18 juillet 2017

A l'heure du mépris jupitérien pour les collectivités territoriales, la question du découpage régional refait surface...

Alors que Macronaparte 1er foulait, ce 17 juillet 2017, les moquettes épaisses du Sénat à l'occasion d'une très orwellienne "conférence territoriale" pour asséner son mépris jupitérien aux collectivités territoriales sommées de cracher jusqu'à 10 ou 13 milliards d'euros d'économies au bassinet alors qu'elles sont déjà "à l'os", alors que de nouvelles fusions sont envisagées entre départements, communes ou entre départements et métropoles (un danger essentiel pour l"existence même de la Normandie dont la partie... [Lire la suite]

16 juillet 2017

17 JUILLET 2017 Conférence territoriale: les collectivités variables d'ajustement d'un jacobinisme impécunieux?

Les élus locaux (communes, intercoms, départements et régions) en ont ras-le-bol ! Le grand mouvement de décentralisation démarré voici 40 ans s'essouffle et s'achève car les difficultés financières de l'Etat central dont le budget est en déficit chronique montrent crûment qu'il ne s'agissait pas d'une décentralisation mais plutôt d'une déconcentration: transferts de compétences sans avoir transféré les finances ou les pouvoirs nécessaires pour les mettre  réellement en oeuvre. Aujourd'hui, les collectivités se retrouvent dans la... [Lire la suite]
19 juin 2017

AVENIR de la NORMANDIE: Hervé MORIN RECHERCHE DESESPEREMENT LE "POINT G" NORMAND...

Alors que la région Normandie s'impose comme LA région qui réussit parmi les nouvelles régions issues de la réforme territoriale de 2014 en raison de son évidence géo-historique et d'un projet authentiquement régional et normand porté par Hervé Morin depuis plus d'un an maintenant, la question régionale normande, longtemps dominée par la question de l'unité normande ou celle de LA "capitale" régionale normande dont les fonctions ont été équitablement partagées entre le chef-lieu métropolitain rouennais (préfecture) et la "capitale"... [Lire la suite]
16 juin 2017

AXE SEINE: FAUT-IL DEGAGER François PHILIZOT?

FAUT-IL DEGAGER François PHILIZOT? Depuis qu'Edouard PHILIPPE, le ci-devant maire du Havre qui a remonté la Seine en amont jusqu'à Matignon (Paris rive gauche: c'est d'un chic!), la question fondamentale de la GOUVERNANCE de l'AXE SEINE se pose plus que jamais. Et cette question, nous n'avons jamais cessé de la poser sur l'Etoile de Normandie car c'est une question EXISTENTIELLE pour la Normandie. Mais aussi parce que nous avons la conviction que l'AXE SEINE, n'intéressant pas les pouvoirs parisiens, doit être "normandisé". ... [Lire la suite]
16 juin 2017

Le président seinomarin reçu par le ci-devant maire du Havre: les gros dossiers normands vont-ils enfin avancer?

Alors que le Normand Edouard Philippe (né à Rouen et ci-devant maire du Havre) est, depuis peu, à Matignon comme Premier ministre, que le  délégué interministériel au développement de la vallée de la Seine, le préfet Philizot est toujours dans sa sous-pente de la rue de Varennes occupé à occuper la galerie sur la Seine ou à enfumer sur le Canal Seine Nord en l'absence du financement nécessaire, que l'économie maritime nationale n'est pas clairement prise en compte par le gouvernement actuellement présidé par l'ancien maire du... [Lire la suite]
08 juin 2017

Quelques idées pour relancer la Normandie des livres et des écrivains...

La Normandie est une terre de haute tradition littéraire: la proximité avec Paris n'explique pas tout. Depuis le XVIe siècle avec la présence à Caen de la seule université à l'Ouest de Paris mais aussi avec les effets des échanges commerciaux internationaux dans une région portuaire largement ouverte sur le Monde et peut être surtout, la précocité de l'alphabétisation  et sa profondeur dans la population normande pour des questions religieuses (la concurrence entre protestantisme et catholicisme), la Normandie était déjà devenue... [Lire la suite]

08 juin 2017

TOUT LE MONDE S'EN FOUT: le retour du despotisme éclairé en France y compris en Normandie

Au cas où vous ne l'auriez pas encore remarqué mais il y a des élections législatives les dimanches 11 et 18 juin 2017. On se demande où est passée la campagne électorale. Voire, si l'Assemblée Nationale pourra encore avoir une réelle autonomie avec l'arrivée, semble-t-il, d'une énorme majorité dite "présidentielle" composée d'un bon tiers de députés totalement novices en politique et dont le premier acte législatif sera de transférer au gouvernement le droit de légiférer. On a quand même vu mieux dans une démocratie dite... [Lire la suite]
08 juin 2017

MISERE HUMAINE: Face à la défaillance de l'Etat jacobin, la solidarité normande prend le relais

Dans le pays qui produit encore annuellement la 5ème richesse mondiale, il est parfaitement scandaleux d'accepter sans rien dire ni rien faire que des familles entières avec enfants en bas âge soient contraintes de dormir... dehors ! C'est pourtant ce qui arrive très régulièrement et, semble-t-il, de plus en plus, dans nos grandes villes en France mais aussi en Normandie. Jusqu'à présent, le réflexe légitimement civique des habitants lorsque leur conscience, lassée d'être heurtée d'avoir à constater la misère humaine exposée sur le... [Lire la suite]
21 mai 2017

GRANDS TRAVAUX D'INFRASTRUCTURES: La Normandie victime du jacobinisme parisien et du localisme... normand !

Jeudi 18 mai 2017, la Fédération Nationale des Travaux Publics organisait dans le cadre d'une grande consultation nationale, une réunion publique à Mondeville près de Caen pour attirer l'attention, en ce début de nouveau quinquennat Macron, sur les grands enjeux et les grandes urgences de réinvestir dans l'aménagement du territoire français. Une réunion était organisée dans chaque région: pour la Normandie, c'était donc à Mondeville... Voir sous les liens suivants, la présentation de l'événement: ... [Lire la suite]
19 mai 2017

FRANCE BLEUE: grève contre la recentralisation rampante du service public de la radio régionale

L'Etoile de Normandie et le collectif citoyen républicain "Bienvenue en Normandie" apportent leur total soutien aux journalistes en grève ce jeudi 18 mai dans les stations locales du service public de la radio régionale France Bleue: Nous ne pouvons que nous opposer à la recentralisation jacobine en cours notamment dans la grille des programmes sous prétexte de rationalisation de l'outil radiophonique. Il a fallu déjà beaucoup se battre pour avoir une radio publique respectant les territoires et les vraies régions contre le... [Lire la suite]