24 mars 2017

Cherbourg ET Le Havre: n'en déplaise à Ouest-France, la guerre des éoliennes n'aura pas lieu!

En l'espace de deux jours, (les 23 et 24 mars 2017) les éditions caennaises du quotidien Ouest-France ont traité d'un sujet stratégique essentiel pour l'avenir de la Normandie: à savoir la construction des bases d'une grande filière industrielle des énergies marines renouvelables, avec des éoliennes établies au large des côtes (à condition de ne pas les mettre trop près des plages du Débarquement et d'associer les pêcheurs au projet) et des hydroliennes au fond du Raz Blanchard pour exploiter les plus forts courants marin du Monde. ... [Lire la suite]

22 mars 2017

A l'exception de la Caisse d'Epargne, les banquiers refusent l'unité normande...

A la grande et belle exception réussie d'une Caisse d'Epargne de Normandie (fusionnée depuis 2008 à l'instigation de Nicolas Plantrou, un vrai ami de la Normandie) ou de la Banque Publique d'Investissement, émanation de l'Etat, les banques opérant sur le territoire régional normand, refusent de jouer la carte de l'unité normande voire de l'évidence normande. On invoque la nécessité de garder une certaine forme de proximité. On devrait aussi évoquer l'absence d'une place métropolitaine bancaire régionale suffisamment rayonnante pour... [Lire la suite]
15 mars 2017

La NORMANDIE TERRE de PAIX et de LIBERTE

La Normandie, terre de Paix et de Liberté, c'est l'évidence. Et cette évidence ne date pas de 1944. Comme nous l'avons ici développé plusieurs fois, cette évidence est séculaire. C'est même le fondement d'une civilisation normande ou "anglo-normande" au tournant du XIIe siècle et qui fut l'une des matrices de notre civilisation occidentale... RAPPELS ICI : La Normandie séculaire de la Paix, du Droit et de la Justice: http://normandie.canalblog.com/archives/2017/03/07/35019702.html 1944 / 2016 La Normandie, fille aînée de la... [Lire la suite]
04 mars 2017

27 mars 2017 à Rouen: la Normandie accueille les professionnels du tourisme du monde entier

Avant 1944, la Normandie était la première destination française du tourisme patrimonial et culturel après Paris. 70 ans après le traumatisme de la destruction des villes normandes à la Libération de la Seconde Guerre Mondiale qui a détruit définitivement un patrimoine architectural et artistique inestimables, il en reste encore assez en Normandie pour que notre région retrouve, peu à peu, toute sa place, c'est à dire la première, dans ce domaine du tourisme culturel patrimonial qui a été inventé dès les années 1820 en Normandie à la... [Lire la suite]
28 février 2017

Malgré le chauvinisme breton de OUEST FRANCE, la NORMANDIE AGRICOLE RAYONNE AU SALON DE PARIS

Ils sont incorrigibles les Bretons de Ouest- France ! Mais ils sont bien obligés d'admettre l'existence de l'évidence: l'agriculture normande déjà positionnée dans le secteur moyen-haut de gamme de l'agro-alimentaire français, rayonne au salon mondial de l'agriculture de Paris... Voir l'article paru dans l'édition Ouest-France, édition caennaise du 28/02/17: Vivent le lin et le chanvre de Normandie !
28 février 2017

Le BEC HELLOUIN: La permaculture à la normande intéresse le Monde entier

Ils ont réinventé le fil à coupe le beurre ou l'eau chaude ou encore fait revenir "le bon sens" près de chez nous (pour le Crédit Agricole on attendra encore un peu...). Cela se passe en Normandie, du côté du Bec Hellouin. Et l'expérience agro-biologique qui s'y déroule intéresse, désormais, le Monde entier pour enclancher, enfin, un vraie "révolution verte" de l'intensification productive agricole. Une belle histoire de réussite normande qu'on vous propose de lire ci-après, histoire de nous remonter collectivement le moral: Une... [Lire la suite]
Posté par Collectif BEN à 12:03 - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

16 février 2017

AVENIR du MONT ST MICHEL: Le dossier est sur le bureau du cherbourgeois CAZENEUVE

Très symboliquement, après avoir dit ses adieux à l'Assemblée Nationale, l'actuel Premier ministre et ancien député de la Manche et maire de Cherbourg aura à trancher l'avenir du Mont Saint Michel. On sait que Bernard Cazeneuve est attaché à ce rocher qui fait la fierté des Normands. Mais en tant que Premier ministre, il aura à tenir la dragée haute à Jean-Yves Le Drian, le tout puissant ministre-président de la Défense de la Bretagne dont on connaît le goût pour les approximations géographiques et historiques concernant le Mont... [Lire la suite]
10 février 2017

30 janvier 2017 à HOULGATE: Première conférence régionale des associations normandes

Les retrouvailles normandes. Voilà une actualité qu'il est agréable de rendre compte sur l'Etoile de Normandie. Le 30 janvier 2017 dans le cadre du CREPS d'Houlgate, l'une des plus charmantes stations de la Côte Fleurie, c'était au tour au mouvement associatif normand de se retouver à l'occasion d'une première grande conférence régionale. Plus de quatre décénnies durant, la société civile normande a porté à bout de bras l'idée normande lorsqu'elle n'était pas à la mode ni en odeur de sainteté dans les allées d'un pouvoir régional... [Lire la suite]
22 janvier 2017

CARTES GRISES: la NORMANDIE région moins chère de France (avec la Corse)

Le problème de fusionner des régions qui n'avaient rien de commun entre elles pour faire des machins inconsistants plus grands plus gros censés être plus efficaces et plus économes c'est que cela ne marche pas au point qu'au lieu de faire des économies, on va augmenter les dépenses ou les impôts ou les deux à la fois. Une fois de plus, nous nous réjouissons de vivre dans l'heureuse exception normande avec l'exemple des cartes grises: ça augmente partout dans les "nouvelles" régions sauf en Normandie au point que notre région va... [Lire la suite]
Posté par Collectif BEN à 23:58 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , ,
22 janvier 2017

Politique régionale: pas d'union sacrée pour défendre les urgences normandes

Nous l'avions déjà ici déploré. Contrairement à ce qui se passe dans le Nord où une grande coalition transpartisane allant de Martine Aubry à Gérald Darmanin en passant par Xavier Bertand avait pu se mettre en branle pour trouver les 5 milliards d'euros nécessaires au futur canal Seine Nord Europe dans l'espoir d'y noyer un jour Marine Le Pen tout en en faisant l'épine dorsale d'une nouvelle région "haut-française" qui peine à exister sur le plancher des vaches picardes, flamandes, hennuyères ou artésiennes, le paradoxe politique... [Lire la suite]