11 octobre 2018

Dans la rubrique "on s'en fout": Edouard PHILIPPE, un Premier ministre de passage au HAVRE

Le ci-devant député-maire réunificateur normand Edouard Philippe sera de passage dans sa bonne ville portuaire du Havre ce 11 octobre 2018 pour le discours d'ouverture des journées d'études de l'Association Nationale des Elus du Littoral: si cet événement essentiel s'était déroulé à Saint-Flour nous en aurions davantage parler car cela aurait été original. Marée basse de l'intérêt de l'Etat pour le GPM du Havre: visiblement, la sainte adresse n'est pas celle de Matignon! Puisque nous avons l'habitude de traiter sur l'Etoile de... [Lire la suite]

09 octobre 2018

Quand le CESER se mobilise pour la LNPN cela ne CESER... à rien!

Du moins à pas grand chose... On se souvient, par exemple, de l'occupation d'une brasserie proche du Palais Bourbon à Paris pour tenter de capter l'attention des députés "normands" qui, hélas, n'ont pas de vision commune sur le sujet  (ex: Christophe Bouillon, le député socialiste qui s'oppose à la partie cauchoise du projet) voire même qui ne partagent pas l'idée qu'il faille défendre l'intérêt général normand en tant que tel à l'Assemblée Nationale dans le cadre d'un mandat national jacobin qui est l'exact contraire d'un mandat... [Lire la suite]
03 octobre 2018

La COUR des COMPTES de NORMANDIE épingle sévèrement la gestion municipale du HAVRE...

Quand un certain Edouard Philippe en était le député-maire: Lire la brève proposée par l'Agence France Presse L'endettement du Havre proche du seuil d'alerte   Rouen, 2 oct 2018 (AFP) - La capacité de désendettement de la ville du Havre s'est nettement dégradée sur la période 2012/2017, à l'époque où le Premier ministre Édouard Philippe en était le maire, selon un rapport de la chambre régionale des comptes de Normandie.   "La ville s'est placée dans une trajectoire défavorable (...) Le nombre d'années qu'il... [Lire la suite]
27 septembre 2018

L'APPEL des GIRONDINS de MARSEILLE contre le JACOBINISME PARISIEN et pour la défense de la DECENTRALISATION

Depuis le début du mandat d'un ancien inspecteur des finances devenu président de la République qui avait fait campagne pour l'établissement d'un nouveau "pacte girondin", l'Etoile de Normandie fait la chronique régulière des attaques du centralisme d'Etat jacobino-parisien contre les acquis de la décentralisation des années 1982/1983. Un article fort pertinent à lire ici du professeur Dumont nous explique, par ailleurs, que la haute fonction publique d'Etat n'a jamais accepté l'expérimentation de la décentralisation en dépit de ses... [Lire la suite]
24 septembre 2018

UN SEUL PORT sur la Seine avec une direction parisienne si les portuaires du Havre et de Rouen continuent de jouer aux c...

Un récent article paru dans l'hebdomadaire spécialisé "Le Marin" (20 septembre 2018) nous oblige à mettre les pieds dans le plat ou dans le bassin portuaire... Car il faut, de tout urgence, que l'une des plus anciennes querelles du localisme normand soit vidée définitivement avant novembre prochain, voire avant. Tous les fins connaisseurs de l'histoire de la Normandie savent ce que nous a coûté la triste concurrence entre les deux grands ports maritimes normands que sont Le Havre à l'aval de Rouen et Rouen en amont du Havre. Sans... [Lire la suite]
21 septembre 2018

AOUT 2018 en Normandie: REVUE DE PRESSE du Mouvement Normand

Comme d'habitude, la rédaction de l'Etoile de Normandie a reçu la revue de presse normande mensuelle préparé par l'Office de Documentation et d'Information Normand du Mouvement Normand. Le mois d'août en 2018, contrairement aux habitudes estivales, fut assez agité, notamment du côté de la politique. Retour, notamment, sur la polémique plutôt minable provoquée par MM. Lecornu et Darmanin contre Hervé Morin, le président de la Normandie avec cette question: ça sert à quoi d'avoir quatre ministres normands au Gouvernement, à commencer... [Lire la suite]

18 septembre 2018

Hervé MORIN Le Normand aimerait bien sauver d'un naufrage définitif ce qui reste de la POLITIQUE MARITIME de la FRANCE

Ce mardi 18 septembre 2018, Hervé Morin avait choisi le Marché d'intérêt national (MIN) de Rouen pour remettre le sujet à l'eau: les grands ports maritimes français manquent d'ambition et de vision à moyen et long terme en raison d'une gestion technocratique centralisée à Paris qui privilégie l'approche technique sur les réalités commerciales et logistiques. Hervé Morin a décidé de faire de l'avenir des deux GPM normands (Rouen et Le Havre) un enjeu aussi important pour l'avenir de la Normandie que l'enjeu ferroviaire (les deux... [Lire la suite]
18 septembre 2018

Relation ETAT/REGION: Celui qui négociait des coquilles vides avec VALLS critique MORIN trop normand pour Edouard PHILIPPE

L'opposition de gauche au conseil régional de Normandie faisait sa rentrée médiatique ce lundi 17 septembre 2017 à l'occasion d'une conférence de presse donnée à l'abbaye aux Dames à Caen. Nous avons déjà ici relevé que Nicolas Mayer-Rossignol n'était pas Laurent Beauvais et inversement puisque nous avons apprécié la mesure et la sagesse toute normande du second qui pourrait, espérons-le, modérer la fébrilité politicienne du premier encore jeune homme et qui s'est converti sur le tard, c'est le moins que l'on puisse dire, à l'idée... [Lire la suite]
12 septembre 2018

A l'occasion de la visite de la Reine de Norvège à ROUEN, le pouvoir doux normand intéresse le Breton Le Drian...

A l'occasion du 100ème anniversaire de la création de la classe de norvégien au lycée Corneille de Rouen en 1918 au lendemain de la Première Guerre mondiale et dans la foulée du Millénaire normand solennellement célébré en 1911, la Reine Sonja de Norvège fera le déplacement le 24 septembre 2018 à Rouen. Par son prestige historique et patrimonial de réputation mondiale, la Normandie, dont le nom est connu dans le Monde entier, peut servir utilement aux progrès de l'influence française à l'international. Hervé Morin a parfaitement... [Lire la suite]
12 septembre 2018

Contrats de Plan, LNPN, désenclavement: L'ETAT investit pour l'avenir en Normandie... Mais avec l'argent des Normands!

Grand classique bien connu en Normandie a fortiori lorsque notre région était coupée en deux: Quand l'Etat central dit investir pour notre avenir il le fait surtout avec notre argent sur le mode "passe moi ta montre et je te dirai l'heure". Sur les 40 dernières années, les haut-fonctionnaires de l'Etat central parisien avaient pris l'habitude d'une certaine placidité normande pour ne pas dire davantage si l'on devait comparer au cas... breton où l'on n'hésite pas à brûler une sous-préfecture pour obtenir l'intérêt sinon la... [Lire la suite]