06 mai 2017

Le port du HAVRE sauve son terminal multimodal... VRAIMENT?

Un récent article paru dans le quotidien de référence d'informations économiques et financières, les Echos, nous faisait savoir que le Grand Port Maritime du Havre avait réussi son pari de réveiller un "éléphant blanc", le terminal multimodal de transbordement des conteneurs vers le ferroviaire ou vers le fleuve. Nous avons ici largement exposé et critiqué que cet équipement pensé et voulu loin des évidences du terrain et de ses acteurs professionnels pouvait être considéré comme l'un des chef-d'oeuvre les plus accomplis d'un certain... [Lire la suite]
Posté par Collectif BEN à 15:24 - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

04 mai 2017

PRESIDENCE MACRON: Le lobby breton se verrait bien à MATIGNON

Sans illusion et avec lucidité, à la vue du spectacle lamentable du débat de la veille au soir, il va falloir se faire à l'idée qu'Emmanuel Macron sera, pendant cinq ans, le président de la République française dans la logique de poursuivre la gestion actuelle du réel consistant à adapter notre pays à la mondialisation libérale et financière sous standard culturel américain: une majorité de Français semblent disposés à consentir à l'abdication de notre prétention à la civilisation universelle pour n'habiter qu'une région du monde... [Lire la suite]
30 avril 2017

Pascal MARTIN devant les portuaires rouennais: La SEINE MARITIME n'a presque plus de compétences ou de finances !

Etait-ce, finalement, le bon interlocuteur politique à inviter? Il ne s'agit évidemment pas de remettre en cause la bonne volonté normande de Pascal Martin président d'un paquebot de moins en moins manoeuvrant, le conseil départemental de la Seine Maritime, en l'occurence. En effet, les réformes territoriales récentes et l'austérité budgétaire de l'Etat font que le département n'a plus ni certaines compétences (l'essentiel a été transféré à la région) ni certaines finances (l'Etat a taillé dans le vif de la dotation globale de... [Lire la suite]
07 avril 2017

Alors que François HOLLANDE confirme le CANAL SEINE NORD EUROPE, le lobbying normand se mobilise enfin !

François Hollande n'arrive pas à fermer la plus vieille centrale nucléaire de France avant la fin de son mandat. En revanche, il confirme que le Canal Seine Nord Europe se fera... au détriment de l'axe naturel logistique de la Seine maritime et normande. On voit que le Rouennais Hollande a poussé l'art de la synthèse très loin dans le cynisme. D'un côté je réunifie la Normandie et de l'autre je la vide de son intérêt en autorisant le canal de Martine Aubry qui branchera le coeur de la France sur les ports de... Hollande ! Lire cet... [Lire la suite]
13 mars 2017

La VALLEE DE LA SEINE vue depuis PARIS: quand le CABINET ERNST and YOUNG fait de la géographie...

... Cela donne les mêmes effets  que ceux observés par un Flaubert goguenard  lorsque le cabinet de consulting "Bouvard et Pécuchet" se piquait d'agriculture: des solutions ou des façons de les envisager qui pourraient être plus néfastes que les problèmes à corriger. En 2015, à la demande du Conseil Régional d'Ile de France, le cabinet international de consultants "Ernst and Young" s'est vu confier une mission de réflexion et d'études sur l'avenir de la "Vallée de la Seine" présentée comme elle ne pourra jamais l'être, à... [Lire la suite]
11 mars 2017

Benoît HAMON au chevet du port du HAVRE ou l'art de prendre les Normands pour des imbéciles...

Benoît HAMON, un breton ancien ministre du Rouennais Hollande, prend les Normands du Havre pour des imbéciles !   Si l'enjeu national de l'AXE SEINE est à ce point encalminé depuis l'automne 2012, depuis que le commissaire général à la Vallée de la Seine Rufenacht a été viré comme un mal propre par Jean-Marc Ayrault, à la demande du fabiusien Alain Le Vern (obscur président de l'ex Haute-Normandie) qui ne voulait plus entendre parler d'un projet trop "sarkozyste" à ses yeux, c'est que la majorité gouvernementale à laquelle... [Lire la suite]

09 mars 2017

PENITENCE: Le CESER NORMANDIE plaide la cause de l'AXE SEINE devant les candidats de la présidentielle...

Le 7 mars 2017 lors d'une conférence de presse à Rouen, le CESER Normandie, à l'instar des autres corps intermédiaires d'une société civile française inquiète des propositions des uns et des autres dans une campagne élctorale hors-normes pour élire le prochain ou la prochaine président ou présidente de la République, a interpellé les candidats sur les véritables urgences du pays. Par exemple, l'Axe Seine, considéré comme un "enjeu national" mais qui n'a toujours pas reçu les financements nécessaires et ne bénéficie pas du pilotage... [Lire la suite]
07 mars 2017

LE PORT DU HAVRE: TOUT LE MONDE S'EN FOUT ! Sauf ... Jacques Cheminade

Alors qu'Edouard PHILIPPE papillonne au coeur de la bobosphère médiatico-parisienne et que s'assombrit l'avenir du port du Havre, le plus grand port maritime français pour le trafic des marchandises dont on fête cette année le 500ème anniversaire de la fondation, on fait ici, régulièrement, état de ce triste constat: De l'économie maritime de la France en général et de l'avenir des grands ports maritimes normands en particulier, à commencer, par celui du port du Havre, tout le monde s'en fout ou presque après les cinq années... [Lire la suite]
06 mars 2017

Laurent BEAUVAIS: Emmanuel MACRON, un mauvais candidat pour la Normandie

Nous avions ici même rappelé que les choix, enfin un peu moins flous, d'Emmanuel MACRON en matière de grandes infrastructures de transports et d'aménagement du territoire risquent de nuire à l'avenir de la Normandie: 1) Confirmation du projet de Canal Seine Nord Europe pour relier directement l'Ile de France à la densité logistique et commercial de l'hinterland des grands ports de la Rangée Nord-européenne au risque de destabiliser un AXE SEINE normand qui manque de performance en terme de logistique terrestre. 2) Confirmation du... [Lire la suite]
04 mars 2017

Emmanuel MACRON: ce candidat nuit gravement aux intérêts de la NORMANDIE MARITIME (les autres aussi...)

Emmanuel MACRON apparaît, de plus en plus, comme le faux-nez d'un François HOLLANDE qui n'a pas voulu se jeter à l'eau: l'enfumage synthétique de la campagne, l'épandage général d'idées de gauche mélangées à des idées de droite pratiqué par le candidat "en marche" (jusqu'où?) voilà des méthodes qui ont trop fait leurs preuves. On a vu pendant cinq ans ce qu'il aura pu pousser après cette agronomie là: rien ou presque! Ce petit détour métaphorique par le salon de l'Agriculture politique nous emmenera tout droit au bord de la mer avec... [Lire la suite]