18 octobre 2017

Yves LOIR: La continuité "MACRO-PARISIENNE" met la Normandie en GRAND PERIL

Pour lors, après quelques mois de pouvoir, Macronaparte 1er s'appelle encore Emmanuel MACRON... Mais il est probable que la confrontation aux dures réalités en fasse, avant la fin du quinquennat, un Emmanuel... MICRON ! En attendant, les Normands se voient affligés d'un nouveau spectacle consternant les concernant puisqu'ils sont aux premières loges: un nouveau ballon d'essai  est actuellement envoyé dans le ciel déjà bien encombré de la prospective nationale! Il s'agit, plutôt, de l'énième tentative de regonflage d'une vieille... [Lire la suite]