04 juin 2020

PARIS-NORMANDIE: suite de la mauvaise histoire belge...

Face à l'ogre breton et face à l'ogre du belge Rossel, prendre l'attache d'un autre belge car les Normands sont infoutus de s'entendre pour défendre l'intérêt général de leur région dans ce qu'il a de plus essentiel... La Normandie médiatique était déjà d'une certaine nullité avant la réunification et un certain "viking triste", l'un de nos fidèles lecteurs, a eu la lucidité de nous rappeler que l'unité médiatique de la Normandie n'avait jamais réellement existé. La réunification de 2015 était une opportunité et la reprise de... [Lire la suite]

23 mai 2020

Reprise de Paris-Normandie: la Normandie médiatique orientale passera-t-elle sous pavillon belge?

Au beau milieu du pont dit de l'Ascension, les dures réalités financières font descendre les espoirs de ceux qui pouvaient raisonnablement s'attendre à ce que l'opportunité de la reprise de Paris-Normandie, dernier quotidien normand indépendant, soit aussi celle de réunifier médiatiquement la Normandie autour d'un groupe de presse multimédias indépendant 100% normand, à savoir le groupe Leclerc La Manche Libre-Tendance Ouest, originaire du Cotentin (Saint-Lô) et qui a déjà un pied dans l'ex-haute Normandie avec l'hebdomadaire Le... [Lire la suite]
14 mai 2020

On est d'accord avec Jean-Louis LOUVEL: PARIS-NORMANDIE ne doit pas mourir... et l'unité normande avec!

... Car PARIS-NORMANDIE doit rester NORMAND! C'est nous qui ajoutons! La liquidation judiciaire de Paris-Normandie et sa reprise est, en effet, l'occasion historique de procéder enfin dans le domaine essentiel et stratégique du réflet médiatique régional à la réunification de la Normandie avec la construction d'un groupe de presse multi-médias 100% indépenant, 100% normand et couvrant 100% le territoire normand. La seule option qui pourrait le permettre, nous l'avons déjà dit ici, serait le rachat de Paris-Normandie par le groupe... [Lire la suite]
12 avril 2020

Le quotidien normand PARIS-NORMANDIE victime collatérale de la crise du coronavirus?

Dans un billet récent nous vous avions alerté sur la situation financière inquiétante sinon catastrophique dans laquelle se trouve la société éditrice du quotidien Paris-Normandie: Jean-Louis Louvel, dans un premier temps et, ensuite, Pierre-Antoine Capton, les deux financiers qui devaient jouer les bonnes fées à la demande d'Hervé Morin, le président normand bien conscient de l'importance stratégique pour notre région de conserver dans notre métropole régionale un quotidien et un média indépendant, semblent vouloir ne pas honorer... [Lire la suite]
06 avril 2020

Avenir d'un quotidien régional rouennais: un dommage collatéral plutôt inattendu de la crise du coronavirus?

Décidément, ce petit virus chinois désormais mondial bouscule tous les plans faits sur la comète par nos puissants qu'ils soient planétaires ou... locaux. C'est ainsi qu'on apprend sous le lien suivant et en lisant ce qui suit que le projet de reprise de Paris-Normandie par Pierre-Antoine Capton, un proche du président de la République et de Xavier Niel ne pourrait peut-être plus se faire car le principal protagoniste, un certain Jean-Louis Louvel, aurait changé d'avis sur le mode de "un tiens vaut mieux que deux tu l'auras..." En... [Lire la suite]
06 mars 2020

ROUEN: le débat des municipales sombre dans le localisme ou l'idéologie sociétale... INQUIETANT!

L'Etoile de Normandie vous fait part de la dernière "réplique normande" du Cercle Normand de l'Opinion qui s'est penché sur la prose de la propagande électorale diffusée à Rouen à l'occasion des prochaines élections municipales. Comme on pouvait s'y attendre, la pêche s'est montrée bien décevante selon le critère du C. N. O. qui est aussi le nôtre: l'avenir du territoire normand. On pourrait nous rétorquer que nous faisons ici même une fixette sur la Normandie, qu'il est normal qu'aux élections municipales on ne parle que de sa... [Lire la suite]

17 février 2020

La cuisine municipale au menu du dîner de l'Union Portuaire Rouennaise: tous étaient là sauf l'ogre Bérégovoy...

On dit souvent que les absents ont toujours tort mais le convive absent est toujours au centre des conversations... Dans une campagne électorale municipale particulièrement fadasse, il fallait bien trouver une formule qui soit enfin à la hauteur de la réputation gastronomique de la métropole rouennaise: l'Union Portuaire Rouennaise a donc eu la bonne idée d'organiser le 13 février dernier un dîner de têtes de liste aux élections municipales: ils étaient tous là sauf... une, à savoir, Jean-Michel Bérégovoy, la tête de liste Europe... [Lire la suite]
17 janvier 2020

Revue de presse normande au 17 janvier 2020: le Brexit pèche, petits poucets de la coupe de France, PN capté par Capton...

Les petits poucets normands de la Coupe de France de football vont faire vibrer les stades ce week-end: Diochon à Rouen et d'Ornano à Caen avec un très attendu US-Granville vs Olympique de Marseille... On espère du pavois normand dans les tribunes! (Ouest-France 16/01/20) Décidément, le Brexit pèche en mettant les relations historiques et culturelles entre la Normandie et les îles anglo-normandes à rude épreuve sur le dossier de la pêche: l'article à lire ci-dessous qui donne le point de vue légitime de Dimitri Rogoff, le... [Lire la suite]
16 décembre 2019

Presse quotidienne normande: Monsieur Capton voudrait que Paris Normandie capte davantage du côté de CAEN...

... Au grand dam des Bretons de Rennes qui gèrent la marche médiatique ex-bas-normande de Bretagne sous les couleurs de Ouest-France! Cette information qui n'a pas échappé à la rédaction de Ouest-France (qui cause beaucoup en ce moment de ce qui se trame du côté de Paris-Normandie) nous amuse beaucoup! Mais elle est importante car après les tentatives avortées d'un rachat par le groupe multimédias indépendant 100% normand Leclerc-La Manche Libre des parts de Paris-Normandie cédés par Jean-Louis Louvel qui aurait pu permettre la... [Lire la suite]
11 décembre 2019

La question rouennaise, suite... Réflexions post-LUBRIZOL: un dossier proposé par l'Etoile de Normandie

Quoique l'on puisse en penser, l'usine Lubrizol va redémarrer car la survie de près de 2000 emplois dans le bassin rouennais en dépend. Comme nous l'avions dit lors de la conférence inaugurale de notre séminaire "Normandie" de l'université populaire de Caen consacrée à la "question rouennaise", la catastrophe Lubrizol a servi de révélateur d'une crise plus profonde: 1) Rouen n'a toujours pas toutes les qualités requises pour être une vraie métropole régionale car nous payons aujourd'hui le passif de 60 années de division normande... [Lire la suite]