05 novembre 2019

La Normandie est riche aussi de ses monuments naturels

Et reconnus comme tels à côté de ceux créés par le génie humain dès le XIXe siècle et l'essor du tourisme patrimonial dans notre région. On se souvient, par exemple, du journaliste Alphonse Karr qui a fait connaître le site d'Etretat à la haute société parisienne admirant cette arche et cette aiguille non faites de main d'homme ou de Victor Hugo comparant de façon grandiose l'aiguille naturelle d'Etretat et la pyramide humaine du Mont Saint Michel où le monument naturel et culturel fusionnent en un seul jusqu'au sublime. Deux... [Lire la suite]

05 novembre 2019

Habiter dans une ville qui n'est pas à la mode: Rouen et la Normandie dans la tête du classement national!

Une enquête mêlant astucieusement niveau des prix au m² et emplois disponibles dans les principales villes régionales de la métropole vient, enfin, bousculer la carte de nos représentations urbaines focalisées sur une vision boboïsée et métropolisée du fait urbain. La carte qui suit est un peu celle de la revanche des villes qui ne sont vraiment pas à la mode dans les magazines au papier glacé qui traînent encore sur les tables basses des salles d'attente des cabinets de médecine libérale: ces villes ne sont pas faites pour attirer... [Lire la suite]
04 novembre 2019

FUSION PORTUAIRE: Le port fluvial de Paris/Gennevilliers veut le futur siège en pariant sur une division... normande

Evidemment, on ne pouvait que s'en douter! La dernière édition de la Lettre Eco Normandie (n°1640 datée du 31 octobre 2019) nous donne l'alerte: A t-on déjà vu un seul port maritime dans le Monde qui soit géré et piloté depuis son hinterland? Au delà de cette nouvelle provocation venant d'une grenouile bretonne qui fait son petit chef en coassant depuis une voie d'eau de la région parisienne, on doit se poser la question suivante: La fusion portuaire des ports de l'Axe Seine (les deux grands ports maritimes normands et le port... [Lire la suite]
04 novembre 2019

Prêchouns normaund: 11 janvier 2020 à Rouen pour un premier bilan d'une politique normande de la langue régionale

Annonce sur l'Etoile de Normandie / Eteile de Normaundie: le 11 janvier 2020, la région nous invite à une seconde journée d'études consacrée à la langue normande, un après la première, en janvier 2019, qui présentait les principaux éléments de constat d'une situation précaire sinon inquiétante quant à l'avenir de la langue normande, patrimoine culturel immatériel de notre région mais qui proposait le lancement des outils d'une toute nouvelle politique publique régionale enfin dédiée au sauvetage et à la valorisation de la langue... [Lire la suite]
04 novembre 2019

Elévation du niveau de la mer: le littoral normand sera fortement impacté d'ici 2100

Une étude scientifique américaine aggrave le risque d'élévation du niveau de la mer jusqu'alors prévu en 2100: les conséquences pour le trait de côte normand risquent d'être radicale. Plus que jamais, à l'Ouest de la baie des Veys, le Nord-Cotentin apparaîtra comme une presqu'île. La mer s'engouffrera plus profondément dans les havres de la côte Ouest. Et dans l'estuaire de la Seine, le port et le centre-ville du Havre seront directement exposés... ... [Lire la suite]
Posté par Collectif BEN à 05:42 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , ,
03 novembre 2019

PREFET DE REGION à Rouen: la valse des... silhouettes sur fond de bilan catastrophique des politiques territoriales de l'ETAT.

Avant d'être un nom commun signifiant une ombre humaine à peine aperçue et à peine reconnaissable, c'était le nom d'un ministre des finances de Louis XV qui a fait un passage à ce point rapide au Contrôle général des finances que cette promptitude en devint proverbiale: ce Monsieur Etienne de Silhouette, fort mal mis et désireux de mettre les nobles à l'impôt, est passé dans la langue commune... De même, limoger se dit d'une personne en disgrâce à la cour à Versailles et à la ville à Paris et qui est envoyée contre son gré, en... [Lire la suite]

02 novembre 2019

Toussaint 2019: Monsieur M. en catimini au Havre pour semer des ferments de division normande...

Trente quatre jours après l'incendie sur le site de Lubrizol, Monsieur M. qui aime qu'on l'aime daigne paraître à Rouen sans se préoccuper de savoir que la date de péremption du yaourt élyséen est dépassé depuis longtemps. Et quand il ne s'agit pas de confondre un village du Perche ornais (Berd'huis) avec le plateau de télé du JT de TF1 à l'heure du Pernaut, Monsieur M., plus que jamais impressionniste, aime à se retrouver incognito à la ferme Saint Siméon de Honfleur, bel endroit devenu trop cher qu'un rapin de l'époque de Boudin... [Lire la suite]
02 novembre 2019

Trains en Normandie : Ah, les bons apôtres Verts !...

     Par l'intermédiaire d'un quotidien breton d'envergure nationale, les Verts viennent encore de nous délivrer un message moralisateur : Normandie : les Verts veulent plus de train Ouest-France. Publié le 30/10/2019 à 17h52 https://www.ouest-france.fr/normandie/normandie-les-verts-veulent-plus-de-train-6589166 Le groupe des élus régionaux Europe Ecologie-les Verts s’exprime, dans un communiqué, sur la politique régionale ferroviaire. Demandant qu’elle bénéficie de davantage de crédits. Un train à Alençon.... [Lire la suite]
02 novembre 2019

CAEN, place de la République: massacre en cours des derniers restes d'un joyau de style Louis XVI rescapé des bombes de 1944

Ce que la terrible pluie de bombes de l'été tragiquement libérateur de 1944 avait miraculeusement épargné, l'indifférence, l'ignorance et l'incompétence plus que jamais associées en ce début de XXIème siècle sont en train de le massacrer puis de l'anéantir définitivement.  Automne 2019, les derniers éléments d'un décor intérieur autrefois splendide, daté des années 1780, sont en train de disparaître: il s'agit de l'ancien hôtel "Paisant" dont l'immeuble et la façade, aussi sobre qu'élégante, existent toujours, rue de Strasbourg,... [Lire la suite]
01 novembre 2019

ART comptant pour rien: la FRAC-TURE normande perdure...

On pourrait aussi parler de facture normande car le bel outil d'aménagement territorial et de valorisation de la création artistique normande de notre temps que devrait être le Fonds régional d'art contemporain (FRAC) de Normandie se fait toujours attendre... Résumons rapidement l'affaire: Suite à la publication le 27 juin 2019 sur l'Etoile de Normandie de la maquette des statuts du futur FRAC qui prévoyait un siège à Sotteville-les-Rouen et une absence de représentation, en tant que telle, des trois principales villes normandes au... [Lire la suite]