24 juin 2019

Le maire d'Isigny-le-Buat en révolte contre l'écologisme de l'ETAT JACOBIN

L'Etoile de Normandie relaye bien volontiers le dernier communiqué du cercle Normand de l'Opinion qui rend hommage à Bernard PINEL le maire d'Isigny-le-Buat qui vient de renvoyer sa légion d'honneur à l'Elysée pour protester contre le projet autoritaire d'Etat de destruction des barrages de Vézins et de la Roche-qui-boit pour une renaturation de la vallée de la Sélune aussi coûteuse qu'hypothétique alors que nous avons cruellement besoin de toutes les énergies renouvelables alternatives disponibles pour conduire la transition... [Lire la suite]

24 juin 2019

Le CESER à rien sauf à pomper la finance...

Un reportage courageux de France 2 repris au journal de 20 heures que l'on trouvera sur le site de France Info questionne le rôle des Conseils économiques sociaux environnementaux régionaux (CESER): démonstration est faite qu'ils ne servent pas à grand chose d'autant plus si le territoire régional concerné manque de consistance et d'identité (ici le cas limite de la "région" Grand-Est). Les rapports pondus dans ces aréopages obscurs censés représenter la société civile régionale (en évitant soigneusement tous ceux qui ont une approche... [Lire la suite]
Posté par Collectif BEN à 15:59 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , , ,
16 juin 2019

Fusion académique normande: quand ça ne veut pas, ça ne veut pas!

Quand ça ne veut pas, ça ne veut pas! La fusion académique normande est refusée de façon frontale par les personnels des rectorats de Caen et de Rouen et leurs représentants syndicaux sous prétexte que les deux académies normandes sont les seules appelées à fusionner dans le nouveau cadre territorial régional issu de la loi NOTRe de 2015 et parce que cette fusion est surtout l'occasion d'une réforme au rabot donc au rabais... Autant nous donnons totalement raison, sur le second point, aux personnels qui contestent cette fusion,... [Lire la suite]
Posté par Collectif BEN à 22:08 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , , ,
04 juin 2019

LANGUES REGIONALES: Monsieur BLANQUER perd son latin...

La bêtise des gens cultivés, intelligents et puissants est bien souvent plus redoutable que celle des humbles illettrés: l'impensé d'un penseur, le point aveugle d'un ministre plutôt lucide, le mépris de classe et de caste de la part de ceux qui ont, en principe, lu tous les livres est, plus qu'une erreur d'appréciation intellectuelle, une faute de goût sinon une faute morale comme le rappelait si justement Germaine de Staël dénonçant l'arrogance de la "République française des lettres" de son époque... Quand on ne connait pas un... [Lire la suite]
31 mai 2019

Mont-Saint-Aignan, jeudi 23 mai 2019: HOMMAGE à François GAY

Dans un amphithéâtre de l'université qui lui était cher, des barres d'immeubles en béton noyés dans la verdure rayonnante du plateau de Mont-Saint-Aignan qui offre de beaux belvédères sur la ville de Rouen et ses cent clochers, nous étions réunis, nombreux, venus tant de Rouen que de Caen, du Havre ou de plus loin encore, pour rendre un bel hommage intellectuel à notre ami commun, ami du bien commun normand, le géographe engagé François GAY (1922- 2019) qui nous a quitté l'hiver dernier quelques semaines avant que ne nous quitte aussi... [Lire la suite]
28 mai 2019

Pour refonder la DROITE: construire un contre-pouvoir démocratique girondin

"La carte m'obsède, la carte m'obsède..." La phrase fut répétée deux fois par Gérard Larcher, le président du Sénat, second personnage de l'Etat dans l'ordre protocolaire, mais aussi élu des Yvelines (Rambouillet), sénateur, vétérinaire, chasseur normand natif du bocage de l'Orne, bien portant notable d'Aubergenville (cela ne s'invente pas) qui était l'invité politique de la matinale de France Info ce mardi 28 mai 2019, à charge pour lui de jeter quelques mots significatifs face aux questions agaçantes des journalistes après la plus... [Lire la suite]

21 mai 2019

La NORMANDIE un contre-pouvoir... A condition qu'il soit démocratiquement décidé par les Normands!

Dans sa conférence de presse élyséenne devant éteindre le feu de l'incendie des Gilets Jaunes, Emmanuel Macron a annoncé un nouvel acte de décentralisation: c'était d'ailleurs au début de son allocution et, comme d'habitude, cela n'a pas été très remarqué par les grands médias parisiens dits "nationaux". Jupiter s'est donc enfin souvenu du candidat Macron qui défendait un "pacte girondin" dans son programme de campagne du printemps 2017. Or on sait ce que valent les promesses qui n'engagent que ceux qui les écoutent... Emmanuel... [Lire la suite]
07 mai 2019

LANGUES REGIONALES: un oiseau de mauvais augure...

Dans son dernier billet publié sur son blog du site de l'Express, Michel Feltin-Palas, le vaillant défenseur du patrimoine des langues régionales de France, nous met en alerte... Il s'agit encore d'une certaine Nathalie Loiseau. Décidément! Langues Régionales : Une Loiseau de mauvais augure La cheffe de file de la liste de la République en Marche est une opposante résolue de la charte européenne des langues régionales et minoritaires. Précisons-le d'emblée : autant je suis attaché aux langues minoritaires, autant je ne crois... [Lire la suite]
30 avril 2019

BARRAGES du SUD-MANCHE: Les courriers de la dernière chance...

En désespoir de cause, prendre sa plume et écrire... Pierre Juhel, vaillant président de l'association Ecologie Normande interpelle le sommet de la pyramide jacobine de l'Etat central et dénoncer l'ineptie d'une écologie de bureau parisien qui ignore les réalités toujours plus complexes du terrain:    
24 avril 2019

Les langues régionales sont aussi des cathédrales ignorées, méprisées et menacées par la ruine...

Paris, capitale du jacobinisme français est devenu un chef-lieu provincial, du point de vue linguistique, dans une mondialisation sous standard anglo-américain: alors que Notre-Dame de Paris vient de brûler, la langue de Corneille et de Molière est massacrée dans les rues, commerces et bureaux de la "capitale", passée quotidiennement au glyphosate du globish (ne parlons même plus de "franglish"). Aujourd'hui, la langue française est mieux défendue, parlée à Montréal, Dakar ou Bamako et suscite plus de fierté qu'à... Paris! ... [Lire la suite]
Posté par Collectif BEN à 12:19 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags : , , ,