14 mai 2017

SABOTAGE? Où l'on reparle du SCENARIO C de la LNPN...

A l'heureuse initiative de l'association caennaise Démosthène un débat public sur la Ligne Nouvelle Paris Normandie était proposé samedi 13 mai 2017, histoire de ne pas oublier le dossier: http://demosthene.asso.fr/ Samedi 13 mai de 14h à 16h au Dôme. 3, esplanade Stéphane Hessel (sur la Presqu’île), dans le cadre des Samedis de la Presqu’île :    “ La L N P N, Ligne ferroviaire nouvelle Paris- Normandie : une réponse aux besoins et aux usages des citoyens ? “  Intervenant : – Pascal MABIRE, chef de mission LNPN... [Lire la suite]

10 mai 2017

SECRET DE POLICHINELLE: Edouard PHILIPPE Premier Ministre de MACRON

Selon nos sources d'informations... bien informées, il est hautement probable, voire quasiment certain que le maire du Havre Edouard PHILIPPE sera bel et bien le prochain Premier ministre de la République française... Avec le maire du Havre à Matignon, la Normandie obtient, en principe, une voix d'accès priviligiée au souverain arbitre qui caractérise le monarque républicain élu au suffrage universel le 7 mai 2017: il était temps ! Car la Normandie est, au mieux, un angle mort au Nord-ouest de Paris, ou, au pire, une façade... [Lire la suite]
09 mai 2017

Edouard PHILIPPE PREMIER MINISTRE du PRESIDENT MACRON ?

Questions récurrentes: vers où la Seine peut-elle bien s'écouler en aval du pont de Puteaux? L'axe Seine correspond-t-il à celui d'un bureau parisien? Va-t-on avaler la Seine aval sans l'aval des Normands? Faut-il un Normand pour piloter l'Axe Seine ? L'axe Seine est-il d'intérêt national? Est-il possible de gouverner un intérêt national ailleurs que depuis Paris? L'axe Seine sera -t-il piloté depuis les rives normandes de l'axe Seine? Poser la question c'est, hélas, déjà y répondre... Depuis qu'Antoine Rufenacht, ancien... [Lire la suite]
04 mai 2017

PRESIDENCE MACRON: Le lobby breton se verrait bien à MATIGNON

Sans illusion et avec lucidité, à la vue du spectacle lamentable du débat de la veille au soir, il va falloir se faire à l'idée qu'Emmanuel Macron sera, pendant cinq ans, le président de la République française dans la logique de poursuivre la gestion actuelle du réel consistant à adapter notre pays à la mondialisation libérale et financière sous standard culturel américain: une majorité de Français semblent disposés à consentir à l'abdication de notre prétention à la civilisation universelle pour n'habiter qu'une région du monde... [Lire la suite]
01 mai 2017

La LNPN mise au court Bouillon avant de partir...

On entend encore parler de la Ligne Nouvelle Paris Normandie. Dumoins, on en entend si peu parler qu'on a l'impression que le projet est  devenu totalement souterrain... Sauf pour la traversée future du plateau de Caux entre Rouen et Yvetot vers Le Havre: la question d'usage démocratique qui est posée est celle d'imposer à l'environnement et aux riverains déjà impactés par les voies autoroutières et ferroviaires déjà existantes, une nouvelle tranchée menaçant de couper le territoire: on retrouve donc la même problématique qui... [Lire la suite]
30 avril 2017

Pascal MARTIN devant les portuaires rouennais: La SEINE MARITIME n'a presque plus de compétences ou de finances !

Etait-ce, finalement, le bon interlocuteur politique à inviter? Il ne s'agit évidemment pas de remettre en cause la bonne volonté normande de Pascal Martin président d'un paquebot de moins en moins manoeuvrant, le conseil départemental de la Seine Maritime, en l'occurence. En effet, les réformes territoriales récentes et l'austérité budgétaire de l'Etat font que le département n'a plus ni certaines compétences (l'essentiel a été transféré à la région) ni certaines finances (l'Etat a taillé dans le vif de la dotation globale de... [Lire la suite]

14 avril 2017

LA NORMANDIE est en panne: le coup d'humeur du géographe Arnaud BRENNETOT

Sur le site d'informations Filfax qui va suivre désormais l'actualité régionale normande avec un ton plus critique qui ne le faisait autrefois, on peut lire les propos sans concessions du géographe rouennais Arnaud Brennetot, membre du groupe des quinze géographes universitaires normands et que nous publions, ci-après, car le constat fait par notre ami géographe rejoint le nôtre. La Normandie recouvrant son unité reste à construire. C'est une friche symbolique ou un paradoxe entre une formidable notoriété à l'extérieur fondée sur un... [Lire la suite]
05 avril 2017

Ce n'est pas une blague: PARIS / ETRETAT en TRAINBUS

Une blague? Presque... Outre le fait que cette nouvelle opération touristique et commerciale a débuté ce 1er avril 2017, il n'est pas question de rétablir la ligne de chemin de fer fermée en 1972 qui permettait un Paris-St Lazare / Etretat direct. Il faudra prendre un bus à la gare de Bréauté, le trainbus ayant remplacé fort utilement et fort écologiquement l'omnibus ferroviaire d'autrefois ! ... [Lire la suite]
Posté par Collectif BEN à 14:06 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
21 mars 2017

FACE AU MEPRIS JACOBIN: croire en l'Unité Normande ou disparaître

Dans son dernier communiqué diffusé, Didier Patte, porte-parole du Mouvement Normand, revient sur l'affaire qui a été révélée par la Chronique de Normandie le 20 mars 2017: à savoir qu'un certain nombre de dirigeants "normands" ont si peu d'intérêt ou d'envie pour la Normandie qu'ils envisagent tout bonnement que l'on puisse la fusionner ou l'associer étroitement avec la région parisienne dans sa partie la plus utile à l'Ile de France, justement, à savoir: la vallée de la Seine.   LE SEMAINIER DU MOUVEMENT NORMAND COMMUNIQUE... [Lire la suite]
11 mars 2017

Benoît HAMON au chevet du port du HAVRE ou l'art de prendre les Normands pour des imbéciles...

Benoît HAMON, un breton ancien ministre du Rouennais Hollande, prend les Normands du Havre pour des imbéciles !   Si l'enjeu national de l'AXE SEINE est à ce point encalminé depuis l'automne 2012, depuis que le commissaire général à la Vallée de la Seine Rufenacht a été viré comme un mal propre par Jean-Marc Ayrault, à la demande du fabiusien Alain Le Vern (obscur président de l'ex Haute-Normandie) qui ne voulait plus entendre parler d'un projet trop "sarkozyste" à ses yeux, c'est que la majorité gouvernementale à laquelle... [Lire la suite]