06 septembre 2019

Colloque à l'hôtel-de-ville du Havre, 7 septembre 2019: COMMEMORER UN CRIME DE GUERRE?

Pour la première fois depuis ce terrible mois de septembre 1944 qui vit la "Libération" de la ville et port du Havre dans la tragédie que l'on sait, un colloque scientifique osera affronter les questions, toutes les questions qui se posent encore, vives, autour des bombardements aériens des forces alliées, notamment anglaises sur la ville du Havre: compte tenu des enjeux militaires véritables encore présents au Havre après la Libération de la Normandie et de la ville de Paris et des moyens utilisés dans une logique du moindre coût... [Lire la suite]

26 août 2019

Un colloque important au château de CERISY: l'aménagement du territoire a-t-il encore un avenir?

Avec la montée de la prise de conscience des urgences écologiques, l'affirmation d'une demande sociale pour une vie plus authentique et plus en harmonie avec les lieux mais aussi l'affirmation des identités locales et régionales, il semble raisonnable d'établir l'acte de décès d'un aménagement du territoire qui le déménage de façon autoritaire, technocratique et promothéenne au nom de la sacro-sainte religion du progrès rationnel qui a tenté de se substituer, à partir des révolutions politiques, industrielles et urbaines du XIXe... [Lire la suite]
30 juillet 2019

A CAEN: après 82 ans d'absence, le grand retour du TRAMWAY...

Peu de Caennais le savent, mais, autrefois, circulait dans les rues plus étroites qu'aujourd'hui d'un centre-ville jadis si beau, si pittoresque, un tramway qui fut, un temps, l'emblème de la modernité dans une ville musée avant qu'il ne disparaisse en... 1937 au profit de la circulation automobile et des autobus, tel un signal faible perçu par personne à l'époque, du grand boulversement catastrophique à venir. A savoir: L'éventrement même de la ville ancienne lors de sa "Libération" venue du ciel comme un fléau biblique en 1944... [Lire la suite]
16 juillet 2019

EPRON 15 JUILLET 2019: Hommage de la Normandie à ses 498 communes martyres de la Seconde Guerre Mondiale

Ce lundi 15 juillet 2019, Hervé Morin, le président de la Normandie présidait à Epron au Nord de Caen, au centre d'un village entière reconstruit après la Libération de 1944 grâce au soutien financier des auditeurs de la radiodiffusion nationale, une émouvante cérémonie d'hommage et de mémoire aux 498 villes et villages bombardés ou totalement détruits par les terribles événements de la Seconde Guerre Mondiale: au moins 21000 victimes civiles normandes furent à déplorer. La normande Annie Girardot n'aimait pas qu'on lui parle du... [Lire la suite]
30 avril 2019

Revitalisation des centre- villes reconstruits après 1944: la Normandie et l'Etat financent.

Il est faux de dire qu'il pleut tout le temps en Normandie: dire qu'il fait beau plusieurs fois par jour... Il est faux de dire que les villes normandes c'est du béton sur des ruines depuis la fin de la Seconde guerre mondiale: dire qu'entre deux barres d'immeubles il y a de beaux et de très beaux restes et que la reconstruction des années 1950 n'a pas seulement été faite qu'avec du béton... On y trouve aussi de la pierre calcaire (à Caen, Falaise ou Argentan), du granit (à Flers ou Vire) ou de la brique (Lisieux, Yvetot ou... [Lire la suite]
22 mars 2019

CAEN EN IMAGES: une exposition exceptionnelle sur cette belle ville de Caen qui n'existe plus!

A partir du 5 avril 2019 va s'ouvrir au musée dit de "Normandie" situé dans l'enceinte du château ducal de Caen une exposition exceptionnelle par la richesse documentaire proposée aux yeux du public mais aussi par sa durée... Une exposition exceptionnelle aussi par la sensibilité de son sujet puisqu'il s'agit d'exposer plus de 200 oeuvres, dessins, aquarelles, peintures, gravures, lithographies, photographies, relevés, plans et croquis du patrimoine architectural de la ville de Caen entre le début du XIXe siècle et les années 1950. ... [Lire la suite]

21 décembre 2018

CHATEAU de CAEN: La renaissance se précise...

La renaissance du château de Caen, l'une des plus grandes enceintes castrales du Moyen-âge occidental, lieu emblématique de l'épopée du duc Guillaume Le Conquérant se précise après de longues années de quasi jachère de l'ambition ou de la vision. Dans le cadre d'un schéma directeur qui planifie des travaux jusqu'aux années 2026, le château ducal à partir duquel la ville moderne de Caen s'est développée comme seconde capitale régionale voulue par le duc-roi sur la rive occidentale de la Seine, va enfin être valorisé à la hauteur de... [Lire la suite]
31 mai 2018

QUAND la ville de CAEN et la Normandie inspiraient un TANGO... à un certain Michel GARDYL

Un ami caennais collectionneur de vieilleries nostalgiques nous a mis sous le nez et dans les oreilles une rareté improbable: un tango mélancolique composé par Michel Gardyl chanteur Oranais de tango argentin qui écrivit en 1960 une chanson intitulée: "Caen, ma ville préférée"... Oh, certes! Ce n'est pas un chef d'oeuvre impérissable mais cette chanson belle par sa mélancolie touche profondément juste: le tango, musique de la nostalgie chante l'oubli d'une ville "martyre" disparue dans le présent insouciant d'une belle ville... [Lire la suite]
Posté par Collectif BEN à 03:05 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
24 mars 2018

CAEN, PLACE DE LA REPUBLIQUE: un projet alternatif est POSSIBLE!

Le 26 mars 2018 à 17h00 aura lieu une importante réunion du conseil municipal de Caen: nous sera présenté le projet de réaménagement "paysager" de la place de la République proprement dite en conséquence du futur projet commercial à bâtir au fond de cette place après avoir abattu 49 tilleuls plantés là après 1954 en guise de mémorial végétal de l'ancien hôtel de ville détruit en 1944. Ce projet dont vous verrez ci-dessous deux vues d'artiste "non contractuelles" pose un certain nombre de problèmes qui, par leur cumul, risquent de... [Lire la suite]
05 février 2018

CAEN, PLACE DE LA REPUBLIQUE: SALUT LES COPAINS!!!

Et on n'entendra pas: Yé yéyéyéyéyé !!! De toute façon, Johnny est mort... On n'entendra pas davantage: "Oyez braves gens!" puisque dans notre aimable République, les tampons de la préfecture s'enfoncent surtout dans les oreilles des citoyens... NON. Ce ce que l'on entend, au contraire, si l'on dresse l'oreille c'est: "Haro! haro mon duc! On nous fait tort!" C'est ce que les 49 tilleuls en instance d'être tronçonnés, en bordure du 4ème côté de la place de la République à Caen, nous crient en silence dans la froidure et la neige... [Lire la suite]