édition du magazine Marianne (n°1099 du 6 au 12 avril 2018) ce reportage sur les quais de la gare sise sur la rive droite de la... [Lire la suite]
31 mars 2018

RATIFICATION française de la charte européenne des langues régionales: une pétition à signer jusqu'au 4 avril 2018

RATIFICATION de la charte européenne des langues régionales: Loïg Chesnais-Girard, le président socialiste de la Bretagne a signé la pétition... Et Hervé MORIN? Le fera-t-il aussi pour défendre et valoriser la langue normande? Il y a plus de trois semaines, la FALE, la fédération des associations culturelles normandes remettait au président de région normand un épais rapport faisant le point sur la situation actuelle, inquiétante, de la langue normande en tant que patrimoine linguistique régional en grave danger. L'appel de nos... [Lire la suite]
08 février 2018

La jeunesse normande en perdition faute de se savoir... normande!

C'est le pari normand que nous faisons: face au Grand Paris, il nous faut un pari normand et au coeur de ce pari normand il faut mettre un pari sur la jeunesse. Une jeunesse qui méconnait la Normandie, qui la méprise quand elle ne se déteste pas elle-même car personne ne vient lui raconter la belle histoire des aventures normandes du passé mais aussi du présent et de l'avenir. Le pire résultat d'une gestion localiste, médiocre, mesquine, sans perspective ni objectif du présent normand durant ces décennies perdues dans la division... [Lire la suite]
03 février 2018

IL FAUT EMBELLIR CAEN

IL FAUT EMBELLIR CAEN: voilà l'enjeu! Avant 1944, la ville de Caen comptait parmi les dix plus belles villes historiques de France: une vraie dentelle de pierre! (Lisieux c'était la "capitale du pan de bois" dixit les guides touristiques en 1939). Pour donner un ordre de comparaison: Caen avait la densité artistique et architecturale de Dijon, Troyes, Laon, Senlis, Provins, Carcassonne, voire Bordeaux sur une échelle plus petite... 1944 FUT LE MASSACRE du patrimoine de la région la plus patrimoniale de France ! Et malgré cela,... [Lire la suite]

26 janvier 2018

PATRIMOINE HISTORIQUE et ARCHITECTURAL: GRANVILLE FAIT NAUFRAGE...

Ah qu'elles étaient belles les images de la Hauteville de Granville l'autre soir sur Thalassa... Vu d'un drône c'est magnifique. Mais Granville vu du dessous de la table du conseil municipal, c'est beaucoup moins beau. C'est même plutôt inquiétant et consternant... L'Etoile de Normandie a décidé de se faire l'écho des associations locales de défense de l'environnement et du patrimoine historique et culturel de Granville qui tirent la sonnette d'alarme. Nous avons, par ailleurs, alerté la direction du patrimoine à la région car face... [Lire la suite]
Posté par Collectif BEN à 15:41 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags : , , ,
23 janvier 2018

Nicolas ESCACH: COMMENT SORTIR DU CLOCHEMERLE CAEN VS ROUEN?

Si ce n'est par la mise en oeuvre d'une méthode transparente au service de l'intérêt général de la Normandie: malheureusement, les grands élus concernés sont irresponsables et n'ont pas encore compris que le terrain de jeu c'était la Normandie toute entière et qu'elle ne devait plus être une cour de récréation où s'égayer à loisir à des jeux localistes sous l'oeil débonnaire de l'Etat central. Il y a un stade infantile à dépasser: La Normandie existe à nouveau, l'Etat central jacobino-parisien s'est retiré, ou pis, n'a plus les... [Lire la suite]
17 janvier 2018

Avec Stéphane, l'agriculture normande et française va totalement de TRAVERT

UN COMBLE!!! L'association Bio Normandie est en faillite alors que la demande des consommateurs pour consommer bio et local explose "en même temps" (comme dirait l'autre) que le scandale laitier concocté dans le plus grand secret par un certain Emmanuel Besnier. (Le canard enchainé, édition du 17/01/18) Que va faire la région Normandie?Que va faire la chambre régionale de l'agriculture normande?Intervenir... Contre l'incendie allumé par le pompier pyromane du gouvernement qui n'a pas encore compris qu'une étreinte prolongée... [Lire la suite]
06 novembre 2017

Menaces de VANDALISME édilitaire à Granville et à Caen: DEUX PETITIONS à signer !

 L'Etoile de Normandie vous propose de signer en toute urgence deux pétitions qui témoignent du mépris que les élus locaux, notamment les maires ici concernés peuvent avoir pour le patrimoine naturel, historique ou architectural de leur commune: le problème est que ce patrimoine est d'abord pensé non pas comme une ressource à valoriser et dans laquelle investir mais comme une charge dont on ne sait que faire (exemple: une église désaffectée à Granville). Ou pire: comme un élément gênant et encombrant dont il faut se débarasser au... [Lire la suite]