13 novembre 2018

TERRITOIRES: pas de pouvoir central sans contre-pouvoirs locaux...

Sinon nous serions précipités dans le pire des despotismes, celui qui pave son enfer de bonnes intentions... On a même inventé en France ce sinistre paradoxe qui sera inaugural d'une certaine modernité politique occidentale avec la tyrannie d'un Robespierre qui a confondu unité et indivisibilité de la République avec uniformité de tout et tous sous le rasoir national... Après le Rasoir National, voici le Rabot National en pleine action à Bercy (Paris XIIème) Montesquieu, le girondin avant l'heure, avait raison de dire: pas de... [Lire la suite]

08 novembre 2018

La question des mobilités est posée et c'est une question territoriale et sociale

L'aveuglement d'un Emmanuel Macron en "itinérance mémorielle" (sic!) ouvre les yeux des Français en colère quand ils s'écarquillent les pupilles devant la ronde des prix des carburants à la pompe, ce nouvel impôt pour les pauvres, sous prétexte de mettre en oeuvre la transition écologique: on sait que la majeure partie du surcroît de revenus financiers généré par cette fiscalité "écolo" va directement dans le budget général de l'Etat comme autrefois le revenu de la vignette pour les vieux. MM. Philippe et Darmanin nous ont fait... [Lire la suite]
06 novembre 2018

Automobilistes Normands en colère: Hervé MORIN enfile lui aussi son gilet jaune

Certains en penseront ce qu'ils pourront en criant à la démagogie, au "populisme" quitte à nous proposer d'arriver très vite (en trotinette électrique?) au "point Godwin" du débat... Nous préférons, plutôt saluer le courage politique d'Hervé Morin, le président de la Normandie qui a fait savoir lundi 5 novembre à l'abbaye aux Dames à Caen en marge de l'ouverture des assises régionales pour la mobilité (justement!) qu'il sera présent sur le bitume le samedi 17 novembre 2018 aux côtés des automobilistes normands en colère avec... un... [Lire la suite]
06 novembre 2018

Emmanuel Macron vu à Honfleur à moins que cela ne soit au Havre...

L'Etoile de Normandie vous propose de partager le texte suivant proposé par Michel Onfray au sujet du passage furtif d'Emmanuel Macron à Honfleur pendant le "pont de la Toussaint", plus précisément, le jour de la Mémoire des Morts... entre deux nuitées à 1500€ à la Ferme Saint-Siméon. Tout un symbole par ces temps de colère sociale de la "France d'en bas" contre la "France d'en haut"...  https://michelonfray.com/interventions-hebdomadaires/le-negationnisme-des-progressistes-?mode=text Emmanuel Macron, qui veut nous faire... [Lire la suite]
Posté par Collectif BEN à 00:55 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
30 octobre 2018

TERRITOIRES: Emmanuel MACRON tente un "reset" / "risette" face à la colère des élus locaux.

Billet de Florestan Emmanuel MACRON semble avoir senti le vent du boulet passer derrière les oreilles: Jupiter ne saurait gouverner seul ou dumoins il est urgent de moins le montrer, question de corriger de toute urgence une image devenue désastreuse car en sous-mains la haute fonction publique d'Etat veut poursuivre une recentralisation conforme à sa nature... Depuis la veille, notre Sire promène sa triste figure dans les territoires des Marches de l'Est du pays: c'est la raison pour laquelle la météo s'est mise brutalement à... [Lire la suite]
29 octobre 2018

On vient de l'apprendre: un colloque (un de plus?) sur la VALLEE DE LA SEINE et le GRAND PARIS le 3 décembre 2018

Selon nos informations, un énième colloque aura lieu sur l'avenir de l'Axe Seine, ou de la vallée de la Seine ou plutôt sur la projection du Grand Paris sur la vallée de la Seine... normande: l'événement devrait avoir lieu le 3 décembre 2018 mais nous ne savons pas encore où: A Paris ou en Normandie? Dans ce programme encore brumeux, nous avons, cependant, quelques certitudes: Les régions concernées, la Normandie pour l'aval et l'Ile de France pour l'amont devraient enfin avoir voix au chapître: Hervé Morin et Valérie Pécresse... [Lire la suite]

24 octobre 2018

Hervé MORIN à Lyon: "Je suis venu défendre la proximité au nom de l'efficacité de la démocratie"

Le 9 octobre 2018 à Lyon dans l'hémicycle de l'hôtel de région de "l'Avernorhodalpie" (région Rhône-Alpes-Auvergne) Hervé Morin était invité, au titre des Régions de France, à venir clôturer aux côtés du Président du Sénat Gérard Larcher les premières assises régionales des élus locaux organisées à l'initiative de Laurent Wauquiez, Président de la région Auvergne-Rhône-Alpes. Dans sa conclusion, Hervé Morin souhaite le maintien et l'approfondissement de la décentralisation pour que le "pacte girondin" présenté par Emmanuel Macron lors... [Lire la suite]
19 octobre 2018

MACRON va-t-il sortir de l'impasse néo-jacobine?

Dans un récent vote en ligne organisé sur le site de Tendance Ouest (le 18/10/18) on constatait qu'à la question posée "attendez-vous quelque chose du nouveau gouvernement?" 89% des internautes normands avaient répondu par la négative... "Tout ça pour ça !" s'est-on exclamé dans la grande presse nationale et on a objectivement raison... A un détail près, semble-t-il, sur le sujet qui nous intéresse ici au plus haut point à défaut d'intéresser sérieusement les éditorialistes de la place de Paris: la question territoriale semble enfin... [Lire la suite]
17 octobre 2018

Après le remaniement ministériel: la MACRONISATION de l'AXE SEINE est... EN MARCHE

BILLET de FLORESTAN Canayer, Le Bodo, Lemonnier, Philippe, Lemaire, Lecornu... Fourneyron, Mayer-Rossignol? Voilà quelques noms d'hommes et de femmes politiques plus ou moins connus qui semblent s'aligner comme s'alignent les planètes des astrologues sur un axe bien déterminé et qui nous permet de deviner la météo politique des prochains mois... Cette affaire se passe dans le ciel étoilé entre Paris et la mer: certains appellent ça l'Axe Seine avec un fil d'or que d'aucuns voudraient tendre de clocher à clocher comme le dit le poète... [Lire la suite]
10 octobre 2018

François HOLLANDE, le restaurateur de l'Unité normande, se découvre une sensibilité girondine...

Comme quoi, grâce à Emmanuel Macron, ou plutôt à cause des outrances néo-bonapartistes mal maîtrisées d'un ancien inspecteur des finances devenu président de la République dans un concours de circonstances, François Hollande, ci-devant président de la République et père politique de l'actuel, se découvre, à son tour, une sensibilité girondine pour accentuer avec d'autres la critique de l'action de l'actuel chef de l'Etat. Pour être honnête, si François Hollande n'avait pas été le restaurateur historique de l'unité normande la veille... [Lire la suite]