02 mai 2018

NEO-JACOBINISME de Monsieur MACRON: Les "Marchistes" prennent les NORMANDS pour des imbéciles!

La tribune  des présidents de régions emmenés par Hervé Morin parue le 24 avril dernier dans Le Monde dénonçant la plus grande tentative de recentralisation jacobine depuis les lois de 1982 fait beaucoup réagir notamment les députés (LREM) des cinq départements normands: Cette réaction très "politicienne" des députés "Marchistes" a, au moins, un mérite. C'est de sensibiliser ce nouveau personnel politique de la représentation nationale de la Normandie aux spécificités de la question régionale face à deux réalités qu'il serait... [Lire la suite]

28 avril 2018

AXE SEINE: CONVENTION GRAND PARIS / LE HAVRE POUR UNE NORMANDIE "OFF SHORE"

GRAND COUP DE GUEULE DE L'ETOILE DE NORMANDIE ! La Nomandie n'existe pas. Ou alors elle existe comme un projet d'éolienne marine "off shore". N'existe que l'Axe Seine entre Paris et le port de Paris. Le Havre? Mais c'est où ça Le Havre? En Bretagne... Car dans l'affaire qui suit et qui est gravissime il s'agit moins du Havre que de Bouville sur la bouche de Seine (qui donnait, jadis, la nausée à Jean-Paul Sartre) branchée sur la bouche du métro du Grand Paris avec entre les deux, un pipeline, un tuyau posé à travers un désert... [Lire la suite]
24 avril 2018

TRIBUNES dans Le MONDE: Elus et acteurs culturels des REGIONS disent leur RAS-LE-BOL du néo-jacobinisme de Monsieur MACRON

Tir groupé ce 24 avril 2018 dans Le Monde contre la tendance au paternalisme autoritaire néo-jacobin d'Emmanuel MACRON avec deux tribunes qui dénoncent le plus grand recul de la décentralisation depuis les lois de 1982. La première tribune est presque gentille au regard de l'exaspération de ses auteurs, à savoir quinze présidents des régions de France emmenés par Hervé Morin, le président de l'association des régions de France et président de la Normandie: les grands élus régionaux réclament non pas le retrait de l'Etat mais le... [Lire la suite]
19 avril 2018

Election sénatoriale partielle dans l'ORNE: SERVIR LA NORMANDIE AU LIEU DE S'EN SERVIR...

"Servir la Normandie au lieu de s'en servir"... Voilà un beau slogan que certains militants du régionalisme normand connaissent bien! Car c'est à l'aune de cet adage que l'on peut mesurer l'authenticité des engagements politiques officiellement observés en Normandie. Au premier chef, ce devoir moral de servir la Normandie au lieu de s'en servir pèse, par principe, sur le premier magistrat de la Normandie, heureusement réunifiée depuis le 1er janvier 2016, à savoir: Hervé Morin, président du conseil régional. On peut dire que... [Lire la suite]
17 avril 2018

PORT du HAVRE: le matelot DARMANIN est-il vraiment à l'écoute?

Vendredi 13 avril 2018, Gérald Darmanin, le ministre du Budget, des douaniers et du... Canal Seine Nord Europe était de passage sur le port du Havre pour une visite quelque peu discrète. Comme le Premier ministre ou le Président de la République récemment dans une petite école rurale du Perche normand, il s'est dit "à l'écoute, à l'écoute...". Justement, c'est parce que certains en Normandie ont en marre d'être  l'amarre sinon à la remorque d'un Etat central encalminé sur sa souille au fond d'une darse, qu'il faudrait être,... [Lire la suite]
16 avril 2018

Hervé MORIN, l'empêcheur N°1 de "jacobiner" en rond dans un hôtel particulier parisien...

Les dernières éditions disponibles de la Chronique de Normandie éditée par Bertrand Tierce (16 avril 2018  n°533) et de la Lettre EcoNormandie (13 avril 2018 n°1573) nous permettent de revenir à l'essentiel sur la question régionale normande qui est de savoir si, oui ou non, on va commencer à prendre au sérieux l'idée régionale dans notre beau pays républicain, jacobin parisiano-centré... Avant de commencer, signalons la tenue d'une soirée de conférences consacrée à Charlotte CORDAY qui aura lieu à Caen, à la bibliothèque Alexis... [Lire la suite]

12 avril 2018

BERD'HUIS, Normandie, Perche, Orne: "ici c'est pas Bienvenue chez les Ploucs!"

A lire dans Paris-Normandie, la réaction de Brigitte Luypaert, la maire de Berd'huis ce petit village si typique qui va accueillir le grand barnum politico-médiatique parisien pour une fois délocalisé au fin fond d'une province idéale: justement, Madame la maire réagit à cette instrumentalisation médiatique que nous avons ici même dénoncée: ... [Lire la suite]
11 avril 2018

Une voie d'eau de plus de deux millions dans la croisière Philippe/Macron/Attali sur l'AXE SEINE NORMAND

D'après médiapart et le Canard enchaîné, à l'occasion du 500è anniversaire de la fondation de la ville du Havre, on découvre une importante avarie: un trou de plus de deux millions dans la croisière Philippe/ Attali/ Macron sur un Axe Seine normand à rattacher, à terme, à la région parisienne comme n'a cessé de le répéter Jacques Attali à la suite d'Antoine Grumbach. En attendant, c'est Hervé Morin le Normand qui devrait sourire à la nouvelle de cette ardoise havraise laissée par un ancien député maire du Havre devenu Premier ministre... [Lire la suite]
10 avril 2018

M. MACRON va causer dans le poste à BERD'HUIS où l'instrumentalisation d'une carpette médiatique normande...

... pour faire reluire une paire de pompes présidentielles! http://www.leparisien.fr/politique/comment-berd-huis-se-prepare-a-accueillir-emmanuel-macron-10-04-2018-7656027.php Le président de la République se rend, jeudi, dans ce bourg de 1118 âmes, invité du 13 heures de TF1, délocalisé pour l’occasion. « Emmanuel Macron se rendra dans le Perche jeudi ! » C’est une petite radio, installée dans un coin du bar, qui crache la nouvelle, dans une indifférence relative. Il n’est pas encore 11 heures mais ils sont trois, accoudés au... [Lire la suite]
08 avril 2018

NORMANDISATION FERROVIAIRE ET PORTUAIRE: MACRON L'AUTISTE DIT NON !

Retour grâce à Paris-Normandie sur la visite présidentielle d'Emmanuel Macron à Rouen le 5 avril dernier et confirmation que ce fut une journée placée sous le signe de l'autisme présidentiel et jacobin dès qu'il s'est agi des sujets les plus sensibles et essentiels pour l'avenir de la Normandie... On se demande bien où est passé le "pacte girondin" du candidat Macron alors que le président de la République le plus néo-centralisateur qu'on ait vu depuis des lustres accordait à des élus locaux "triés sur le volet" une ... [Lire la suite]