05 mai 2018

Défense et progrès de l'idée régionale en FRANCE: La visite d'un président Normand chez les Corses

Au moment même où on apprenait que l'ETA (en basque: Euskadi Ta Askatasuna "Pays Basque et Liberté") déposait définitivement les armes et annoncait son auto-dissolution signifiant l'échec TOTAL et SANGLANT d'un régionalisme ethno-linguistique fourvoyé dans l'impasse d'un nationalisme séparatiste, alors que la "crème brûlée catalane" nous démontre que la question régionale en Europe est devenue lancinante au fur et à mesure que les Etats "nations" centraux abandonnent leur souveraineté à l'échelon européen supérieur ou organisent leur... [Lire la suite]

16 avril 2018

Hervé MORIN, l'empêcheur N°1 de "jacobiner" en rond dans un hôtel particulier parisien...

Les dernières éditions disponibles de la Chronique de Normandie éditée par Bertrand Tierce (16 avril 2018  n°533) et de la Lettre EcoNormandie (13 avril 2018 n°1573) nous permettent de revenir à l'essentiel sur la question régionale normande qui est de savoir si, oui ou non, on va commencer à prendre au sérieux l'idée régionale dans notre beau pays républicain, jacobin parisiano-centré... Avant de commencer, signalons la tenue d'une soirée de conférences consacrée à Charlotte CORDAY qui aura lieu à Caen, à la bibliothèque Alexis... [Lire la suite]
15 avril 2018

CINEMA: ENCORE UN FILM PARIS/PROVINCE... Et si on filmait l'histoire dans le sens inverse?

Il fallait oser transposer au cinéma, en noir et blanc qui plus est, le cliché le plus éculé du roman d'apprentissage français qui nous raconte comment la jeunesse provinciale se fait dégrossir à Paris à grand coups de pied dans le cul ou dans le coeur... C'est un genre littéraire qui eut déjà ses lettres de noblesse dès le XVIIIe siècle: que l'on se souvienne des aventures du "paysan perverti" de Restif de la Bretonne ou du "tableau de Paris" de Louis-Sébastien Mercier avec ce vieux thème moral en filigrane: La grande ville rend... [Lire la suite]
25 mars 2018

25 mars 2018: les retrouvailles entre Charlotte CORDAY et la ville de CAEN

Caen met Charlotte Corday à l’honneur dans une exposition inédite À l'occasion du 250e anniversaire de la naissance de Charlotte Corday, la Ville de Caen organise une exposition inédite à la salle du scriptorium de l'Hôtel de Ville. Que connait-on vraiment de Charlotte Corday ? Pas grand-chose, excepté qu’elle a assassiné le député Montagnard Jean-Paul Marat dans sa baignoire…. Et c’est bien là que l’exposition organisée par la Ville de Caen prend tout son sens. Pour le commissaire de l’exposition Patrick Nicolle :  Le... [Lire la suite]
19 mars 2018

"TERRITOIRES", le laboratoire des idées girondines lancé par Hervé MORIN le Normand...

Voilà donc une bonne nouvelle: la recomposition de la vie politique est possible non pas seulement par le fait d' un seul homme qui est le seul à savoir où il est en train de marcher (le sait-il d'ailleurs vraiment?) mais aussi par des retrouvailles autour d'idées qu'on n'aurait jamais dû oublier. Dans le jacobinisme binaire droite/ gauche du régime présidentiel néo-bonapartiste de la 5ème République, le Centre est devenu le ventre mou, l'oreiller d'appoint des majorités gouvernementales de gauche ou de droite... On se souvient de la... [Lire la suite]
08 mars 2018

A l'occasion de la journée mondiale des droits de la femme, retour sur quelques femmes "fortes" de notre histoire normande

A l'occasion de 8 mars 2018, qui est, comme chaque année, la journée mondiale des droits de la femme dans l'espoir qu'un jour cette journée puisse se réaliser tous les jours de l'année, quelques articles et événements de l'actualité normande nous permettront d'évoquer les femmes "fortes" de notre histoire normande au travers de trois grandes figures: 1) La femme cheffe de guerre chez les Vikings n'est pas une légende selon l'archéologue Vincent Carpentier. 2) A partir du 25 mars 2018, l'hôtel de ville de Caen (scriptorial de... [Lire la suite]

18 février 2018

Un "pacte girondin" est nécessaire entre l'Etat central et des régionalistes sérieux et responsables...

Emmanuel Macron, le plus jacobin des présidents de la 5ème République avait osé invoquer un "pacte républicain" en juillet 2017 devant les élus locaux rassemblés sous les ors solennels du Sénat. Depuis, il semble faire tout l'inverse en utilisant sans vergogne un cynisme et un pragmatisme qu'on n'avait pas vu depuis longtemps. Hervé Morin, président de la Normandie et président des régions de France a, en conséquence, trouvé un angle politique pour exister face au néo-jacobinisme d'un ancien inspecteur des finances: tenir la... [Lire la suite]
12 février 2018

"PACTE GIRONDIN": ce n'est pas MACRON mais MORIN...

A tout malheur quelque chose de bon... L'outrecuidance pleine de morgue de notre haut-fonctionnaire inspecteur des finances devenu président de la République dans un concours de circonstances et qui affiche une autorité néo-jacobine toute "saint simonienne", cette arrogance du "savant" surplombant le réel qui a intérêt à bien se tenir va finir par remettre en selle l'idée girondine qu'on croyait guillotinée depuis 1793 avec notre belle et grande Charlotte Corday. Et celles et ceux qui ont la mémoire longue doivent se souvenir... [Lire la suite]
17 décembre 2017

Face à MACRON le président des métropoles, l'alternative politique peut être... normande!

L'Etoile de Normandie vous donne à lire cette analyse proprement "géo-politique" proposée par la journaliste Diane de Fortanier pour le Figaro Vox (15/12/17) où il est question des traductions politiques possibles pour la représentation de la fameuse "France périphérique" décrite par le géographe Christophe Guilluy et qui serait larguée par la France des métropoles. On verra aussi dans ce qui suit, le rappel des positions de Michel Onfray, le philosophe normand qui n'a pas renoncé à la Normandie. Bien entendu, nous serons... [Lire la suite]
18 juin 2017

APPEL du 18 JUIN 2017: Les Normands doivent se mobiliser contre l'abaissement du Parlement.

L'Etoile de Normandie défend les valeurs normandes car l'identité normande est fondamentalement politique. Et s'il fallait résumer ce que c'est qu'être Normand dans l'ordre politique nous dirions ceci: 1) "Sire de sei", c'est à dire, être le maître de soi-même: respect des droits humains et de toutes les libertés individuelles 2) "C'est mon dreit et j'y ti": c'est mon droit et j'y tiens. Respect de l'Etat de droit, refus de l'arbitraire. Séparation des pouvoirs. Refus de tout despotisme. Nous tenons à partager notre inquiétude avec... [Lire la suite]