11 janvier 2017

CAPTATION VIDEO UP CAEN: une grande soirée girondine, normande et citoyenne passée avec ALEXANDRE JARDIN

Cela fait maintenant près de 9 ans que nous animons au sein de l'université populaire de Caen, à la demande de Michel Onfray, un séminaire de réflexion sur la question régionale normande. Cette année, plus que jamais, c'était l'occasion de réfléchir aux alternatives politiques et citoyennes pouvant permettre le renouveau d'un contrat social républicain français à repenser totalement tant est grand le divorce dans notre pays entre gouvernants et gouvernés, tant est forte la colère, l'inquiétude mais aussi la résignation contre une... [Lire la suite]

19 juin 2017

18 juin 2017: Seuls 38% des électeurs normands ont voté. Mais pour choisir le DEGAGISME modéré...

On annonçait un tsunami en marche emportant à lui seul près de 450 sièges dans l'Assemblée Nationale. Au final, Il pourrait y en avoir au moins 350 ce qui reste un record dans toute l'histoire parlementaire de la 5ème République. Et si l'on met dans les brisées des marcheurs. celles et ceux de droite ou de gauche qui s'apprêtent à voter la plupart des textes d'un Gouvernement Macron qui risque de monopoliser le pouvoir essentiel d'initier les lois, on voisine les 400 sièges alors que seuls 15% du corps électoral est réellement... [Lire la suite]
08 juin 2017

TOUT LE MONDE S'EN FOUT: le retour du despotisme éclairé en France y compris en Normandie

Au cas où vous ne l'auriez pas encore remarqué mais il y a des élections législatives les dimanches 11 et 18 juin 2017. On se demande où est passée la campagne électorale. Voire, si l'Assemblée Nationale pourra encore avoir une réelle autonomie avec l'arrivée, semble-t-il, d'une énorme majorité dite "présidentielle" composée d'un bon tiers de députés totalement novices en politique et dont le premier acte législatif sera de transférer au gouvernement le droit de légiférer. On a quand même vu mieux dans une démocratie dite... [Lire la suite]
17 mai 2017

La Normandie sera-t-elle enfin mieux servie depuis MATIGNON?

Edouard Philippe, maire du Havre mais aussi le dauphin d'Antoine Rufenacht arrive à Matignon: Pascal Martin le président de la Seine Maritime, Sébastien Lecornu président de l'Eure, Bruno Lemaire qui se retrouve au gouvernement applaudissent... Pour le reste des grands élus normands notamment de droite, à commencer par Hervé Morin, le président de région, on reste plutôt circonspect, pour ne pas dire plus, à l'image de la mise en garde d'Antoine Rufenacht lui-même qui prévient son ancien protégé que c'est un pari bien audacieux d'être... [Lire la suite]
15 mai 2017

MATIGNON: La Normandie à l'honneur (pour une fois...) pendant la passation de pouvoir

Lui, le petit, l'élégant cherbourgeois bas-normand passant le relais à l'autre, le grand charmant havrais haut-normand sur le perron de l'hôtel de Matignon, à Paris, ce 15 mai 2017 en début d'après midi: Les commentateurs médiatiques ont relevé sans peine que la passation de pouvoir du Premier ministre à Matignon n'en était pas vraiment une... Matignon reste acquis à la Normandie. Et des qualités prêtées aux Normands, il fut même question dans les discours emprunt de respect réciproque entre Bernard Cazeneuve et Edouard Philippe... ... [Lire la suite]
Posté par Collectif BEN à 22:51 - - Commentaires [9] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
09 mai 2017

Edouard PHILIPPE PREMIER MINISTRE du PRESIDENT MACRON ?

Questions récurrentes: vers où la Seine peut-elle bien s'écouler en aval du pont de Puteaux? L'axe Seine correspond-t-il à celui d'un bureau parisien? Va-t-on avaler la Seine aval sans l'aval des Normands? Faut-il un Normand pour piloter l'Axe Seine ? L'axe Seine est-il d'intérêt national? Est-il possible de gouverner un intérêt national ailleurs que depuis Paris? L'axe Seine sera -t-il piloté depuis les rives normandes de l'axe Seine? Poser la question c'est, hélas, déjà y répondre... Depuis qu'Antoine Rufenacht, ancien... [Lire la suite]

04 mai 2017

ELBEUF 3 MAI 2017: La REGION se dote d'une politique culturelle mais oublie la culture régionale normande...

Mercredi 3 mai 2017 dans le cadre prestigieux du cirque théâtre d'Elbeuf, une nouvelle étape importante dans le processus de reconstruction d'une unité normande a été franchie: devant un peu plus de 200 personnes venues des cinq départements normands, acteurs de la vie culturelle régionale, se sont rendus à l'appel du président de région Hervé Morin pour prendre connaissance de la nouvelle politique régionale normande en matière culturelle qui doit être considérée (et il semble que cela sera effectivement le cas) comme l'une des... [Lire la suite]
02 mai 2017

Macron, Le Pen, avenir de Rouen et de la Normandie: Pierre ALBERTINI, l'ancien maire de ROUEN s'exprime

Celui qui s'était fait très discret mais qui demeure à Rouen et Normandie encore apprécié et respecté, a pris récemment la parole dans un entretien très remarqué donné à nos confères de Filfax. Pierre ALBERTINI donne son avis sur les sujets en cours, à commencer par la recomposition politique inédite dans laquelle nous sommes avec les élections présidentielles les plus importantes depuis plus de quarante ans... L'ancien maire de Rouen s'exprime aussi sur les urgences normandes qui ne sont pas moindres: l'atonie métropolitaine de... [Lire la suite]
24 avril 2017

SIRE DE SEI ! Les Normands tous derrière MACRON ? Non... bien sûr !

Les consignes de vote tout comme le vote utile ne servent plus à grand chose ! Les citoyens font ce qu'ils veulent. La désaffiliation des individus diagnostiquée depuis des années par le philosophe Marcel Gauchet mais aussi l'effondrement moral des institutions notamment politiques dans la compromission avec les intérêts les plus puissants du réel au nom du réalisme ou de la responsabilité gouvernementale, achèvent de délier les individus citoyens acteurs de toute attache. "Sire de sei ! " (la vieille devise libertaire normande... [Lire la suite]
Posté par Collectif BEN à 17:49 - - Commentaires [20] - Permalien [#]
Tags : , ,
22 avril 2017

23 AVRIL 2017: La grande incertitude d'une France en peau de léopard...

Le vote pour le premier tour des élections présidentielles, le 23 avril 2017 sera certainement très important de part les options politiques et idéologiques proposées, de part la situation de colère et d'exaspération dans le pays mais aussi de part la situation d'inquiétude générale à court terme au niveau européen et international (crise de l'Union européenne, guerre civile religieuse dans le monde musulman, terrorisme islamiste, crise humanitaire des réfugiés) mais aussi à moyen terme (le changement climatique et ses grandes... [Lire la suite]