30 octobre 2018

TERRITOIRES: Emmanuel MACRON tente un "reset" / "risette" face à la colère des élus locaux.

Billet de Florestan Emmanuel MACRON semble avoir senti le vent du boulet passer derrière les oreilles: Jupiter ne saurait gouverner seul ou dumoins il est urgent de moins le montrer, question de corriger de toute urgence une image devenue désastreuse car en sous-mains la haute fonction publique d'Etat veut poursuivre une recentralisation conforme à sa nature... Depuis la veille, notre Sire promène sa triste figure dans les territoires des Marches de l'Est du pays: c'est la raison pour laquelle la météo s'est mise brutalement à... [Lire la suite]

29 octobre 2018

On vient de l'apprendre: un colloque (un de plus?) sur la VALLEE DE LA SEINE et le GRAND PARIS le 3 décembre 2018

Selon nos informations, un énième colloque aura lieu sur l'avenir de l'Axe Seine, ou de la vallée de la Seine ou plutôt sur la projection du Grand Paris sur la vallée de la Seine... normande: l'événement devrait avoir lieu le 3 décembre 2018 mais nous ne savons pas encore où: A Paris ou en Normandie? Dans ce programme encore brumeux, nous avons, cependant, quelques certitudes: Les régions concernées, la Normandie pour l'aval et l'Ile de France pour l'amont devraient enfin avoir voix au chapître: Hervé Morin et Valérie Pécresse... [Lire la suite]
24 octobre 2018

Hervé MORIN à Lyon: "Je suis venu défendre la proximité au nom de l'efficacité de la démocratie"

Le 9 octobre 2018 à Lyon dans l'hémicycle de l'hôtel de région de "l'Avernorhodalpie" (région Rhône-Alpes-Auvergne) Hervé Morin était invité, au titre des Régions de France, à venir clôturer aux côtés du Président du Sénat Gérard Larcher les premières assises régionales des élus locaux organisées à l'initiative de Laurent Wauquiez, Président de la région Auvergne-Rhône-Alpes. Dans sa conclusion, Hervé Morin souhaite le maintien et l'approfondissement de la décentralisation pour que le "pacte girondin" présenté par Emmanuel Macron lors... [Lire la suite]
19 octobre 2018

RAZ BLANCHARD: la Normandie relance la filière hydrolienne... avec les Anglais, les Ecossais et les Canadiens!

Constatant que le monde réel est plus complexe et plus divers que celui entraperçu par un ingénieur haut-fonctionnaire depuis le perron d'un cabinet ministériel parisien, la région Normandie a décidé, malgré le retrait fracassant de l'Etat un mois après l'inauguration de l'usine du terre plein des Flamands sur le port de Cherbourg, de poursuivre l'aventure expérimentale de l'hydrolien. Pourquoi? Parce que les Canadiens, les Irlandais, les Anglais et les Ecossais, contrairement aux Parisiens, ne renoncent pas à développer cette... [Lire la suite]
19 octobre 2018

MACRON va-t-il sortir de l'impasse néo-jacobine?

Dans un récent vote en ligne organisé sur le site de Tendance Ouest (le 18/10/18) on constatait qu'à la question posée "attendez-vous quelque chose du nouveau gouvernement?" 89% des internautes normands avaient répondu par la négative... "Tout ça pour ça !" s'est-on exclamé dans la grande presse nationale et on a objectivement raison... A un détail près, semble-t-il, sur le sujet qui nous intéresse ici au plus haut point à défaut d'intéresser sérieusement les éditorialistes de la place de Paris: la question territoriale semble enfin... [Lire la suite]
12 octobre 2018

Terminal multimodal du Havre, du traitement de l’information par une certaine presse

     Ces derniers jours, la presse s’est faite l’écho de la publication d’un « référé » de la Cour des comptes relatif au terminal multimodal du Havre ; voyons ci-dessous de quoi il retourne au travers d’un article du media professionnel L’Usine nouvelle : Le terminal multimodal du Havre épinglé par la Cour des Comptes L’Usine nouvelle Publié le 10/10/2018 À 08H43 CLAIRE GARNIER Haute-Normandie ... [Lire la suite]

10 octobre 2018

François HOLLANDE, le restaurateur de l'Unité normande, se découvre une sensibilité girondine...

Comme quoi, grâce à Emmanuel Macron, ou plutôt à cause des outrances néo-bonapartistes mal maîtrisées d'un ancien inspecteur des finances devenu président de la République dans un concours de circonstances, François Hollande, ci-devant président de la République et père politique de l'actuel, se découvre, à son tour, une sensibilité girondine pour accentuer avec d'autres la critique de l'action de l'actuel chef de l'Etat. Pour être honnête, si François Hollande n'avait pas été le restaurateur historique de l'unité normande la veille... [Lire la suite]
06 octobre 2018

ABANDON des politiques sociales: la SEINE-MARITIME laboratoire du "Macro-philippisme"? Nicolas ROULY se trompe de cible...

Débat surréaliste jeudi 4 octobre 2018 à l'assemblée départementale de la Seine-Maritime où l'opposition socialiste s'en est prise violemment au président de la collectivité seino-marine, Pascal Martin, accusé d'opérer des coupes claires dans les finances consacrées aux politiques sociales. Nicolas Rouly, si l'on en croit l'article de Paris-Normandie (Franck Boitelle) à lire ci-dessous se trompe de cible quand il accuse Pascal Martin de faire de la Seine-Maritime un laboratoire du "macro-philippisme" (sic!) alors que la cause du... [Lire la suite]
04 octobre 2018

COOPERATION NORMANNO-NORVEGIENNE: UNE PEPITE NORMANDE SOUS VALORISEE ET SOUS EXPLOITEE

Voici un sujet urgent car il s'agit de l'avenir de l'un des atouts maîtres pour faire rayonner la Normandie en Europe et à l'international comme cela peut être aussi une pièce maîtresse pour l'affirmation d'une intelligence territoriale normande au moment où on ne peut plus compter sur la présence et l'accompagnement de l'Etat central jacobino-parisien et où se préfigure une recomposition complète des politiques publiques de l'Union européenne en conséquence d'un Brexit qui menace, par ailleurs, directement les intérêts normands. ... [Lire la suite]
03 octobre 2018

LE GRAND COUP DE GUEULE d'Hervé MORIN contre le JACOBINISME de MONSIEUR MACRON

"Arrêtez d'emmerder les territoires!" Hervé Morin, président de la Normandie et président de l'association des régions de France est en colère. Sa patience a des limites comme la nôtre ici face aux lénifiantes paroles tombées d'un perron ministériel parisien qui masquent vainement le travail de sabotage de la décentralisation effectué, de moins en moins discrètement, par une haute fonction publique d'Etat qui n'en a jamais voulue. Avec l'un des leurs installé dans la fonction suprême, ils se lâchent, à tous les étages de l'Etat... [Lire la suite]