24 mars 2021

Tête de liste socialiste aux élections régionales. Non, ce ne sera pas Laurent BEAUVAIS.

Et nous le regrettons vivement car l'ancien président socialiste de l'ex-Basse-Normandie était un authentique réunificateur de la Normandie au point d'en payer le prix politique au prix fort... Ce sera donc Mélanie Boulanger, la maire de Canteleu proche de l'actuel Nouveau Maître de Rouen d'être la tête de liste avec un probable ticket avec Sébastien Jumel, l'ancien maire communiste de Dieppe, actuellement député de la Seine-maritime. Alors que Jean Castex nous a redivisé la Normandie entre la Haute et la Basse par ses mesures de... [Lire la suite]

16 janvier 2021

VACCINS contre le COVID19: Laurent Beauvais et Nicolas Mayer-Rossignol devraient écrire au cabinet Mac KINSEY...

... Plutôt qu'à Hervé Morin! Ce sont-ils trompés d'interlocuteurs? Faisant suite aux récentes déclarations du Président de la Région Normandie concernant l’achat de doses de vaccins contre la Covid-19 par la collectivité régionale, Nicolas Mayer-Rossignol et Laurent Beauvais, tous deux anciens Présidents de Région, lui ont adressé ce courrier. Monsieur le Président, Vous vous êtes récemment exprimé médiatiquement pour affirmer votre souhait d’acheter au nom de la Région Normandie des doses de vaccin... [Lire la suite]
07 janvier 2021

Elections régionales normandes 2021: Un match Beauvais vs Morin pour un débat public normand de qualité?

Elections régionales normandes de juin 2021: la liste d'union de la gauche à l'échelle normande se précise avec comme tête de liste, un ticket qui serait constitué par Mélanie Boulanger, maire socialiste de Canteleu et Laurent Beauvais, l'ancien président socialiste de l'ex-Basse-Normandie. Avec honnêteté intellectuelle et selon le principe qui prévaut ici qui consiste à défendre toutes celles et tous ceux qui croient que l'unité de la  Normandie est un bon projet politique pour les Normands qui nous inscrit dans l'Histoire pour... [Lire la suite]
21 décembre 2020

Elections régionales normandes en 2021: Elizabeth ne dépassera pas les... bornes!

Elizabeth Borne, actuellement ministre dans le gouvernement Castex- Macron a finalement fait savoir qu'elle renonçait à être candidate aux prochaines élections régionales en Normandie. Elle avait justifié cette candidature pour ce "mandat local"  (sic) en se prévalant d'attaches normandes. Peut-être qu'elles n'étaient pas assez intimes car on ne se sert pas de la Normandie, on la sert! Le temps où la Normandie servait de "drop zone" politique à proximité de Paris est révolu! La Normandie qui est connue et reconnue dans... [Lire la suite]
17 décembre 2020

Régionales 2021: quand Marie Levern parle de "printemps normand", on pense aussitôt à l'hiver sibérien de son... père!

Le Vern: ce patronyme d'origine bretonne fait circuler encore un frisson d'effroi chez tous les amoureux de la Normandie... https://www.ouest-france.fr/elections/regionales/regionales-en-normandie-une-partie-de-la-gauche-lance-son-printemps-normand-7088770 Régionales en Normandie. Une partie de la gauche lance son « Printemps normand » Au-delà des partis, une quarantaine de signataires, parlementaires, conseiller régionaux et départementaux, maires et citoyens, pour la plupart socialistes et radicaux, se mettent en... [Lire la suite]
14 novembre 2020

Elections régionales 2021: vers un report au mois de juin.

Elections régionales et départementales: Il semble que nous allons vers un compromis entre la majorité des élus locaux qui refusent de tripatouiller le calendrier électoral, par principe, et l'Elysée qui souhaitait pouvoir reporter ces élections locales (dont tout le monde se fout ou presque...) après les prochaines élections présidentielles de 2022 sous prétexte de crise sanitaire du COVID qui pourrait jouer les prolongations à moins qu'il ne s'agisse d'épargner à l'actuelle majorité présidentielle une nouvelle défaite électorale... [Lire la suite]

22 octobre 2020

Vers un report des élections régionales... après les présidentielles de 2022. (Tout le monde s'en fout ou presque!)

Autour des élections régionales et des questions régionales que ces élections qui sont les plus démocratiquement représentatives de note République sont censées trancher (pour mémoire: depuis 1986, scrutin universel à deux tours avec une dose de proportionnelle) nous sommes plongés dans une brume automnale épaisse... Seule certitude: Des questions régionales, et de la Normandie en particulier... TOUT LE MONDE S'EN FOUT!!! ... Ou presque! Au mieux, les élections régionales sont considérées comme un marche-pied des élections... [Lire la suite]
24 août 2020

Langues régionales: le mépris jacobin se porte bien mais la langue française se porte de plus en plus mal...

Une mauvaise blague belge affirme que si les Français ont choisi le coq comme emblème national c'est que c'est le seul animal qui soit capable de chanter à tue-tête les deux pieds dans la merde... Et puisque nous sommes contraints, hélas, d'évoquer le mépris jacobin toujours persistant contre la diversité culturelle de nos langues régionales de France, constatons avec une triste ironie que ce coq français, notamment à Paris, chante en anglais ( ou pire, en globish ou en frangliche) plutôt que dans la langue de Molière ou de Corneille... [Lire la suite]
16 décembre 2019

Le réunificateur normand Laurent BEAUVAIS salue le retour réussi à l'unité normande...

Le 1er janvier prochain, cela fera quatre ans que la Normandie a recouvré son unité suite à une réforme de fusion régionale désastreuse voulue par le Rouennais François Hollande... Réforme désastreuse partout en France où elle s'est appliquée au forceps... sauf en Normandie où il s'agissait de recoudre ce qui n'aurait jamais dû être déchiré. Les archives de l'Etoile de Normandie pourront en attester. Laurent Beauvais qui fut pendant sept ans le dernier président de la ci-devant "Basse-Normandie", était et demeure un partisan... [Lire la suite]
Posté par Collectif BEN à 22:23 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : , , ,
27 février 2019

FONDS EUROPEENS: le risque du "dégagement" a été dégagé...

Car pour la gestion de la consommation des crédits européens alloués, tout type de programmes confondus, la région Normandie a mis les bouchées doubles pour désamorcer l'une des dernières mines dangereuses laissées dans la place datant de l'époque de la division normande. Le risque était que si les dossiers (complexes) n'étaient pas montés assez vite pour consommer les crédits européens réservés encore aux deux ex-régions de Haute et de Basse-Normandie, l'administration européenne pouvait procéder au dégagement des crédits,... [Lire la suite]