19 mars 2018

"TERRITOIRES", le laboratoire des idées girondines lancé par Hervé MORIN le Normand...

Voilà donc une bonne nouvelle: la recomposition de la vie politique est possible non pas seulement par le fait d' un seul homme qui est le seul à savoir où il est en train de marcher (le sait-il d'ailleurs vraiment?) mais aussi par des retrouvailles autour d'idées qu'on n'aurait jamais dû oublier. Dans le jacobinisme binaire droite/ gauche du régime présidentiel néo-bonapartiste de la 5ème République, le Centre est devenu le ventre mou, l'oreiller d'appoint des majorités gouvernementales de gauche ou de droite... On se souvient de la... [Lire la suite]

17 mars 2018

CONTRATS DE DUPES ENTRE L'ETAT ET LES REGIONS...

La justification du centralisme républicain à la française est d'assurer la solidarité nationale et une certaine forme de peréquation entre les territoires les plus favorisés et les plus compétitifs et ceux qui le sont moins: la collectivité régionale ayant été définie par les lois de décentralisation de 1982 comme le cadre territorial pertinent pour assurer, concrètement et financièrement, cette peréquation en portant les projets d'intérêt général au plus près des territoires concernés... Sauf que, sauf que, les régions françaises... [Lire la suite]
06 mars 2018

JACOBINISME: Macronaparte 1er veut NATIONALISER la formation professionnelle

Le néo-jacobinisme d'un ancien haut-fonctionnaire inspecteur des finances devenu président de la République se confirme: la reprise en main par l'Etat central est bel et bien là... Après l'apprentissage, c'est fort logiquement le tour de la formation professionnelle en passant outre un paritarisme social jugé inefficace et opaque mais aussi en passant outre les autres corps intermédiaires, à commencer par les régions à qui la loi NOTRe de 2014 avait pourtant confié la prise de compétence en matière de formation professionnelle en tant... [Lire la suite]
28 février 2018

MORIN PORTE LE PROJET NORMAND: ça marche avec les chefs d'entreprise mais beaucoup moins avec les associatifs. POURQUOI?

Quel paradoxe!     Alors que l'action régionale normande très volontariste de l'équipe animée par Hervé Morin, assurément le meilleur président normand que la Normandie enfin réunifiée pouvait avoir, commence à donner de vrais résultats dans le domaine essentiel de l'innovation technologique, de l'industrie et de l'emploi grâce à une vraie politique d'intelligence économique territoriale... Alors que la Normandie est perçue comme une évidence très positive qui redonne de la fierté dans la société civile régionale et... [Lire la suite]
18 février 2018

Un "pacte girondin" est nécessaire entre l'Etat central et des régionalistes sérieux et responsables...

Emmanuel Macron, le plus jacobin des présidents de la 5ème République avait osé invoquer un "pacte républicain" en juillet 2017 devant les élus locaux rassemblés sous les ors solennels du Sénat. Depuis, il semble faire tout l'inverse en utilisant sans vergogne un cynisme et un pragmatisme qu'on n'avait pas vu depuis longtemps. Hervé Morin, président de la Normandie et président des régions de France a, en conséquence, trouvé un angle politique pour exister face au néo-jacobinisme d'un ancien inspecteur des finances: tenir la... [Lire la suite]
12 février 2018

"PACTE GIRONDIN": ce n'est pas MACRON mais MORIN...

A tout malheur quelque chose de bon... L'outrecuidance pleine de morgue de notre haut-fonctionnaire inspecteur des finances devenu président de la République dans un concours de circonstances et qui affiche une autorité néo-jacobine toute "saint simonienne", cette arrogance du "savant" surplombant le réel qui a intérêt à bien se tenir va finir par remettre en selle l'idée girondine qu'on croyait guillotinée depuis 1793 avec notre belle et grande Charlotte Corday. Et celles et ceux qui ont la mémoire longue doivent se souvenir... [Lire la suite]

09 février 2018

MACRONAPARTE 1er en Corse: le malentendu total...

MACRONAPARTE 1er en Corse: le malentendu total... On retiendra, malgré tout, de ce voyage finalement inutile, trois choses importantes pour nous:1) La réforme annoncée de l'article 72 de la constitution qui pourrait timidement ouvrir la voie à l'expérimentation institutionnelle régionale en matière de finances et de gouvernance: pour la Normandie, cela pourrait concerner le financement de la LNPN, le contournement autoroutier de Rouen, la gouvernance régionale de la SNCF après 2020, voire la reprise en mains des péages de la SAPN... [Lire la suite]
09 février 2018

La SNCF condamnée à la peine "Capital" ; elle y survivra probablement… Mais dans quel Etat ?

En octobre dernier, sous la plume d’Etienne Girard, le magazine Marianne avait publié un article titré « Pendant que la SNCF touchait le fond, la ministre Florence Parly y gagnait 52 000 euros mensuels » https://www.marianne.net/politique/pendant-que-la-sncf-touchait-le-fond-la-ministre-florence-parly-y-gagnait-52000-euros, commenté dans l’Etoile de Normandie sous le titre « Pendant que les NORMANDS galèrent dans les trains, on pantoufle GRASSEMENT dans les hautes sphères de la SNCF!» A son tour, le magazine... [Lire la suite]
26 janvier 2018

Unité normande ou CONFUSION régionale? L'idée normande est manipulée par les RABOTEURS de BERCY: Normands, réveillez-vous!

Les grands élus et décideurs normands, à commencer par Hervé MORIN, le président de la Normandie doivent faire un choix décisif: 1) Défendre la Normandie qui est le nom prestigieux et reconnu dans le Monde entier d'un projet régional ambitieux, authentique: celui d'une coopérative "girondine" territoriale fonctionnant à partir d'un réseau urbain polycentrique et complémentaire en tant qu'alternative au modèle dominant du centralisme jacobin à la mode de Paris... OU 2) Laisser les RABOTEURS de BERCY jouer avec notre Normandie, la... [Lire la suite]
23 janvier 2018

Avec MACRONAPARTE 1er la décentralisation de "Grand Papa" est morte...

L'Etoile de Normandie vous invite à lire la réflexion suivante proposée par Adrien Dubrasquet publiée récemment dans Le Figaro: manifestement, la décentralisation de "Grand Papa" celle procédant des lois Deferre des années 1980 est en train de mourir. François Hollande l'a blessée. Emmanuel Macron est en train de l'achever sous nous yeux à l'occasion d'un moment néo-jacobin qu'on n'avait plus connu depuis près de 50 ans. Le problème c'est que nous nous trouvons au milieu du gué: l'Etat central voudrait revenir au premier plan pour... [Lire la suite]