16 juillet 2020

Jean CASTEX: Le mot territoire prononcé toutes les deux minutes...

Billet de Florestan: "Territoires", "territoires", "territoires"... On a envie de paraphraser le mot célèbre  du Général de Gaulle sur les thuriféraires de l'Europe qui sautaient sur leurs chaises comme des cabris: Bien entendu, on peut sauter sur sa chaise comme un cabri en disant territoires, territoires, territoires! mais cela n'aboutit à rien et cela ne signifie rien. Après trois années passées à creuser inutilement le fond d'une impasse, celle d'une recentralisation inédite depuis le début du mouvement historique de... [Lire la suite]

15 juillet 2020

Enfin! Un peu de sagesse... Le gouvernement renonce à bouger la date des prochaines élections régionales.

Changement de ton avec l'arrivée de Jean Castex à Matignon: il va falloir demander de l'aide et de l'énergie aux "territoires" comme on dit maintenant pour affronter l'une des plus graves crises économiques et sociales depuis la fin de la Seconde guerre mondiale. Il y a donc urgence à cesser de maltraiter les élus locaux comme ils le furent depuis le début du quinquennat sur fond de rigueur budgétaire et de recentralisation rampante... Avec ce Premier ministre haut-fonctionnaire gascon et maire d'une petite ville du Roussillon, le... [Lire la suite]
30 juin 2020

La décentralisation régionale: la dernière chance d'Emmanuel Macron? Oui ! Mais...

... A condition de prendre l'idée de région au sérieux! Malheureusement ce n'est pas le cas car le concept de "région" reste flou pour définir une échelle territoriale intermédiaire entre le local et le national sans compter avec la confusion toujours faite entre espace fonctionnel et territoire approprié (espace vécu "enraciné"), entre région et découpage territorial... Sans compter avec la concurrence toujours prête à repartir entre les régions et les départements, a fortiori, lorsque ces derniers sont noyés dans des découpages... [Lire la suite]
19 juin 2020

Défaite de l'idée régionale dans le débat politique à quelques mois des prochaines élections régionales de 2021 ou de 2022.

Billet de Florestan: MAIS QUAND DONC VONT-ILS PRENDRE L'IDEE REGIONALE AU SERIEUX? Polémique inutile bien évidemment en cours entre le président de la République et les présidents de région... au sujet de la date des élections régionales (2021 ou 2022?), au sujet de l'indispensable coopération entre l'Etat et les régions à mettre en oeuvre sans tarder pour redresser le pays après la crise, au sujet de savoir si un conseil régional est capable de gérer un plan de relance avec l'Etat, au sujet de savoir si le réveil de la... [Lire la suite]
13 juin 2020

HAUSSE du chômage en France: des inégalités régionales importantes...

L'Etoile de Normandie vous donne à lire ce très intéressant dossier proposé par l'hebdomadaire Marianne (n°1213 du 12 au 18 juin 2020) sur la question sensible de la hausse fulgurante du chômage du point de vue qui nous importe ici:   Commentaire de Florestan: Il fallait s'y attendre: le territoire métropolitain français n'est pas aussi et égal et régulier que le plateau d'un jeu d'échec jacobin... Il y a des spécificités locales, voire très locales très différentes dont le très mauvais découpage régionale de 2015 ne... [Lire la suite]
19 avril 2020

RECONSTRUIRE LA SOUVERAINETE DE LA FRANCE A PARTIR DES REGIONS

A n'en pas douter, à l'occasion de cette crise sanitaire, économique, sociale, culturelle, politique, symbolique et spirituelle d'une ampleur inédite sinon historique, on peut se permettre de dire que la seule idée politique à peu près neuve et opérante pour nous sortir de là où nous sommes tombés, c'est l'idée régionale. Les régionalistes normands que nous sommes s'en réjouissent par principe mais nous tenons à dire aussi: enfin! Oui! Il serait enfin temps de prendre l'idée de région au sérieux en France, d'en faire enfin un outil... [Lire la suite]
09 décembre 2019

Débrouille, Défausse et Déprime... La réforme en "3 D" du gouvernement pour l'avenir des territoires!

Billet de Florestan Mais où est donc passé la "décentralisation"? Depuis le début du quinquennat du 8ème président de la 5ème République, jamais une question d'intérêt national n'avait autant été si mal traitée (ou maltraitée...) On se souvient pourtant d'un candidat Macron qui claironnait sur le sujet l'avènement d'un "pacte girondin", la formule ronflante figurant même en gras dans un tract de campagne un peu flou de la République en Marche. Mais depuis juin 2017 et un discours aussi solennel qu'inédit devant le Sénat, le jeune... [Lire la suite]