24 février 2018

SALON de l'AGRICULTURE: le petit déjeuner normand était-il BIAU/BIO?

La langue normande nous permet de faire rimer avec beaucoup d'humour et de sens la beauté et la vie: le "biau" et le "bio"... Or il est à craindre que cette évidence manque au cerveau de Monsieur Stéphane TRAVERT et c'est bien dommage! Comme nous vous l'avions annoncé, le déjeuner au sommet entre Emmanuel Macron et Hervé Morin (avec une vingtaine de personnes autour de la table) a eu lieu ce matin, au salon de l'Agriculture de Paris dont l'édition 2018 ouvrait ses portes aujourd'hui: ... [Lire la suite]

20 février 2018

SUBVENTIONS REGIONALES: LES CHOIX CORNELIENS D'HERVE MORIN

On voit que la machine à broyer l'intérêt général normand est en pleine action! D'un côté, depuis Paris, au coeur de l'Etat central, tout à son désir d'imposer le retour d'un jacobinisme managérial, se multiplient les grands coups de rabots lancés par les inspecteurs des finances de Bercy pour mieux déstabiliser celui qui ose se poser en opposant girondin et normand à Emmanuel Macron. Avec, pour conséquence, la réduction des dotations de fonctionnement combinées à l'absence d'autonomie de finances des exécutifs régionaux qui... [Lire la suite]
18 février 2018

A méditer: OUEST FRANCE, l'organe officiel breton de la médiocrité localiste BAAAAS normande

A méditer justement, justement, dans l'édition dominicale de Ouest-France disponible à Caen (18 février 2018) la petite homélie en forme de billet d'humeur du journaliste clochemerleux d'origine bretonne semble-t-il, Sébastien Breteau qui, au sujet de l'Orne, rappelle un mot malheureux d'Hervé Morin (cela lui sera reproché ad vitam aeternam) avant de faire la leçon à un autre clochemerleux, Antoine Casini, conseiller départemental PS du Calvados, qui fait preuve d'un localisme caennais à toute épreuve! Entre le politicien localiste... [Lire la suite]
Posté par Collectif BEN à 09:31 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , ,
13 février 2018

La NORMANDIE est un ENJEU NATIONAL pour le GRAND PARIS: le dire avant mars 2018 SVP!

La question du Grand Paris va bientôt arriver dans l'agenda des grands médias: on entend déjà au loin battre le tambour. Et ça fait longtemps qu'on l'entend battre... La conférence territoriale tant attendue, prévue en octobre dernier, est repoussée à mars 2018. Les hérauts de l'Elysée vont bientôt distribuer la pâtée prête à être digérée aux gros chiens médiatiques qui vont aboyer ensemble: "Grand Paris, Grand Paris, Grand Paris". Le sujet va tourner en boucle dans tous les grands médias quelques jours durant avant de pouvoir passer... [Lire la suite]
12 février 2018

L'axe "PARIS-NORMANDIE" serait favorisé? Les Bretons osent tout et c'est à cela qu'on les reconnait!

Un lecteur attentif de l'Etoile de Normandie nous a fait parvenir la réaction d'un microscopique "Parti Breton" au sujet des décisions récentes du Conseil d'orientation des infrastructures de transport présidé par Philippe Duron, l'ancien député-maire socialiste de Caen et remis à Edouard Philippe, un ancien député-maire (LR) du Havre... On sait que dans les propositions ascétiques de ce rapport soumis à l'impératif de ne pas dépenser plus qu'il ne faut l'argent public qu'on prétend ne plus avoir, la Normandie ne bénéficie d'aucune... [Lire la suite]
09 février 2018

La SNCF condamnée à la peine "Capital" ; elle y survivra probablement… Mais dans quel Etat ?

En octobre dernier, sous la plume d’Etienne Girard, le magazine Marianne avait publié un article titré « Pendant que la SNCF touchait le fond, la ministre Florence Parly y gagnait 52 000 euros mensuels » https://www.marianne.net/politique/pendant-que-la-sncf-touchait-le-fond-la-ministre-florence-parly-y-gagnait-52000-euros, commenté dans l’Etoile de Normandie sous le titre « Pendant que les NORMANDS galèrent dans les trains, on pantoufle GRASSEMENT dans les hautes sphères de la SNCF!» A son tour, le magazine... [Lire la suite]

07 février 2018

CALVADOS: Le voeu d'unité normande de quelques IDIOTS UTILES de Monsieur GRUMBACH

Nouvel épisode du clochemerle en cours entre Caen et Rouen qui advient de façon quasi automatique puisqu'un "clochemerle" est une grande mécanique avec des rouages multiples, plutôt petits (on dira: mesquins) et qui se croient mus par eux-mêmes alors que le grand horloger tourne la clef et tire les poids bien loin de là... A Paris! Il faudrait dire à ces élus qui croient défendre la noble et belle idée d'unité normande en tant qu'alternative au centralisme métropolitain qu'il soit de Paris, de Lyon, Nantes, Rouen ... Caen? sont plus... [Lire la suite]
31 janvier 2018

MISERE HUMAINE: Emmanuel, contrairement à notre Guillaume capitule devant l'ANGLETERRE...

Et le risque est que nous, Normands, fassions tapisserie en assistant à la marée de misère humaine sur nos côtes face à la perfide Albion faute d'avoir un souverain capable de dénoncer le honteux traité du Touquet qui est une humiliation quotidienne pour nos forces de l'ordre républicaines! Alors que nous devrions consacrer toute notre énergie à développer une puissante politique publique de coopération culturelle et économique entre la Normandie et l'Angleterre, nous voilà réduits à cette misérable activité de patrouilles et de... [Lire la suite]
30 janvier 2018

SENALIA : "après la pluie" la fuite en avant rétrograde...

Quelqu'un m'a tendu la gaffe, pardon, la perche, pour dissiper mon humeur à propos d'un article paru dans la Chronique de Normandie n° 523 du 29 janvier 2018 transposé ci-dessous : Et pendant ce temps-là... • Sénalia : “après la pluie”. Pour le groupe Sénalia, qui exploite les terminaux céréaliers et agro-industriels du port de Rouen, la campagne 2016/2017 est à oublier au plus vite. Le groupe n’a, en effet, traité que 4,9 Mt de céréales, contre 8,3 Mt en 2015/2016, le plus mauvais résultat depuis 13 ans. Les raisons sont connues... [Lire la suite]
Posté par Collectif BEN à 14:34 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
25 janvier 2018

Philippe TORRETON: Le coup de gueule d'un Normand contre le mauvais temps...

Le temps est mucre et on bat, paraît-il, des records de pluviométrie... L'acteur d'origine rouennaise, Philippe TORRETON, l'un de nos Normands préférés nous dit ceci: "le mauvais temps c'est nous". Voilà qui renvoie à une colère exigeante que nous apprécions car elle s'appuie sur une lucidité toute normande. Il ne faut pas, en effet, confondre la météo politico-sociale avec celle du ciel et garder à l'esprit une autre maxime normande (elle vient du Cotentin): "le mauvais temps c'est le temps qui dure trop longtemps". Question:... [Lire la suite]
Posté par Collectif BEN à 09:10 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , ,