11 septembre 2019

Municipales 2020: L'écologie n'appartient qu'à celles et ceux qui voudront enfin la prendre au sérieux!

La préoccupation écologique monte fortement dans les intentions de vote pour les prochaines élections municipales de mars 2020. Plus la ville est importante, plus cette préoccupation semble élevée: en Normandie, à Caen et plus encore à Rouen, la question écologique pourrait faire l'élection du nouveau maire ou défaire la réelection du maire sortant. L'écologie se confond, de plus en plus, avec l'intérêt général: en conséquence, cette préoccupation appartient à toutes et tous et toutes les formations partisanes et idéologiques doivent... [Lire la suite]

11 septembre 2019

SAUVER LA CHAPELLE-DARBLAY ou l'occasion de démontrer définitivement l'efficacité de l'intelligence économique normande!

Depuis la veille au soir à Grand-Couronne mais aussi dans toute la Normandie entrepreneuriale et industrielle on doit, en principe, sonner le tocsin: l'un de nos plus beaux fleurons industriels est directement menacé!   "Ceci tuera cela." Victor Hugo, exergue de "Notre-Dame de Paris" Nous venons d'apprendre que l'usine à papier de la Chapelle- Darblay située sur la commune de Grand-Couronne, donc sur le territoire de la Métropole de Rouen présidée par le crépusculaire Yvon Robert, usine performante, ultra-moderne et, qui... [Lire la suite]
06 septembre 2019

Nicolas MAYER-ROSSIGNOL se prépare pour les municipales à Rouen: grand bien lui fasse!

Si l'on devait utiliser une métaphore ornithologique, on dira que deux oiseaux aux plumages et ramages bien différents, peinent à cohabiter dans le même nid normand, a fortiori, lorsque l'un des deux avait d'abord pris l'habitude de chanter fort désagréablement depuis un autre arbre, picard ou parisien de préférence... Le coq Morin a toujours cru au lever du soleil normand ce qui ne fut guère le cas du rossignol Mayer particulièrement philomèle lorsque la Normandie était à son crépuscule... Bref! Nicolas Mayer-Rossignol, qui n'avait... [Lire la suite]
11 juillet 2019

Municipales 2020 ROUEN: les militants de la droite locale choisissent Jean-François BURES

L'avenir de la démocratie se sont les sondages qui remplacent les élections en bonne et due forme... Dommage! Mais il y a pire: c'est d'imposer aux militants le candidat du Prince via un comité fantoche de sélection des candidatures! On peut donc espérer que Jean-François Bures, représentant légitime de l'opposition de droite au conseil municipal de Rouen puisse commencer sa campagne de bien meilleure façon qu'un certain Benjamin Griveaux à Paris! François Bures (LR) a donc été préféré à une certaine Catherine Morin-Desailly, la... [Lire la suite]
06 juin 2019

Nicolas- Mayer Rossignol appelle à être fiers de ROUEN... Surtout pour le printemps 2020!

Et le rossignol philomèle pépie... et, pour une fois, la mélodie est mélodieuse à nos oreilles quand il s'agit de se fixer comme objectif de faire de Rouen une vraie métropole régionale aussi attractive que Nantes ou Rennes... Mais une hirondelle ne fait pas le printemps et encore moins un rossignol mot qui peut aussi signifier toute autre chose si l'on demeure dans la brocante politicienne... Lire l'article proposé par 76 actu: ... [Lire la suite]
Posté par Collectif BEN à 03:06 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , ,
22 mai 2019

ARMADA: c'est le printemps, le Rossignol chante sur les voies ferrées en travaux du Mantois...

Nicolas Mayer-Rossignol se doit d'exister: c'est le printemps et c'est la saison de la nidification... histoire de déposer ses oeufs dans le nid d'une nouvelle polémique à quelques semaines de l'ouverture de l'Armada au sujet de l'offre ferroviaire proposée par la SNCF pour pouvoir s'y rendre. En effet, l'ancien président socialiste haut-normand lance une pétition pour dénoncer la  médiocre qualité du service ferroviaire proposé pour l'ARMADA: a priori cette polémique est légitime tant la SNCF a pris la mauvaise habitude de... [Lire la suite]

12 mai 2019

Municipales 2020 à ROUEN: Jean-Louis LOUVEL, le roi de la palette, Cincinnatus rouennais?

C'est un secret que tous les polichinelles rouennais ont de plus en plus de mal à garder: Jean-Louis LOUVEL, alias le "roi de la palette", l'entrepreneur et investisseur rouennais qui ne fait pas mystère de son attachement à ses racines normandes pour entreprendre et réussir dans la palette de transport, dans le rugby rouennais (à défaut du football), dans les médias (Jean-Louis Louvel a sauvé financièrement Paris-Normandie avec le concours de l'agence de développement du conseil régional) mais aussi dans le développement... [Lire la suite]
25 avril 2019

Le pont COLBERT de DIEPPE bientôt classé MH pour ses 130 ans!

Pour avoir suivi ici la bataille, on sait que le pont tournant de Dieppe, alias le "pont Colbert" plus vieux pont métallique tournant d'Europe encore en place et en état de fonctionnement avec son mécanisme d'origine, revient de loin: En partie détruit par les bombes allemandes de la Seconde guerre mondiale avant d'être réparé depuis à l'identique, le pont a été victime de l'obsession absurde d'Alain Le Vern, le tyranneau de la ci-devant Haute-Normandie qui voulait, à tout prix, un pont tout neuf tout moderne et automatique... [Lire la suite]
27 mars 2019

Attractivité: Ceux qui doutent de Dodds s'en prennent surtout à l'identité normande

BILLET de FLORESTAN Depuis quelques temps, on entend une petite musique désagréable à l'encontre de l'agence de l'attractivité de la Normandie et de la promotion d'une marque régionale pour valoriser la Normandie et ses talents en France et à l'étranger. Ces critiques ont été, une nouvelle fois, virulentes lors de la dernière session du conseil région à Rouen le 18 mars dernier... Pour être honnête, ces critiques n'ont jamais cessé de la part de certains "diseux" contre les "faiseux" qui font ce qu'ils peuvent pour promouvoir la... [Lire la suite]
22 mars 2019

Les élus socialistes rouennais passent l'identité normande au glyphosate de leur intolérance idéologique!

Le politiquement correct est un poison qui ravage la gauche depuis des années comme le glyphosate ravage nos sols et nos plantes sous prétexte de nous garantir une alimentation abondante et saine... En matière culturelle, lorsque la culture permet l'affirmation d'identités individuelles et collectives, le glyphosate idéologique du politiquement correct peut se révéler particulièrement nocif: de peur de sombrer dans l'affirmation identitaire, une cochonnerie forcément venue de l'extrême droite, les professionnels de la bien pensance... [Lire la suite]