23 octobre 2018

Avec l'OMNEO TOUT CONFORT la Normandie ferroviaire sera enfin sur les rails à... 200 KM/H en 2020

En 2020 devrait débuter, enfin, le XXIe siècle dans la longue histoire ferroviaire de la Normandie qui fut pourtant une région pionnière en ce domaine avec des lignes ouvertes avec Paris dès les années 1850... Depuis la fin du Turbotrain actée au début des années 1990, la Normandie ferroviaire est en déshérence car le modèle du TOUT TGV ne correspond pas aux besoins de la géographie normande. En effet, il nous faut pas un TGV mais une Grande Vitesse ferroviaire de proximité privilégiant le confort entre 200 et 250km/h: un standard... [Lire la suite]

12 septembre 2018

Contrats de Plan, LNPN, désenclavement: L'ETAT investit pour l'avenir en Normandie... Mais avec l'argent des Normands!

Grand classique bien connu en Normandie a fortiori lorsque notre région était coupée en deux: Quand l'Etat central dit investir pour notre avenir il le fait surtout avec notre argent sur le mode "passe moi ta montre et je te dirai l'heure". Sur les 40 dernières années, les haut-fonctionnaires de l'Etat central parisien avaient pris l'habitude d'une certaine placidité normande pour ne pas dire davantage si l'on devait comparer au cas... breton où l'on n'hésite pas à brûler une sous-préfecture pour obtenir l'intérêt sinon la... [Lire la suite]
26 juin 2017

L'AXE SEINE à la noce dans une soirée d'opéra de prestige au château du Champ de Bataille

On n'en a peu parlé dans la presse locale et régionale et on doutera que la plupart de nos lecteurs, fussent-ils authentiquement mélomanes et attachés aux plus beaux fleurons musicaux de notre patrimoine musical européen, soient sensibles à l'opéra dans sa version prestige pour (do ré mi ) fats sur le sol et autres fâcheux m'as-tu-vus là si, dorénavant, il était enfin possible de s'ennoblir les oreilles en de telles circonstances ! Samedi 24 juin 2017 au soir, le cadre somptueux du parc du château du Champ-de-bataille, près du... [Lire la suite]
24 janvier 2017

OUPS !!! La gauche normande est désemparée...

On va faire sobre car nous assistons à la mort du Parti socialiste, l'un des deux grands partis de gouvernement français depuis 1971: c'est la fin d'un cycle et c'est historique. Politiquement, l'année 2017 est l'année de toutes les incertitudes: de grandes tempêtes peuvent se lever. J'ai envie de dire: heureusement que nous avons le projet collectif normand pour avoir en tête et sous la main enfin quelque chose de positif à faire ensemble, ici et maintenant!  Normandie ça rime avec... Paradis! N'insistons pas sur la... [Lire la suite]
25 novembre 2016

PACTE METROPOLITAIN NORMAND: Manuel Valls se montre dans la ville natale de Hollande et enfume... les Normands!

Avant de critiquer les déclarations du personnage public dont il est question ci-dessous et alors qu'il est de passage chez nous en Normandie, saluons le travail du quotidien Paris-Normandie qui donne l'occasion aux lecteurs normands soucieux de l'avenir de notre région d'être correctement informés sur les enjeux fondamentaux de la Normandie. Comme nous l'a confirmé Draner, un lecteur assidu de l'Etoile de Normandie, il n'y avait rien dans les éditions de Ouest-France ce 25 novembre 2016 au sujet de cette importante... [Lire la suite]
08 novembre 2016

Antoine RUFENACHT: "L'Axe Seine est un dossier présidentiel"

Alors que nous écrivions notre billet sur la nécessité de "normandiser" l'Axe Seine et alors que la Chronique de Normandie, dans son dernier numéro disponible, se plaignait, non sans raison, du manque d'intérêt des pouvoirs parisiens pour la Normandie, Antoine Rufenacht, le grand témoin de l'Axe Seine, était l'invité très attendu de l'un des déjeuners organisés par l'association rouennaise "Normandie Axe Seine" ce 8 novembre 2016: avec une certaine hauteur de vue et avec lucidité, Antoine Rufenacht a rappelé l'essentiel... confirmant... [Lire la suite]

05 novembre 2016

ECONOMIE MARITIME: défendre le pavillon national français non pas à Paris mais au Havre, Rouen, Marseille etc...

La question en 2016 est la même posée par Louis XV en 1763 lorsqu'après le traité de Paris et la défaite française lors de la Guerre de Sept ans perdue contre l'Angleterre, il se posait la question de la disparition de notre marine tout en se consolant de la retrouver dans les "marines" peintes par Joseph Vernet. Le port de Marseille en 1753. Les navires français naviguant encore sous le pavillon national ne seraient plus que 300 en 2016 alors que la France possède le second domaine maritime et océanique mondial et que le port du... [Lire la suite]
Posté par Collectif BEN à 12:10 - - Commentaires [13] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
05 octobre 2016

La Normandie n'a pas attendu la publication dans le JO pour exister

Cela pourra paraître anecdotique, mais le décret signé par le Premier Ministre officialisant le nom de "Normandie" pour la nouvelle collectivité régionale issue de la loi de réforme territoriale de novembre 2014 et instituant la ville de Rouen comme "chef-lieu" de cette nouvelle collectivité territoriale, vient de paraître au Journal Officiel: On rappellera aux Jacobins qui nous gouvernent depuis Paris (ainsi qu'aux clochemerleux de tout poil) que: 1) Le cadre géo-historique dans lequel s'est créée la Normandie existe depuis le... [Lire la suite]
24 mai 2016

NOTRE DAME DE GRAVENCHON: "couper le robinet, c'est notre 49.3 à nous!"

Telle était l'image saisissante utilisée par l'un des salariés grévistes CGT de la raffinerie Exxon Mobil de Notre-Dame de Gravenchon -Port Jérôme, la seconde plus grande des huit raffineries encore présentes sur le territoire français et qui, avec la raffinerie voisine de Gonfreville L'Orcher (Total), fournit 40% des produits pétroliers distribués en France. Les deux raffineries de la Basse Seine normande sont donc arrêtées et de, toute façon, elles n'auraient pas pu fonctionner plus longtemps car les dockers du port du Havre sont... [Lire la suite]
03 mai 2016

2017: Edouard PHILIPPE Premier ministre d'un gouvernement jacobin? A quoi bon?

En 2017, on fêtera en grandes pompes, la fondation de la ville et port du Havre de Grâce en l'an 1517, création du pouvoir monarchique siégeant à Paris désireux de disposer enfin sur la Manche, d'un grand port de guerre et de commerce. La volonté française d'aménagement du territoire est puissante car elle est centralisée à Paris: c'est sa principale qualité. Mais cette qualité est doublée d'un défaut redoutable: tout dépend du bon plaisir du prince quant à sa continuité et sa persévérance dans le temps (et c'est, malheureusement,... [Lire la suite]