25 septembre 2017

Les routiers NORMANDS se mobilisent contre la dérégulation du code de la route... sociale

Si les chauffeurs routiers se montrent très sensibles à l'idée de respecter les lois, règles, normes et autres codes c'est que, par principe et pour des raisons élémentaires de sécurité des biens et des personnes, ils sont tenus au respect scrupuleux du... code de la route. Et, fort logiquement, ce qu'ils font, par devoir et responsabilité professionnelle d'avoir à respecter le code de la route, ils le font avec le second code législatif dont le respect permet d'organiser au mieux le respect qu'ils doivent impérativement pour le... [Lire la suite]
Posté par Collectif BEN à 13:16 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

23 septembre 2017

NORMANDIE IMPRESSIONNISTE 2020: ne pas diluer la peinture normande dans un AXE SEINE... parisien

Le grand festival qui fait rayonner la Normandie au niveau national et international, Normandie Impressionniste aura lieu tous les quatre ans. La prochaine édition aura donc lieu en 2020 afin de laisser passer en 2019 les grandes voiles de la prochaine Armada sous les ponts de l'estuaire de la Seine. La nouvelle architecture et la nouvelle organisation du festival a été dévoilée au musée André Malraux du Havre le vendredi 22 septembre 2017 en présence, fait notable, de tous les grands élus normands concernés. La nouvelle formule sera... [Lire la suite]
23 septembre 2017

La Fête des Normands c'est à la SAINT MICHEL (29 septembre)

Et le soleil revient enfin pour notre été de la Saint Michel en Normandie... Ailleurs on dit: l'été de la Saint Martin ou pire, l'été "indien". La Saint Michel avec la balance de l'archange en équilibre entre le jour et la nuit symbolise le passage progressif de la lumière à l'obscurité avant une future renaissance: c'est un compagnon fidèle, exigeant, parfois rugueux mais qui protège et sauve la vie. Que Saint Michel soit considéré comme le patron de la Normandie a donc du sens: le monde est redevenu incertain, inquiétant. La... [Lire la suite]
Posté par Collectif BEN à 11:54 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , ,
22 septembre 2017

Un grand pari déjà pris: transformer la Normandie en déchetterie du Grand Paris

En 1960, dans le cadre du schéma de développement d'une Basse Seine normande transformée en intestin grand parisien avec tripes et boyaux épendus jusqu'à la mer au coeur d'une Normandie écartelée en deux par Paul Delouvrier en ... charcuterie, les Normands avaient déjà beaucoup donné pour peu recevoir: la Normandie, divisée en deux régions était destinée à recevoir les externalités malodorantes et encombrantes de la mégalopole parisienne en passe de devenir une "ville monde". C'est la raison pour laquelle il a fallu distinguer deux... [Lire la suite]
22 septembre 2017

Grâce à MEDIAPART on n'oublie pas le SCANDALE FERROVIAIRE ABSOLU de Sotteville-les-Rouen

La gare normande de Sotteville-les-Rouen qui fut, jadis, l'une des plus grandes gares de triage de France, n'a jamais aussi bien porté son nom: l'absurdité organisationnelle de la SNCF pourrait aboutir à une sorte de perfection de la sottise et la plus grande gare de Normandie devenir le "point Godwin" de tout débat public sur l'avenir du transport ferroviaire en France. Triste privilège relevé donc par cette enquête, sans concession publiée le 12 septembre 2017 sur le blog de Bertrand Rouzies hébergé sur le site Internet de Médiapart... [Lire la suite]
20 septembre 2017

Face à la ruine de la SNCF, devant l'abîme du Grand Paris ou contre la gloutonnerie de la SAPN, les solutions sont normandes

La région Normandie applique à la question vitale d'améliorer sérieusement la mobilité régionale dans une Normandie à peine réunifiée et qui doit se remettre de plus de 40 années de déclin, le vieil adage qui suit: "On n'est jamais aussi bien servi que par soi-même !" Face au mépris des grandes féodalités administratives de l'Etat (par exemple la SNCF), face à la rapacité des nouveaux Fermiers Généraux (ceux de la SAPN, par exemple), face au désengagement financier de l'Etat central parisien qui prétend encore nous donner des... [Lire la suite]

18 septembre 2017

Parc de Clères 15 septembre 2017: Nouvelle réunion du G5 départemental Normand

Vendredi 15 septembre 2017, les cinq présidents départementaux normands se sont retrouvés au Parc de Clères (Seine-Maritime) à l'occasion d'une nouvelle réunion du "G5 Normand". Tous les sujets qui fâchent ont été évoqués... Enfin presque ! Lire ci-après, le communiqué de presse officiel faisant état de cette réunion:  Commentaire de Florestan:  On partagera, bien évidemment, la mauvaise humeur des présidents départementaux normands face à l'inquiétante restauration néo-jacobine du président Macron qui n'a pas les... [Lire la suite]
18 septembre 2017

GRANDS DOSSIERS NORMANDS: Hervé le Girondin VS Fabienne la Jacobine...

L'Etoile de Normandie vous propose de prendre connaissance de quelques larges extraits de la Chronique de Normandie (n°506 édition du 18 septembre 2017) édité par Bertrand Tierce: lecture édifiante, une fois de plus encore pour se faire une idée assez précise du rapport de force en présence entre l'Etat central ici représenté par la préfète Fabienne Buccio et la collectivité régionale ici représentée par Hervé Morin. Hervé le girondin doit composer avec Fabienne la jacobine: mais s'agit-il de défendre l'intérêt de l'Etat en Normandie... [Lire la suite]
18 septembre 2017

METROPOLE de ROUEN: Robert n'est pas le DUC et c'est bien là tout le problème...

Décidément, Rouen n'est pas une métropole régionale comme les autres... Rouen n'est plus dans Rouen comme autrefois Rome n'était plus dans Rome. 1) La métropole de Rouen est la seule métropole de France dont le maire de la ville centre n'est pas le président. 2) La métropole de Rouen est la métropole de France qui compte le plus de communes membres. 3) La métropole de Rouen est surtout la métropole régionale la plus proche de la région parisienne. 4) La métropole de Rouen a pour but d'éviter définitivement que l'ancienne seconde... [Lire la suite]
17 septembre 2017

16 et 17 septembre 2017: JOURNEES du PATRIMOINE. Journées des démolisseurs, bétonneurs et vandales... le reste de l'année !

Nous refusons de communier benoîtement à l'hypocrisie générale: la célébration annuelle sur deux journées de septembre du patrimoine culturel, artistique et architectural de notre cher et beau pays a quelque chose de funèbre... Non pas que, cette année, la météo nous envoie du ciel sa pluie glacée. Mais parce que la situation globale du patrimoine français, notamment le patrimoine architectural et paysager, est, à nouveau, des plus critiques: le manque d'intérêt, de curiosité ou le manque de sérieux se conjuguent avec une misère... [Lire la suite]